BFM Patrimoine

Bank of America déclare un résultat net de 2,6 milliards USD soit 0,20 USD par action diluée pour le premier trimestre 2013

BFM Patrimoine

La dynamique commerciale se confirme Soldes des dépôts en hausse de 5 % par rapport au T1-12 pour atteindre 1,1 billion USD Production de prêts hypothécaires de premier rang en hausse de 57 %

La dynamique commerciale se confirme

  • Soldes des dépôts en hausse de 5 % par rapport au T1-12 pour atteindre 1,1 billion USD
  • Production de prêts hypothécaires de premier rang en hausse de 57 % par rapport au T1-12 pour atteindre 24 milliards USD
  • Le segment Gestion mondiale de patrimoine et d'investissements déclare un chiffre d'affaires, un résultat net et des flux d'actifs à long terme sous gestion record post-fusion
  • Taux de pertes de crédit à la consommation les plus bas depuis cinq ans
  • Soldes de prêts commerciaux en hausse de 17 % par rapport au T1-12 à 367 milliards USD
  • Maintient son classement de No. 2 en termes d'honoraires de Banque d'investissement mondiale ; en hausse de 26 % par rapport au T1-12 à 1,5 milliard USD
  • Charges hors intérêts en baisse de près de 1,0 milliard USD par rapport au T1-12, essentiellement attribuables aux initiatives Project New BAC
  • Progrès significatifs du segment Actifs patrimoniaux et Administration des prêts hypothécaires ; Nombre de prêts hypothécaires en souffrance pendant plus de 60 jours en baisse de 39 % par rapport au T1-12 à 667 000 prêts

La consolidation du capital et des liquidités se poursuit

  • Ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie avec Règle finale sur le risque lié au marché selon Bâle 1 de 10,58 %, en hausse par rapport à 10,38 % pro-forma au trimestre précédentA
  • Ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie Bâle 3 estimé de 9,42 %, en hausse par rapport à 9,25 % au trimestre précédentB
  • Dette à long terme en baisse de 75,3 milliards USD par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en réponse aux échéances et aux actions de gestion du passif ; les délais d'obtention du financement nécessaire demeurent performants à 30 mois
  • Commencement des actions du plan de capital 2013 prévu pour T2-13 ; les actions approuvées incluent 5,5 milliards USD de rachats d'actions privilégiées et 5 milliards USD de rachats d'actions ordinaires

Bank of America Corporation a déclaré aujourd'hui un résultat net de 2,6 milliards USD, soit 0,20 USD par action diluée pour le premier trimestre 2013, contre 653 millions USD, soit 0,03 USD par action diluée au premier trimestre 2012. Le chiffre d'affaires, net des intérêts débiteurs, sur une base d'imposition comparable (BIC)C en hausse de 5 % à 23,7 milliards USD comparé à 22,5 milliards USD il y a un an.

Comparé à la même période de l'exercice précédent, les résultats du premier trimestre 2013 étaient stimulés par des revenus de courtage accrus, des honoraires liés aux services bancaires d'investissement accrus, et une amélioration de la qualité du crédit dans tous les principaux portefeuilles majeurs, en partie contrebalancés par une baisse des revenus des activités bancaires hypothécaires et une baisse des gains nets sur les ventes de titres de créance. Le premier trimestre 2013 incluait 893 millions USD de dépenses annuelles hors taxes correspondant aux coûts de rémunération à base d'actions pour les salariés admissibles à la retraite, contre 892 millions USD au premier trimestre 2012. En outre, le trimestre de l'exercice précédent incluait des ajustements d'évaluation des débits (AED) négatifs significatifs, des ajustements de l'option de juste valeur (OJV) négatifs sur le passif structuré et des gains sur le rachat de dette et de titres de placement fiduciaires.

« Notre stratégie visant à connecter nos clients à tout ce que nous pouvons faire pour eux fait son effet » a déclaré le président-directeur général, Brian Moynihan. « Les solides augmentations de croissance des prêts aux petites entreprises et aux sociétés du marché intermédiaire, quatre trimestres consécutifs de croissance régulière des prêts hypothécaires, des gains record en gestion de patrimoine, et un autre trimestre performant en termes d'honoraires bancaires d'investissement indiquent que nous sommes équilibrés, focalisés, et que nous allons de l'avant ».

« Nous avons constaté de nombreux exemples de progrès ce trimestre », a confié quant à lui le directeur financier, Bruce Thompson. « Nous avons réduit nos frais autres que d'intérêts de près de 1 milliard USD en glissement annuel et les coûts du crédit ont continué de baisser. Notre focalisation constante sur le capital, la liquidité, et la réduction des dépenses nous permet de rendre l'excès de capital aux investisseurs via le programme de rachat d'actions ordinaires et de rachats d'actions privilégiées annoncé précédemment ».

