BFM Patrimoine

bioMérieux - Résultats annuels 2012

BFM Patrimoine
Performance 2012 : atteinte des objectifs Croissance de l'activité à devises constantes : +6,8 % Résultat opérationnel courant : 260 millions d'euros Cash-flow libre : 134 millions d'euros

Performance 2012 : atteinte des objectifs

  • Croissance de l'activité à devises constantes : +6,8 %
  • Résultat opérationnel courant : 260 millions d'euros
  • Cash-flow libre : 134 millions d'euros
  • Expansion internationale dynamique, en particulier dans les pays émergents dont les ventes sont en progression organique de 17 % et représentent 29 % du chiffre d'affaires consolidé

Renforcement de la stratégie sur les domaines prioritaires de spécialisation :

  • Microbiologie clinique
  • Applications industrielles
  • Immunoessais à forte valeur médicale
  • Compétitivité tirée par l'innovation, avec notamment 3 lancements commerciaux majeurs en 2013

Regulatory News:

Le Conseil d'administration de bioMérieux (Paris:BIM), acteur mondial du diagnostic in vitro, s'est réuni le 12 mars, sous la présidence de M. Jean-Luc Belingard et en présence des Commissaires aux comptes. Le Conseil d'administration a arrêté les comptes consolidés du Groupe pour l'exercice 2012. Les comptes ont été audités. Le rapport sans réserve des Commissaires aux comptes sera émis dans les prochains jours.

Comptes consolidés

En millions d'euros

2012 2011

Variation

A données publiées

Chiffre d'affaires 1 570 1 427 +10,0 % Marge brute 814 761 +7,0 % Résultat opérationnel courant 260 258 +1,1 % Résultat opérationnel(1) 235 245 -4,2 % Résultat de l'ensemble consolidé(1) 134 161 -16,4 % EBITDA(2) 355 343 +3,5 % Cash-flow libre(3) 134 118 +13,6 %

(1) après constatation d'éléments opérationnels non courants relatifs principalement à la société bioTheranostics
(2) somme du résultat opérationnel courant et des amortissements d'exploitation
(3) avant acquisitions de titres de participation et dividendes

M. Jean-Luc Belingard, Président Directeur Général, déclare : « Dans un contexte économique difficile, bioMérieux a accompli une performance commerciale et financière conforme aux objectifs fixés en début d'année 2012. La croissance de nos ventes s'est établie à 6,8 % à devises constantes et notre résultat opérationnel courant a atteint 260 millions d'euros. Ces réalisations illustrent notre compétitivité et la pertinence de notre positionnement stratégique en tant que leader de la microbiologie clinique et industrielle, et qu'acteur différencié dans les domaines des immunoessais et de la biologie moléculaire. En 2013, nous lancerons 3 systèmes innovants et continuerons notre déploiement international. En outre, dans un environnement scientifique, technologique et économique en évolution rapide, nous renforcerons la focalisation de nos activités sur nos domaines prioritaires de spécialisation. »

EVENEMENTS MARQUANTS 2012

Offre commerciale

bioMérieux a lancé 19 nouveaux produits, enrichissant en particulier les gammes suivantes :

  • En microbiologie clinique : gamme d'identification bactérienne et fongique par spectrométrie de masse
  • Pour ses clients industriels, bioMérieux a lancé une version spécialisée et conforme au référentiel 21CFR part 11 relatif à la traçabilité (American Code of Federal Regulations) de sa solution VITEK® MS.
  • Elle a également commercialisé VITEK® MS Plus qui permet aux clients de VITEK® MS d'utiliser le système de spectrométrie de masse au-delà de leur routine quotidienne d'identification, en réalisant des travaux de recherche ou en construisant leur propre base de données.
  • En décembre 2012, la Société a déposé auprès de la FDA* américaine une demande 510(k) de novo d'autorisation de mise sur le marché de son système VITEK® MS.
  • Gamme FMLA® d'automatisation complète du laboratoire de microbiologie : bioMérieux a lancé la 3ème version de Myla®. Ce middleware permet l'optimisation des flux de travail du laboratoire de microbiologie et la consolidation des données, les rendant ainsi rapidement exploitables pour prendre des décisions thérapeutiques. Cette 3ème version présente de nouvelles fonctionnalités importantes pour les laboratoires médicaux, notamment en hémoculture. Elle peut également être utilisée dans le domaine industriel.
  • Dans les immunoessais, gamme VIDAS® :
  • La Société a présenté VIDAS® 3, la nouvelle génération de VIDAS®, aux Journées Internationales de Biologie en novembre à Paris.
  • A la fin du mois de mars, le LNE/G-MED, organisme français notifié, a marqué CE le test VIDAS® ANTI-HCV pour le diagnostic de l'hépatite C, une inflammation grave du foie due au virus HCV.
  • En août, bioMérieux a reçu l'autorisation 510(k) de la FDA de commercialiser son test VIDAS®
    D-Dimer ExclusionTM II aux Etats-Unis. Associé à une estimation de probabilité clinique, ce test permet aux médecins d'exclure, en 20 minutes, une thrombose veineuse profonde (TVP) et / ou une embolie pulmonaire (EP) chez les patients non hospitalisés.
  • En décembre, elle a obtenu le marquage CE de VIDAS® Galectin-3, un nouveau réactif à forte valeur médicale, qui complète le menu de tests VIDAS® dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Galectin-3 est un marqueur innovant de l'insuffisance cardiaque chronique.

