BFM Patrimoine

Barron's: Merck négocie efficacement son redressement - Plus USA

BFM Patrimoine
Johanna Bennett, BARRON'S NEW YORK (Dow Jones)--Après avoir été supplanté par les autres grands noms du secteur pharmaceutique ces douze derniers mois, Merck (MRK) est en passe de revenir au premier plan. Depuis le mois d'avril, le numéro deux a

Johanna Bennett,

BARRON'S

NEW YORK (Dow Jones)--Après avoir été supplanté par les autres grands noms du secteur pharmaceutique ces douze derniers mois, Merck (MRK) est en passe de revenir au premier plan.

Depuis le mois d'avril, le numéro deux américain a pris des mesures pour doper sa gamme de produits en développement et faire croître de nouveau ses bénéfices.

Le groupe a annoncé lundi avoir déposé plus tôt que prévu une demande d'homologation pour un médicament prometteur contre le cancer de la peau, le MK-3475. D'après les observateurs, cette avancée pourrait permettre à la société de battre ses concurrents sur un marché à très fort potentiel. Merck a par ailleurs indiqué qu'il étudiait ses options stratégiques pour son pôle santé animale et sa branche de produits en vente libre, en précisant qu'il comptait boucler ce dossier cette année.

Un dispositif centré sur la recherche

Comme d'autres groupes pharmaceutiques, Merck a difficilement géré l'impact sur ses ventes de l'expiration de brevets couvrant certains de ses produits vedettes.

Les analystes s'attendent à ce que le bénéfice par action de Merck ressorte en baisse de 8% en 2013, avant de se stabiliser en 2014, et de croître de 7% en 2015. Ce redressement aura été obtenu grâce à la restructuration du pôle recherche et développement, au recentrage des activités, à des ventes d'actifs et au transfert des ressources vers des projets présentant de meilleures perspectives.

Les projets du groupe concernant son pôle santé animale et sa branche de produits sans ordonnance demeurent, il est vrai, une grande inconnue, qui fait depuis longtemps l'objet de spéculations.

Mais le succès ou l'échec de Merck reposent avant tout sur le lancement de nouveaux médicaments, estime le courtier Smead Capital. "Utiliser intelligemment ses capitaux et s'efforcer de plaire aux investisseurs est une bonne chose. Mais obtenir l'homologation de nouveaux médicaments majeurs doit être la priorité", note l'intermédiaire financier.

Une valorisation intéressante

Depuis un article de Barron's paru en octobre signalant le potentiel du MK-3475 et d'autres produits, le cours de Bourse de Merck s'est apprécié de plus de 16%. A 16 fois la prévision de bénéfice par action, le titre évolue à une décote par rapport aux autres grandes capitalisations du secteur, dont Bristol-Myers Squibb (BMY), Allergan (AGN), Eli Lilly (LLY), Celgene (CELG) et Biogen Idec (BIIB).

Il est clair qu'un retour au premier plan n'est pas une tâche aisée. Pour gagner la partie, la société devra certainement renouer rapidement avec une croissance des bénéfices. Néanmoins, avec un rendement du dividende à 3,5% et un ratio cours/bénéfices inférieur à la moyenne du secteur, Merck reste une valeur attractive.

-Johanna Bennett, Barron's. Barron's est une publication financière du groupe Dow Jones.

(Version française Patrick Ramamonjisoa)

(END) Dow Jones Newswires

January 15, 2014 04:32 ET (09:32 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-