Faits saillants financiers sélectionnés

Trois mois clos le (en millions USD sauf données par actions) 31 mars
2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Intérêts créditeurs nets sur une base BIC1 $ 10 875 $ 10 555 $ 11 053 Revenu autre que d'intérêts 12 833 8 336 11 432 Chiffre d'affaires total, hors intérêts débiteurs, sur une base BIC 23 708 18 891 22 485 Chiffre d'affaires total, net des intérêts débiteurs, sur une base BIC, hors AED, OJV et gains de change2 23 852 19 610 26 040 Provision pour pertes de crédit 1 713 2 204 2 418 Charges hors intérêts 18 152 18 360 19 141 Résultat net 2 623 732 653 Bénéfices dilués par action ordinaire $ 0,20 $ 0,03 $ 0,03

1 La base d'imposition comparable (BIC) est une mesure financière non-PCGR. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué. Les intérêts créditeurs nets sur une base PCGR étaient de 10,7 milliards USD, 10,3 milliards USD et 10,8 milliards USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement. Le chiffre d'affaires total, déduction faite des intérêts débiteurs, sur une base PCGR était de 23,5 milliards USD, 18,7 milliards USD et 22,3 milliards USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement.

2 Le chiffre d'affaires total, déduction faite des intérêts débiteurs, sur une base BIC hors AED, OJV et gains de change, est une mesure financière non-PCGR. Les pertes AED, déduction faite des couvertures, étaient de 54 millions USD, 277 millions USD, et 1,5 milliard USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement. Les ajustements OJV négatifs sur le passif structuré étaient de 90 millions USD, 442 millions USD, et 3,3 milliard USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement. Les gains relatifs aux rachats de dettes subordonnées et aux échanges de titres de placement fiduciaires étaient de 0 USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013 et le 31 décembre 2012, et de 1,2 milliard USD pour les trois mois clos le 31 mars 2012.

Le chiffre d'affaires, déduction faite des intérêts débiteurs, sur une base BIC, a augmenté de 1,2 milliard USD, soit 5 %, par rapport au premier trimestre 2012, pour atteindre 23,7 milliards USD, en réponse à une hausse des revenus autres que d'intérêts.

Les intérêts créditeurs nets, sur une base BIC, totalisaient 10,9 milliards USD au premier trimestre 2013, comparé à 10,6 milliards USD au quatrième trimestre 2012 et 11,1 milliards USD au premier trimestre 2012B. L'amélioration par rapport au quatrième trimestre 2012 était attribuable à l'impact favorable relatif au marché de la baisse des dépenses d'amortissement de prime de 340 millions USD, de la hausse des soldes de prêts commerciaux, de la baisse de la dette à long terme moyenne, et de la baisse des taux payés sur les dépôts, en partie contrebalancée par une baisse des soldes et des rendements des prêts à la consommation, et par l'impact de deux jours de moins dans le trimestre.

Le déclin des intérêts créditeurs nets par rapport au trimestre de l'exercice précédent était attribuable à l'impact de la baisse des soldes de prêts à la consommation ainsi qu'à la baisse des rendements d'actifs attribuable à un environnement à faibles taux d'intérêts, en partie compensé par des réductions des soldes de dettes à long terme et à la baisse des taux payés sur les dépôts.

La marge d'intérêts nette était de 2,43 % au premier trimestre 2013, contre 2,35 % au quatrième trimestre 2012 et 2,51 % au premier trimestre 2012.

Les revenus autres que d'intérêts ont augmenté de 1,4 milliard USD par rapport au trimestre de l'exercice précédent. Les moteurs les plus significatifs de cette hausse étaient des ajustements OJV négatifs sur le passif structuré de 90 millions USD, contre des ajustements OJV négatifs de 3,3 milliards USD au premier trimestre 2012 et des pertes AED, déduction faite des couvertures, sur des produits dérivés de 54 millions USD, comparé à des pertes AED, déduction faite des couvertures, de 1,5 milliard USD pour le premier trimestre 2012. Ces moteurs étaient en partie compensés par des gains de 1,2 milliard USD relatifs aux rachats de dette subordonnée et aux échanges de titres de placement fiduciaires au trimestre correspondant de l'exercice précédent, une baisse des revenus bancaires hypothécaires et une baisse des gains sur les ventes de titres de créance comparé au premier trimestre 2012.