* Food and Drug Administration

Innovation

Dans le cadre de sa feuille de route 2012 - 2015, la Société a décidé d'asseoir plus encore sa croissance sur l'introduction de solutions innovantes, contribuant à renforcer la valeur médicale du diagnostic ou à améliorer l'organisation du laboratoire.

  • Dans ce contexte, le Dr Mark Miller a rejoint la Société en octobre au poste nouvellement créé de Chief Medical Officer pour renforcer la dimension médicale des solutions de bioMérieux et orienter son déploiement technologique et scientifique, notamment en microbiologie. Membre du Comité de direction, il est également responsable des départements Biomarqueurs, Affaires cliniques et Affaires médicales.
  • Fin juillet, bioMérieux a déposé auprès de la FDA américaine une demande d'autorisation de mise sur le marché (PMA) d'un test moléculaire de théranostic pour détecter les mutations du gène BRAF V600 (V600E et V600K), trouvées dans différents cancers, dont le mélanome. Ce test sera utilisé chez des patients présentant des mélanomes métastatiques pour aider les oncologues à choisir le traitement approprié. Dans ce domaine, bioMérieux et GSK collaborent dans le cadre de leur accord de partenariat signé en mai 2010.
  • Tout au long de l'exercice, la Société a poursuivi le développement de ses nouvelles plateformes. 2013 verra ainsi le lancement de 3 systèmes innovants :
  • Au 2ème trimestre, l'incubateur intégrant des technologies d'imagerie sera présenté aux laboratoires européens.
  • Au 3ème trimestre, la nouvelle génération de VIDAS®, VIDAS® 3, sera commercialisée.
  • Au 4ème trimestre, le nouvel automate d'hémoculture sera lancé en Europe.
  • En 2014, le système de biologie moléculaire en développement avec Biocartis sera commercialisé. Avec cette solution complètement automatisée, bioMérieux cible principalement le diagnostic des maladies infectieuses.

Partenariats stratégiques

En accord avec sa feuille de route 2012 - 2015, la Société a signé différents accords stratégiques.

  • Fin juillet 2012, bioMérieux a acquis 60 % de la société indienne RAS Lifesciences Pvt. Ltd (RAS), pour un prix de 1,6 million d'euros. Basée à Hyderabad, cette start-up privée est spécialisée en diagnostic moléculaire et n'a pas encore de chiffre d'affaires significatif. L'expertise de RAS et sa gamme de réactifs destinés principalement au diagnostic des maladies infectieuses permettront à bioMérieux de commercialiser un menu de tests de biologie moléculaire principalement en Inde et, à moyen terme, dans les pays émergents.
  • En octobre, bioMérieux et Thermo Fisher Scientific Inc. ont annoncé le renouvellement de leur accord de partenariat pour le dosage du biomarqueur Procalcitonine (PCT) de Thermo Fisher sur les plateformes d'immunoessais VIDAS®, mini VIDAS® et VIDAS® 3 de bioMérieux. Ce biomarqueur est reconnu comme la référence pour la détection précoce du sepsis chez des patients gravement malades. La généralisation de l'emploi du test PCT dans le diagnostic du sepsis permettra d'améliorer la gestion des hôpitaux et la prise en charge des patients.
  • En octobre, bioMérieux a signé une lettre d'intention avec le Genome Institute de l'Université Washington de Saint Louis (Missouri - Etats-Unis) dans le domaine du séquençage génétique microbien. Ce partenariat, qui sera concrétisé par un accord de recherche stratégique, vise à constituer une base de données unique et sans précédent, liant les séquences génétiques des agents pathogènes à leurs caractéristiques phénotypiques (identification, virulence et résistance), de façon à construire de nouvelles connaissances en microbiologie, exploitables par les laboratoires, les médecins et les chercheurs.
  • En novembre, bioMérieux et la société américaine Quanterix ont annoncé avoir conclu un accord stratégique qui confère à bioMérieux les droits d'exploitation exclusifs, à l'échelle mondiale, de la technologie d'immunoessais ultrasensible SimoaTM de Quanterix dans les laboratoires cliniques ainsi que dans les applications industrielles. Selon les termes de ce contrat, Quanterix fournira un nouvel instrument et des consommables basés sur sa technologie SimoaTM, et bioMérieux développera des tests ultrasensibles et multiplexes sur cette nouvelle plateforme. A cette occasion, bioMérieux a pris une participation dans le capital de Quanterix.

Initiatives opérationnelles

  • L'intégration des sociétés AES et ARGENE, qui était une priorité de l'année 2012, a été poursuivie. En particulier, au cours de cet exercice, les forces commerciales ont été coordonnées, les circuits de distribution ont été fusionnés et les offres de produits harmonisées.
  • bioMérieux a renforcé son réseau commercial international avec la création de 2 nouvelles sociétés commerciales en Malaisie et au Vietnam, portant à 41 le nombre d'implantations commerciales directes.
  • Sites de production
  • Le 23 août 2012, la FDA a adressé à bioMérieux une lettre d'avertissementWarning Letter ») faisant suite à une inspection intervenue au cours du 1er trimestre sur le site de Durham (Caroline du Nord - Etats-Unis). Cette lettre relève 7 points liés au Système Qualité que la Société s'attache à résoudre rapidement.
  • Poursuivant son plan d'optimisation des sites de production, bioMérieux a décidé d'arrêter la production de milieux de culture à Basingstoke (Royaume-Uni) courant 2013. Ce site, qui est en location, emploie 8 personnes.
  • bioMérieux a initié un projet d'externalisation et de consolidation de la distribution de ses réactifs aux Etats-Unis. Cette nouvelle organisation concerne le stockage des produits ainsi que la préparation et l'expédition des commandes de réactifs aujourd'hui réalisées par les sites de Durham (Caroline du Nord), Saint Louis (Missouri) et Lombard (Illinois). Elle entrera progressivement en vigueur courant 2013.
  • Le « Global ERP » a continué d'être déployé au cours de l'exercice. Fin 2012, il est implanté dans 14 filiales du Groupe.

RÉSULTATS FINANCIERS

Chiffre d'affaires*

Le chiffre d'affaires de l'exercice 2012 s'est établi à 1 570 millions d'euros contre 1 427 millions d'euros en 2011, soit une hausse de 10 % en euros. Il reflète une croissance de 6,8 % à devises constantes, dont une progression de 3,7 %, hors variations du périmètre d'activité (principalement les acquisitions d'AES et d'ARGENE et la cession de Dima Diagnostika) :

Evolution du chiffre d'affaires

En millions d'euros

En %

Chiffre d'affaires - 31 décembre 2011 1 427 Effets de change +46 +3,2 % Croissance organique, à devises constantes et périmètre d'activité comparable +53 +3,7 % +6,8 % Variation du périmètre d'activité +44 +3,1 % Chiffre d'affaires - 31 décembre 2012 1 570 +10,0 %

  • Par zone géographique, la croissance du chiffre d'affaires a été contrastée et la forte progression enregistrée dans les pays émergents (+17 %) valide la stratégie d'expansion géographique du Groupe :

Chiffre d'affaires

par zone géographique

En millions d'euros

2012 2011

Variation
A données
publiées

Variation
A devises
constantes et
périmètre
d'activité
comparable

Europe(1) 807 756 +6,8 % +1,0 % Amérique du Nord 345 320 +7,8 % -0,4 % Asie Pacifique 283 225 +25,7 % +17,1 % Amérique latine 135 126 +6,6 % +6,6 % TOTAL 1 570 1 427 +10,0 % +3,7 %

(1) y compris le Moyen-Orient et l'Afrique

  • Par technologie, la croissance a été dynamique en microbiologie clinique et industrielle. bioMérieux occupe une position de leader sur ces 2 marchés et y réalise plus de 70 % de ses ventes :

Chiffre d'affaires

par technologie

En millions d'euros

2012 2011

Variation
A données
publiées

Variation
A devises
constantes et
périmètre
d'activité
comparable

Applications Cliniques 1 251 1 177 +6,2 % +2,9 % Microbiologie 801 737 +8,6 % +4,5 % Immunoessais(1) 362 355 +2,0 % +1,3 % Biologie Moléculaire 73 69 +5,8 % -4,1 % Autres gammes 15 16 -7,1 % -7,7 % Applications Industrielles 319 250 +27,7 % +7,6 % TOTAL 1 570 1 427 +10,0 % +3,7 %

(1) dont VIDAS®, en croissance organique de 3,6 %

* Communiqué de presse sur le chiffre d'affaires à fin décembre 2012 disponible sur le site www.biomerieux-finance.com

Compte de résultat

  • La marge brute a progressé de 7 % à 814 millions d'euros. Elle a bénéficié de la progression de l'activité et de l'impact favorable du change. A contrario, le poids grandissant des pays émergents dans le chiffre d'affaires a pesé sur les prix moyens de ventes ainsi que sur les frais de port. En outre, les écritures liées à la comptabilisation du prix d'acquisition d'AES et d'ARGENE ont représenté une charge de 6 millions d'euros sur l'exercice.
    Rapporté au chiffre d'affaires, le taux de marge brute s'est établi à 51,9 % contre 53,3 % en 2011. Cette évolution résulte principalement de l'impact du change, de l'augmentation du poids des pays émergents dans les ventes du Groupe et de l'intégration des sociétés AES et ARGENE.
  • Les charges commerciales et les frais généraux se sont élevés à 409 millions d'euros et ont représenté 26,1 % du chiffre d'affaires. Alors que la Société prépare le lancement commercial de 3 instruments innovants en 2013, ce pourcentage est quasi stable par rapport au 31 décembre 2011, traduisant la gestion très stricte des coûts opérationnels au cours de l'exercice.
  • Représentant près de 11 % du chiffre d'affaires, les frais de recherche et développement se sont établis à 169 millions d'euros. A devises et périmètre constants, ils sont en progression de près de 8 %, reflétant l'intensification des investissements dans le portefeuille de produits en développement.
  • Les crédits d'impôts en faveur de la recherche se sont établis à près de 18 millions d'euros, en hausse de 4 millions d'euros.
  • Les produits du portefeuille de brevets se sont élevés à 6,1 millions d'euros.

Dans ce contexte, le résultat opérationnel courant* a atteint 260 millions d'euros, en ligne avec l'objectif que le Groupe s'était fixé il y a un an. Exprimé en pourcentage du chiffre d'affaires, le taux de marge opérationnelle courante ressort à 16,6 %. Ce taux est pénalisé par les impacts de change sur le chiffre d'affaires, sans lesquels il ressortirait à 17,1 %.

  • Les autres éléments opérationnels non courants ont représenté une charge nette de 25,4 millions d'euros. Une perte de valeur de 21 millions d'euros a été enregistrée au titre de bioTheranostics pour tenir compte des valorisations actuellement retenues pour des opérations en capital dans ce domaine. bioMérieux a décidé de rechercher de nouveaux partenaires pour dynamiser le développement de bioTheranostics (cf. paragraphe « événements postérieurs à la clôture »). En 2012, cette société a pesé à hauteur de 8 millions d'euros sur le résultat opérationnel courant du Groupe.
    En 2011, la charge nette opérationnelle non courante s'élevait à 12,2 millions d'euros. Elle enregistrait principalement un complément de dépréciation des créances publiques grecques (6,1 millions d'euros) et les coûts d'acquisition des sociétés AES et ARGENE (3,8 millions d'euros).

Après prise en compte des éléments opérationnels non courants, le résultat opérationnel s'est établi à 235 millions d'euros, contre 245 millions d'euros au 31 décembre 2011.

  • La charge financière nette s'est élevée à 11,3 millions d'euros. Elle est composée du coût de l'endettement net à hauteur de 6,4 millions d'euros et d'autres charges financières pour 4,9 millions d'euros. L'augmentation de 2 millions d'euros du coût de l'endettement s'explique par la croissance de l'endettement net moyen du Groupe suite aux acquisitions de juillet 2011 et par les frais liés à la mise en place en avril 2012 de la nouvelle ligne de crédit de 350 millions d'euros. Les autres charges financières enregistrent la dépréciation des titres de participation dans Knome.
  • La charge d'impôt sur les résultats s'est établie à 89,4 millions d'euros. Aucune déduction fiscale n'ayant été constatée sur la perte de valeur relative à l'écart d'acquisition de bioTheranostics et sur la dépréciation des titres Knome, le taux d'imposition a représenté 40 % du résultat avant impôt. Retraité de ces éléments, il se serait établi à 35,6 %, pénalisé par le poids plus important des sociétés en pertes. Il représentait 32,5 % du résultat avant impôt en 2011.

Représentant 8,5 % du chiffre d'affaires, le résultat net a atteint 134 millions d'euros, soit un résultat net par action (part du Groupe) de 3,41 euros.

* Résultat opérationnel courant, avant les éléments « significatifs, inhabituels et non récurrents », classés en « autres produits et charges opérationnels non courants »

Cash-flow

  • L'EBITDA* s'est élevé à 355 millions d'euros, en progression de 12 millions d'euros du fait principalement de l'augmentation des amortissements d'exploitation.
  • L'augmentation du besoin en fonds de roulement d'exploitation s'est élevée à 26 millions d'euros. Cette hausse est nettement moins importante qu'en 2011 (50 millions d'euros) du fait principalement de l'encaissement en Espagne et au Portugal d'arriérés de créances publiques en juin et juillet 2012 à hauteur de 35 millions d'euros. Dans ce contexte, les créances nettes sur les clients publics d'Europe du Sud totalisent 75 millions d'euros au 31 décembre 2012 (contre 100 millions d'euros
    au 31 décembre 2011). Le besoin en fonds de roulement d'exploitation s'établit ainsi à 24,7 % du chiffre d'affaires à la clôture de l'exercice, contre 26,1 % au 31 décembre 2011.
  • Les investissements réalisés sur l'exercice ont représenté 131 millions d'euros, dont 98 millions d'euros au titre des investissements industriels, contre respectivement 108 et 74 millions d'euros
    en 2011 (hors impact de la variation du poste « fournisseurs d'immobilisations »). Les investissements industriels ont concerné principalement la mise en service et la modernisation de lignes de production ainsi que l'acquisition, la construction et l'extension de bâtiments industriels ou de R&D. Enfin, le projet « Global ERP » s'est poursuivi. Le total des investissements de l'exercice a représenté 8,4 % du chiffre d'affaires.
  • Dans ce contexte, la Société dégage un cash-flow libre avant acquisitions de titres de participation et dividendes de 134 millions d'euros. En 2011, elle avait dégagé un cash-flow libre de 118 millions d'euros.
  • En 2012, les acquisitions de titres de participation (principalement Quanterix et RAS) se sont élevées à 12 millions d'euros. En 2011, les décaissements nets relatifs aux acquisitions et participations (principalement AES et ARGENE) avaient représenté un montant total de 233 millions d'euros.
  • En outre, la Société a versé un dividende de 38,7 millions d'euros (0,98 euro par action)
    en juin 2012.
  • L'endettement net ressort à 48 millions d'euros à fin décembre 2012. L'endettement net s'élevait à 131 millions d'euros au 31 décembre 2011.

* Somme du résultat opérationnel courant et des amortissements d'exploitation

Autres éléments

  • Ressources humaines
    Au 31 décembre 2012, l'effectif global du Groupe s'élève à 7 285 collaborateurs (salariés en équivalent temps plein) dont 27 employés au titre de RAS. L'effectif s'élevait à 7 077 collaborateurs au 31 décembre 2011, à méthode de calcul identique.
  • Base installée
    Au 31 décembre 2012, la base installée est de 69 400 instruments environ, en augmentation de 4 600 nouveaux instruments sur l'exercice.

DIVIDENDE

Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale du 29 mai prochain d'approuver un dividende de 0,98 euro par action, identique à celui versé en 2012 et 2011. Le montant qui sera distribué, le 7 juin 2013, devrait ainsi s'élever à 38,7 millions d'euros.

EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE

  • Collaboration avec Philips dans le domaine du Point-of-Care automatisé

Depuis janvier 2010, Philips et bioMérieux travaillent conjointement pour développer des solutions de diagnostic portables entièrement automatisées, destinées à être utilisées en milieu hospitalier, le test étant réalisé au plus proche du patient (POC - Point-of-Care). Compte tenu des enjeux rencontrés pour développer des solutions de diagnostic de la Troponine offrant des résultats comparables à ceux d'automates de laboratoire central, les 2 partenaires ont décidé, en mars 2013, de réévaluer les conditions de cette collaboration.

  • Médecine personnalisée et bioTheranostics (San Diego, Californie - Etats-Unis)

En septembre 2008, bioMérieux a acquis la totalité du capital de bioTheranostics. Cette société développe des tests de biologie moléculaire pour qualifier les cancers métastatiques et aider les oncologues à choisir la meilleure stratégie thérapeutique et en propose la mise en œuvre dans le cadre d'une activité de services (CLIA lab*). Depuis cette date et malgré un environnement réglementaire qui s'est durci, elle a réalisé de nombreux progrès scientifiques et commerciaux. Elle a notamment présenté en juin 2012, lors du congrès annuel de « l'American Society of Clinical Oncology » (ASCO), une étude prospective montrant une survie générale significativement améliorée des patients atteints de cancers d'origine inconnue et dont le traitement oncologique est déterminé à partir des résultats de son test CancerTYPE ID®. Elle a également annoncé l'extension de son offre PRECISSM de prédiction et de suivi de la réponse des tumeurs métastatiques aux traitements oncologiques. Cependant, ces avancées ne lui permettent pas encore d'atteindre l'équilibre financier et de nouveaux investissements importants sont nécessaires pour accélérer sa croissance.

Dans ce contexte, soucieuse de ne pas compromettre ses autres projets de recherche et développement, bioMérieux a décidé de rechercher de nouveaux partenaires externes. Une perte de valeur a corrélativement été reconnue à hauteur de 21 millions d'euros au 31 décembre 2012, sur la base des valorisations actuellement retenues lors d'opérations en capital de sociétés de ce domaine. Elle a été classée en éléments non courants.

Cette opération offrira à bioTheranostics la possibilité d'accélérer son développement grâce à de nouveaux financements. En outre, elle permettra à bioMérieux de se recentrer plus encore sur le diagnostic des maladies infectieuses, son axe stratégique majeur, tout en conservant les droits dans le domaine de l'IVD sur les bioma rqueurs de médecine personnalisée issus des développements de bioTheranostics.

  • Site de Durham (Caroline du Nord - Etats-Unis)

La sévère épidémie de grippe de cet hiver a augmenté significativement la demande en flacons d'hémoculture BacT/ALERT® dans de nombreux pays, notamment aux Etats-Unis. Dans ce contexte, alors que la fabrication de ces flacons a été affectée par la mise en service d'une nouvelle ligne de production sur le site de Durham, leur niveau de production est inférieur aux commandes clients. Le retour à un niveau satisfaisant d'approvisionnement est prévu au début du 2ème semestre 2013. Les réactifs d'hémoculture représentent environ 12 % du chiffre d'affaires du Groupe. bioMérieux travaille en étroite collaboration avec ses clients et met tout en œuvre pour remédier à cette situation transitoire.

* CLIA - Clinical Laboratory Improvement Amendments

OBJECTIFS 2013

En 2013, année d'investissement, la Société continuera la mise en œuvre de sa feuille de route 2012 - 2015.

Elle commercialisera 3 nouveaux instruments innovants, intensifiera le développement commercial de bioMérieux Performance SolutionsTM et accélérera son expansion internationale, principalement dans les pays émergents. Elle poursuivra également ses efforts d'innovation, notamment pour assurer le succès des lancements commerciaux de 2013. Elle continuera le développement de nouveaux systèmes visant à renforcer la valeur médicale du diagnostic et à optimiser l'organisation des laboratoires. Elle mettra également en place de nouveaux programmes de développement ambitieux, en particulier dans le domaine des immunoessais ultrasensibles. En parallèle, elle continuera ses importantes initiatives opérationnelles avec notamment le déploiement du « Global ERP » dans de nouvelles sociétés du Groupe.

Dans ce contexte, bioMérieux confirme son objectif de réaliser une croissance de son chiffre d'affaires comprise entre 3 et 5 %, à devises et périmètre constants. Le 2ème semestre devrait notamment voir le décollage progressif des 3 nouvelles plateformes de 2013, avec, en particulier, le déploiement commercial de VIDAS® 3 à compter de juillet.

