BFM Patrimoine

Bolloré: amélioration de la rentabilité opérationnelle en 2013

BFM Patrimoine
- Le résultat net de Bolloré recule après d'importantes plus-values de cessions en 2013 - Le résultat opérationnel a progressé de 30% l'année dernière - Le groupe annoncé le versement d'un dividende de 3,10 euros par action Résultats de Bol

- Le résultat net de Bolloré recule après d'importantes plus-values de cessions en 2013

- Le résultat opérationnel a progressé de 30% l'année dernière

- Le groupe annoncé le versement d'un dividende de 3,10 euros par action

Résultats de Bolloré (BOL.FR) - 2013:

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le groupe diversifié dans le transport, la logistique et les médias Bolloré (BOL.FR) a publié jeudi un résultat opérationnel en forte hausse au titre de 2013, le résultat net souffrant pour sa part d'une base de comparaison difficile après d'importantes plus-values de cessions l'année précédente.

Le groupe a également annoncé le versement d'un dividende de 3,10 euros par action, comprenant l'acompte de 2 euros déjà versé en octobre dernier.

Le résultat net de Bolloré a reculé à 270 millions d'euros contre 669 millions d'euros. En 2012, le résultat intégrait des plus-values sur la cession de 20% d'Aegis (387 millions d'euros) et des chaînes Direct 8 et Direct Star (255 millions d'euros).

Le résultat opérationnel a quant à lui progressé de 30% sur la période, à 606 millions d'euros.

Selon FactSet, les analystes prévoyaient en moyenne un résultat net de 320 millions d'euros et un résultat opérationnel de 633 millions d'euros.

Le groupe avait déjà publié un chiffre d'affaires en hausse à 10,8 milliards d'euros en 2013, contre 10,1 milliards d'euros. Cette hausse s'explique par l'intégration en année pleine des revenus d'Havas (HAV.FR), consolidés au sein du groupe depuis septembre 2012. L'activité a toutefois reculé de 1,6% à périmètre et changes constants, pénalisé par le repli des activités pétrolières dans un contexte de baisse des prix.

LE CONTEXTE:

Bolloré a procédé en octobre à l'introduction en Bourse de 10% du capital de sa filiale de batteries électriques et de stockage d'énergie Blue Solutions, dont la capitalisation boursière a bondi d'un tiers en l'espace de deux semaines, pour atteindre 637 millions d'euros.

Blue Solutions fabrique notamment les batteries utilisées par les voitures électriques en libre service du groupe Bolloré, comme l'Autolib' à Paris.

Si la technologie pour véhicules électriques représente une diversification réussie et innovante pour Bolloré, le groupe porte une attention croissante aux médias depuis plusieurs années. Après être devenu le premier actionnaire du capital de Vivendi (VIV.FR) avec plus de 5% du capital, Vincent Bolloré a été nommé en septembre vice-président du conseil de surveillance, à un moment clé de la transformation du groupe de médias et de télécoms, qui a multiplié les cession récemment et envisage de se séprarer de sa filiale SFR.

Parallèlement, l'homme d'affaires laissé à son fils Yannick la présidence du groupe publicitaire Havas (HAV.FR), dont il détient 36% du capital.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 72; thomas.varela@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE Bolloré:

http://www.bollore.com/fr-fr/investisseurs/information-reglementee

(END) Dow Jones Newswires

March 20, 2014 13:11 ET (17:11 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-