Les frais autres que d'intérêts ont baissé de 1,0 milliard USD comparé au trimestre correspondant de l'exercice précédent, à 18,2 milliards USD, ce qui était essentiellement attribuable aux initiatives Project New BAC visant à rationaliser les processus et la focalisation de la société sur la réduction des coûts pour gérer les prêts hypothécaires en souffrance. Hors frais judiciaires, les frais autres que d'intérêts du segment Actifs patrimoniaux et Administration des prêts hypothécaires étaient de 2,6 milliards USD au premier trimestre 2013. Cela se compare aux 3,1 milliards USD du trimestre précédent, qui exclut également une provision de 1,1 milliard USD pour l'accord d'accélération Independent Foreclosure Review (IFR), et 2,7 milliards USD au premier trimestre de 2012D.

Comme annoncé précédemment, Bank of America s'attend à ce que les économies de coût totales de Project New BAC atteignent 8,0 milliards USD par an, soit 2,0 milliards USD par trimestre d'ici mi-2015. La société compte réaliser des économies de coût de l'ordre de 1,5 milliard USD par trimestre d'ici au quatrième trimestre 2013, ce qui représente 75 % de la cible trimestrielle.

Les frais juridiques ont atteint 881 millions USD au premier trimestre 2013, comparé à 916 millions USD au quatrième trimestre 2012 et à 793 millions USD au premier trimestre 2012. Les frais juridiques du premier trimestre 2013 incluaient un règlement de recours collectif de principe entre des entités Countrywide et divers plaignants institutionnels et individuels (collectivement, les plaignants Luther, Maine State, et Western Teamsters) concernant des titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels (RMBS) émis par des filiales de Countrywide Financial Corporation.

Le premier de ces recours collectifs a été déposé en novembre 2007, et ils concernent collectivement les divulgations qui ont été faites en rapport aux 429 offres RMBS Countrywide émises de 2005 à 2007. Le solde principal original de RMBS impliqué dans ces recours dépassait les 350 milliards USD, et le solde principal impayé de ces titres en février 2013 (excluant les titres faisant l'objet de recours individuels ou menacés) était de 95 milliards USD.

En vertu du règlement de principe, les recours seront révoqués dans leur totalité et les défendeurs recevront une exonération globale moyennant un règlement de 500 millions USD. Ce règlement n'affectera pas les droits des investisseurs de recevoir des distributions des fiducies lors de l'approbation finale par le tribunal du règlement de 8,5 milliards USD avec Bank of New York Mellon comme fiduciaire.

Le règlement est assujetti à l'approbation finale du tribunal. Si approuvé, et si tous les membres du recours collectif qui n'ont pas encore déjà déposé ou menacé des poursuites individuelles y participent, le règlement devrait résoudre environ 80 % du solde principal impayé de RMBS émis par Countrywide en rapport auquel des revendications de divulgation de titres ont été déposées ou menacées, et environ 70 % du solde principal impayé de tous les RMBS en rapport auquel des revendications de divulgation de titres ont été déposées ou menacées en rapport à toutes les entités associées à Bank of America. Les montants à payer dans le cadre de ce règlement sont couverts par une combinaison de réserves de litige pré-existantes et de réserves de litige supplémentaires comptabilisées dans le trimestre clos le 31 mars 2013.

La charge fiscale pour le premier trimestre 2013 s'élevait à 1,0 milliard USD sur des bénéfices comptables de 3,6 milliards USD, entraînant un taux d'imposition effectif de 28 %. Cela se compare à une charge fiscale de 66 millions USD sur des bénéfices comptables de 719 millions USD, entraînant un taux d'imposition effectif de 9 % au trimestre de l'exercice précédent.

Au 31 mars 2013, la société comptait 262 812 employés à plein temps, en baisse contre 267 190 au 31 décembre 2012 et 278 688 au 31 mars 2012.

Résultats par segment d'activité

La société déclare les résultats de ses cinq segments d'activité : Services bancaires aux particuliers et aux entreprises (Consumer and Business Banking - CBB), Services immobiliers aux particuliers (Consumer Real Estate Services - CRES), Gestion mondiale de patrimoine et d'investissements (Global Commonwealth and Investissement Management - GWIM), Services bancaires mondiaux et Marchés mondiaux, les autres opérations étant comptabilisées dans Autres postes.

Sauf indication contraire, le chiffre d'affaires du segment d'activité, sur une base FTE, est net d'intérêts débiteurs.