En outre, la Société cible un résultat opérationnel courant compris entre 255 et 270 millions d'euros. Cet objectif intègre les investissements en R&D et les plans d'actions commerciales nécessaires au lancement de nouvelles plateformes innovantes de diagnostic et prend en compte la situation de production des flacons d'hémoculture BacT/ALERT®.

CALENDRIER FINANCIER

Ventes du 1er trimestre 2013 : 23 avril 2013 - Avant bourse
Assemblée générale des actionnaires : 29 mai 2013

Les anticipations et objectifs ci-dessus reposent, en tout ou partie, sur des appréciations ou des décisions qui pourraient évoluer ou être modifiées en raison, en particulier, des incertitudes et des risques liés à l'environnement économique, financier, réglementaire et concurrentiel, notamment ceux exposés dans le Document de Référence 2011. La Société ne prend donc aucun engagement ni ne donne aucune garantie sur la réalisation des objectifs ci-dessus. Elle ne s'engage pas à publier ou communiquer d'éventuels rectificatifs ou mises à jour de ces éléments, sous réserve des obligations d'information permanente pesant sur les sociétés dont les actions sont admises aux négociations sur un marché financier.

A PROPOS DE BIOMÉRIEUX

Pioneering Diagnostics

Acteur mondial dans le domaine du diagnostic in vitro depuis 50 ans, bioMérieux est présente dans plus de 160 pays au travers de 41 filiales et d'un large réseau de distributeurs. En 2012, le chiffre d'affaires de bioMérieux s'est élevé à 1,570 milliard d'euros, dont 87 % ont été réalisés à l'international.

bioMérieux offre des solutions de diagnostic (réactifs, instruments et logiciels) qui déterminent l'origine d'une maladie ou d'une contamination pour améliorer la santé des patients et assurer la sécurité des consommateurs. Ses produits sont utilisés dans le diagnostic des maladies infectieuses et apportent des résultats à haute valeur médicale pour le dépistage et le suivi des cancers et les urgences cardiovasculaires. Ils sont également utilisés pour la détection de micro-organismes dans les produits agroalimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques.

bioMérieux est une société cotée sur NYSE Euronext Paris. (Code : BIM - Code ISIN : FR0010096479).
Site internet : www.biomerieux.com et site dédié aux investisseurs : www.biomerieux-finance.com.

bioMérieux COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE En millions d'euros 2012 2011 Chiffre d'affaires

1.569,8

1.427,2

Coût des ventes

-755,6

-666,1

Marge brute

814,2

761,1

Autres produits de l'activité

23,9

20,7

Charges commerciales

-294,7

-264,5

Frais généraux

-114,3

-107,6

Recherche & développement

-168,7

-152,1

Total frais opérationnels

-577,7

-524,2

Résultat opérationnel courant

260,4

257,6

Autres produits et charges opérationnels

non courants

-25,4

-12,2

Résultat opérationnel

235,0

245,3

Coût de l'endettement financier net

-6,4

-4,4

Autres produits et charges financiers

-4,9

-3,3

Impôts sur les résultats

-89,4

-77,2

Résultat de l'ensemble consolidé

134,2

160,5

Dont part des minoritaires

-0,1

2,3

Dont part du Groupe

134,4

158,2

Résultat net de base par action

3,41

4,01

€ Résultat net dilué par action

3,41

4,01

bioMérieux BILAN CONSOLIDE

ACTIF NET NET En millions d'euros 31/12/2012 31/12/2011 ACTIFS NON COURANTS . Immobilisations incorporelles

