BFM Patrimoine

CAC 40: en manque de direction dans les premiers échanges.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a démarré en légère baisse mercredi matin dans l'attente d'une nouvelle série de statistiques américaines qui devraient donner une direction au marché. Vers 10h45, l'indice CAC 40 se replie de 0,3% à 3

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a démarré en légère baisse mercredi matin dans l'attente d'une nouvelle série de statistiques américaines qui devraient donner une direction au marché.

Vers 10h45, l'indice CAC 40 se replie de 0,3% à 3913,9 points.

'Le CAC reste toujours dans un mouvement de consolidation, tout en restant au-dessus de son support court terme à 3900 points', constatent les analystes de Barclays Bourse.

'Ce niveau de soutien doit tenir pour empêcher une baisse supplémentaire qui peut emmener le marché français vers sa moyenne mobile à 3850 points', préviennent-ils.

L'annonce d'une petite remontée de l'indice PMI composite de la zone euro en mai n'est pas venue améliorer le moral des investisseurs, plutôt fébriles avant la parution de l'enquête ADP sur l'emploi et de l'indice ISM des services cet après-midi aux Etats-Unis.

L'attention des investisseurs devrait surtout se porter sur les 'minutes' de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed, qui seront dévoilées après la clôture des marchés européens.

Les opérateurs souhaitent savoir si davantage de membres du FOMC ont basculé en faveur d'un allègement, voire d'un arrêt pur et simple, de l'actuel programme d'assouplissement monétaire (QE).

D'après une étude dévoilée aujourd'hui par le Boston Consulting Group et AXA IM, les taux d'intérêt restent la préoccupation numéro un des directeurs des investissements des sociétés d'assurance européennes.

Du côté des valeurs, Soitec prend 4% à 3,1 euros après la parution d'un entrefilet dans les Echos faisant le point sur l'activité du groupe dans les diodes électroluminescentes (LED). L'article rappelle que quelques contrats ont déjà été signés, dont celui de la RATP et de la ville d'Arnhem, aux Pays-Bas.

Avec des gains de près de 1,7%, Seb effectue également une belle remontée, ce qui lui a permis de repasser au-dessus des 61 euros, soit une hausse de 20% en six semaines, alors que Natixis a relevé son opinion sur le titre à 'acheter'.

Au contraire, Carrefour décroche lourdement (-4,4% à 21,4 euros) suite à une dégradation de recommandation des analystes de HSBC.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance