BFM Patrimoine

Banque Palatine : 2012 : bonne résistance des résultats financiers, soutenus par le dynamisme de l’activité commerciale

BFM Patrimoine
Regulatory News: Après une excellente année 2011, la Banque Palatine, grâce à la pertinence avérée de son modèle économique, a bien résisté en 2012 dans un environnement délicat. Elle a poursuivi son engage

Regulatory News:

Après une excellente année 2011, la Banque Palatine, grâce à la pertinence avérée de son modèle économique, a bien résisté en 2012 dans un environnement délicat. Elle a poursuivi son engagement actif dans le soutien à l'économie et, en priorité, auprès des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI).

Pour Pierre-Yves Dréan, président du directoire de la Banque Palatine : « En 2012, la Banque Palatine a maintenu un niveau de performance financière et commerciale satisfaisant. Financeur actif de l'économie, la Banque Palatine a poursuivi tout au long de l'année l'accompagnement de son cœur de cible : les ETI avec une progression de 11,5 % des encours de crédit. Elle a également développé la clientèle des dirigeants d'entreprises à titre privé. »

Résultats financiers* consolidés de la Banque Palatine au 31/12/2012 (1)

(En millions d'€) 31/12/2011 31/12/2012 Variation en % Produit net bancaire 303,0 291,8

  • 3,7 %

Résultat brut d'exploitation 118,9 105,8

  • 11,0 %

Résultat net part du Groupe(2) 61,6 40,1

  • 35,0 %

Coût du risque -44,4 -45,1 + 1,6 % Ratio de solvabilité Tier One 9,6 % 9,7 % Coefficient d'exploitation 60,7 % 63,8 %

(1) Périmètre de consolidation : Intégration Globale Banque Palatine, Palatine Asset Management et Ariès Assurances, Mise en Equivalence : Conservateur Finance
(2) après IS

Le Produit net bancaire (PNB) 2012 s'élève à 291,8 M€ (- 3,7 % par rapport à 2011) dans un contexte de baisse des taux d'intérêt et d'un tassement des marges sur l'activité commerciale.

Le coût du risque se stabilise par rapport à 2011 avec un montant de 45,1 M€ au 31 décembre 2012 (+ 1,6 %, 44,4 M€ en 2011). Il intègre les difficultés rencontrées par certaines entreprises dans une conjoncture difficile.

Le Résultat brut d'exploitation (RBE) 2012 est de 105,8 M€ (- 11 % vs. 2011).
Le coefficient d'exploitation pour 2012 s'établit à 63,8 % (+ 3 points par rapport au 31 décembre 2011).

Le résultat net (après IS) à fin décembre 2012 s'élève ainsi à 40,1 M€ (- 35 %).
Cependant, à périmètre constant et en retraitant la cession de la participation de la Banque Palatine dans Eurosic en 2011, la baisse du résultat net serait moins marquée à 50,7 M€.

BANQUE DES ENTREPRISES
Soutien actif aux ETI avec + 11,5 % d'encours de crédits

Grâce à leur capacité à innover, à créer de l'emploi dans les territoires et à s'internationaliser, les ETI représentent le principal potentiel de croissance pour l'économie française. Favoriser leur développement et l'émergence de nouvelles entreprises exportatrices est la priorité de la Banque Palatine.

Avec 260 nouvelles entrées en relation (+ 18 %) en 2012, la Banque Palatine a poursuivi à un rythme soutenu sa conquête de nouveaux clients sur son cœur de cible (entreprise de plus de 15 M€ de CA).

Les encours de crédits aux entreprises ont progressé de 11,5 % en 2012 et s'élèvent à 5 032 M€.
La Banque Palatine a accordé près de 1 270 M€ de financement Moyen Long Terme à ses clients pour financer leurs investissements.

*Le conseil de surveillance de la Banque Palatine, présidé par Jean-Yves Forel, a examiné et validé les comptes le vendredi 15 février 2013. Ces résultats sont en cours de certification par les commissaires aux comptes.

La collecte nette de ressources bilancielles auprès des entreprises s'élève à plus de 1 664 M€. L'encours de ressources bilancielles progresse nettement et atteint désormais 7 888 M€ à fin 2012 (+ 26 % par rapport à 2011).

En 2012, Palatine a une nouvelle fois confirmé son rôle d'intermédiation au service des entreprises.

Financement des opérations de bilan et syndications (55 opérations générant plus de 7 M€ de commissions), couverture de taux et de change avec une salle de marchés exclusivement dédiée aux besoins des clients, accompagnement accru des opérations de commerce à l'international (+ 8 %, dépassant pour la première fois les 800 M€) : le développement de ces expertises a permis à la Banque Palatine de consolider sa relation de proximité avec les ETI et de diversifier également ses sources de revenus.

Concernant les filières spécialisées, La Banque Palatine a ainsi affirmé en 2012 sa position de leader national sur le marché des Administrateurs de Biens et des Agents Immobiliers avec près de 1 500 clients.

Au titre des métiers de l'immobilier, la Banque Palatine accompagne la clientèle des investisseurs professionnels, avec une production de crédits de 494 M€ en 2012.

La filière Média/Cinéma créée fin 2010 a poursuivi son développement en 2012 avec des résultats significatifs : 58 sociétés clientes (vs. 39 en 2011) et 41 œuvres cinématographiques financées (25 en 2011).

BANQUE DU PATRIMOINE
Progression de + 9,3 % sur la clientèle patrimoniale « cœur de cible »

En 2012, la Banque Palatine a poursuivi sa conquête de nouveaux clients patrimoniaux « cœur de cible » (particuliers confiant plus de 50 000 € de placements).
Notre réseau de conseillers et le département gestion privée délivrent des services à valeur ajoutée dans l'ingénierie patrimoniale juridique et fiscale ainsi que le conseil en investissement, à une clientèle privée et tout particulièrement de dirigeants. Ils répondent ainsi aux attentes des entrepreneurs pour l'approche globale de leur patrimoine privé et professionnel.

La conquête « cœur de cible » a été dynamique en 2012 avec 506 comptes ouverts (+ 9,3 %). L'encours total d'épargne atteint 4 127 M€ (+ 2 % sur un an).

Concernant les financements, la Banque Palatine est restée présente sur ce marché concurrentiel pour accompagner sa clientèle. La production de crédits immobiliers s'établit à 145 M€ dans un contexte de baisse des transactions immobilières.

45 % des dirigeants d'entreprises clientes sont également clients à titre privés. Cette double relation commerciale constitue l'un des objectifs de l'activité patrimoniale de la Banque.

Aujourd'hui, 16 200 familles patrimoniales sont clientes.

Gestion d'actifs : Palatine Asset Management

Concernant notre filiale de gestion d'actifs, le produit net 2012 s'établit à 31,1 M€ (- 5,8 % vs. 2011). Le Résultat brut d'exploitation atteint 12,2 M€ (identique à 2011). Le Résultat net IFRS s'affiche à 7,9 M€ (8,4 M€ en 2011).
Palatine Asset Management a obtenu en 2012 de nombreuses récompenses : Fund Award Morningstar 2012, Grand Prix Fundclass 2012 de la meilleure société de gestion de taille intermédiaire en France et 5ème place à l'Alpha League Table 2012 (1er classement européen des sociétés de gestion).

A propos de la Banque Palatine

La Banque Palatine, banque des entreprises et du patrimoine du Groupe BPCE, accompagne les entrepreneurs aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Elle déploie son expertise auprès des moyennes entreprises et des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire). Son réseau de 52 agences en France en synergie avec les métiers d'expertise (gestion privée, corporate finance, immobilier, international, salle des marchés...) accompagne aujourd'hui plus de 9600 entreprises et 65000 clients particuliers. www.palatine.fr & @BanquePalatine

Contact presse Banque Palatine
Mathieu Ferrié : 33 (0)1 55 27 94 34
m.ferrie@palatine.fr

Business Wire