157,0

184,4

. Ecarts d'acquisition

313,1

334,3

. Immobilisations corporelles

386,7

367,0

. Immobilisations financières

34,7

26,9

. Autres actifs non courants

29,6

31,5

. Impôt différé actif

21,0

28,2

TOTAL

942,2

972,2

ACTIFS COURANTS . Stocks et en-cours

245,9

217,1

. Clients et comptes rattachés

433,4

447,1

. Autres créances d'exploitation

71,2

50,4

. Créance d'impôt exigible

20,7

19,6

. Créances hors exploitation

8,4

1,0

. Disponibilités et équivalents de trésorerie

65,6

42,7

TOTAL

845,4

777,9

. Actifs destinés à être cédés

45,7

12,0

TOTAL ACTIF

1.833,2

1.762,2

PASSIF 31/12/2012 31/12/2011 CAPITAUX PROPRES . Capital

12,0

12,0

. Primes et Réserves

1.047,1

925,1

. Résultat de l'exercice

134,4

158,2

TOTAL PART DU GROUPE

1.193,4

1.095,4

INTERETS MINORITAIRES

6,8

8,1

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES

1.200,2

1.103,4

PASSIFS NON COURANTS . Emprunts & dettes financières long terme

9,8

12,6

. Impôt différé passif

46,3

41,2

. Provisions

42,2

33,2

TOTAL

98,3

87,0

PASSIFS COURANTS . Emprunts & dettes financières court terme

104,2

161,3

. Provisions

11,0

14,0

. Fournisseurs et comptes rattachés

145,1

142,6

. Autres dettes d'exploitation

217,5

198,9

. Dette d'impôt exigible

20,2

27,3

. Dettes hors exploitation

23,8

27,7

TOTAL

521,8

571,8

. Passifs relatifs à des actifs destinés à être cédés

13,0

0,0

TOTAL PASSIF

1.833,2

1.762,2

bioMérieux

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES

En millions d'euros 2012 2011 Résultat net de l'ensemble consolidé

134,2

160,5

Ajustements - Coût de l'endettement financier net

6,4

4,4

- Autres produits et charges financiers

4,9

3,3

- Charge d'impôt exigible

89,4

77,2

- Dotation nette aux amortissements d'exploitation - provisions et autres

94,4

85,3

- Produits et charges non récurrents

25,4

12,2

EBITDA (avant produits et charges non récurrents)

354,8

342,8

Autres produits et charges opérationnels non courants

(hors DAP exceptionnels, plus et moins values sur cessions d'immobilisations)

-2,9

-11,2

Autres produits et charges financiers

(hors provisions et cessions d'immobilisations financières)

-0,5

-0,2

Dotations nettes aux provisions d'exploitation

8,0

-0,7

Variation de la juste valeur des instruments financiers

-0,4

0,3

Rémunérations en actions

-2,5

2,0

Elimination des autres charges et produits sans impact sur la trésorerie ou non liés à l'activité

1,7

-9,9

Augmentation des stocks

-32,0

-18,5

Variation des créances clients

6,5

-29,2

Diminution des dettes fournisseurs

6,0

-0,1

Variation des autres BFRE

-6,7

-1,0

Augmentation du besoin en fonds de roulement d'exploitation

-26,2

-48,8

Versement d'impôt

-76,2

-65,7

Autres besoins en fonds de roulement hors exploitation

3,0

0,8

Variation des autres actifs et passifs non courants non financiers

1,4

-2,5

Augmentation du besoin en fonds de roulement

-98,0

-116,2

Flux liés à l'activité

258,5

216,6

Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles

-127,4

-102,1

Encaissements liés aux cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles

8,2

6,7

Décaissements / encaissements liés aux acquisitions d'immobilisations financières

-12,9

-3,7

Incidence des variations de périmètre

1,7

-226,1

Flux liés aux activités d'investissement

-130,4

-325,2

Rachats et reventes d'actions propres

0,8

-2,8

Distributions de dividendes aux actionnaires

-38,7

-38,7

Distributions de dividendes aux minoritaires

-0,5

0,0

Coût de l'endettement financier net

-6,4

-4,4

Variation des dettes financières confirmées

-11,4

102,1

Flux liés aux opérations de financement

-56,2

56,2

VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIE

71,9

-52,4

ANALYSE DE LA VARIATION NETTE DE TRESORERIE Trésorerie nette à l'ouverture

-19,2

34,0

Incidence des fluctuations de change sur la trésorerie nette et équivalents de trésorerie

-0,2

-0,9

Variation nette de la trésorerie et équivalents de trésorerie

71,9

-52,3

Trésorerie nette à la clôture

52,5

-19,2

Relations Investisseurs
bioMérieux
Isabelle Tongio, Tél. : + 33 4 78 87 22 37
investor.relations@biomerieux.com
ou
Relations Presse
bioMérieux
Koren Wolman-Tardy, Tél. : + 33 4 78 87 20 08
media@biomerieux.com
ou
Aurore Sergeant, Tél. : + 33 4 78 87 51 97
media@biomerieux.com
ou
Image Sept
Laurence Heilbronn, Tél. : + 33 1 53 70 74 64
lheilbronn@image7.fr
ou
Claire Doligez, Tél. : + 33 1 53 70 74 48
cdoligez@image7.fr

Business Wire