Services bancaires aux particuliers et aux entreprises

Trois mois clos le (en millions USD) 31 mars
2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Chiffre d'affaires total, déduction faite des intérêts débiteurs, sur une base BIC $ 7 214 $ 7 212 $ 7 422 Provision pour pertes de crédit 906 961 877 Charges hors intérêts 4 108 4 141 4 263 Résultat net $ 1 382 $ 1 421 $ 1 445 Rendement du capital alloué moyen1, 2 20,05 % - - Rendement du capital économique moyen1, 2 - 23,90 % 26,05 % Prêts moyens $ 129 570 $ 131 217 $ 140 341 Dépôts moyens 502 483 484 062 464 023 En fin de période Actifs de courtage $ 82 616 $ 75 946 $ 73 422

1 Le 1er janvier 2013, la société a révisé, sur une base prospective, sa méthodologie d'allocation de capital aux segments d'activité. Relativement à ce changement de méthodologie, la société a actualisé la terminologie applicable du capital économique au capital alloué tel que déclaré dans les périodes précédentes. Pour un rapprochement du capital alloué, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué.

2 Le rendement du capital alloué moyen et le rendement du capital économique moyen sont des mesures financières non-PCGR. La société considère que l'utilisation de ces mesures financières non-PCGR permet une évaluation plus claire des résultats de ses segments. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent ces mesures différemment. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué.

Faits saillants de l'exploitation

  • Les soldes des dépôts moyens de 502,5 milliards USD ont augmenté de 38,5 milliards USD, soit 8 % par rapport à la même période de l'exercice précédent. Cette augmentation était attribuable à la croissance des produits liquides dans un environnement à faibles taux d'intérêts et un impact moyen de 7 milliards USD de migration des dépôts en provenance de Gestion mondiale de patrimoine et d'investissements. Le taux moyen payé sur les dépôts a baissé de 7 points de base au premier trimestre 2013 à 13 points de base contre 20 points de base au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en réponse à la discipline tarifaire et à un changement dans la composition des dépôts.
  • Le nombre de clients bancaires mobiles a augmenté de 30 % par rapport au trimestre de l'exercice précédent pour atteindre 12,6 millions, et 9,3 millions de chèques ont été déposés ce trimestre via des dépôts de chèques mobiles, reflétant une concentration continue sur l'optimisation de l'expérience du client.
  • Les dépenses des cartes de crédit de consommation dans le détail aux États-Unis par compte actif moyen ont augmenté de 7 % par rapport au premier trimestre 2012.
  • Les actifs de courtage Merrill Edge se sont appréciés de 13 % par rapport à la même période de l'exercice précédent, ce qui était attribuable aux flux de comptes positifs et à la croissance du marché.
  • La société a enregistré 2,2 milliards USD d'engagements et d'octrois de prêts aux petites entreprises au premier trimestre 2013, en hausse de 29 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
  • La force de vente spécialisée de conseillers en solutions financières, d'agents de prêts hypothécaires et de spécialistes de la petite entreprise de la société a augmenté de 28 % au cours du premier trimestre 2013, pour atteindre près de 6 400 spécialistes.

Vue d'ensemble de la situation financière

Le segment Services bancaires aux particuliers et aux entreprises a enregistré un résultat net de 1,4 milliard USD, en baisse de 63 millions USD, soit 4 %, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, attribuable à une baisse des intérêts créditeurs nets, en partie contrebalancée par une baisse des frais autres que d'intérêts.

Les intérêts créditeurs nets de 4,8 milliards USD étaient en baisse de 250 millions USD par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en réponse à un environnement à faibles taux d'intérêts continu et à une baisse des prêts moyens, en partie contrebalancé par une augmentation des activités de gestion de l'actif et du passif (GAP).

Les frais autres que d'intérêts ont diminué de 155 millions USD par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent pour atteindre 4,1 milliards USD, principalement en réponse à la baisse des frais d'exploitation, en partie contrebalancée par des frais juridiques accrus.

La provision pour pertes de crédit a augmenté de 29 millions USD par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent pour atteindre 906 millions USD, en réponse à la stabilisation de l'amélioration des tendances de portefeuille.

Services immobiliers aux particuliers (SIP)

Trois mois clos le (en millions USD) 31 mars 2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Chiffre d'affaires total, hors intérêts débiteurs, sur une base BIC $ 2 312 $ 475 $ 2 664 Provision pour pertes de crédit 335 485 507 Charges hors intérêts 4 059 5 607 3 884 Perte nette $ (1 308 ) $ (3 704 ) $ (1 138 ) Moyenne des prêts et crédit-baux 92 963 96 605 109 601 En fin de période Prêts et crédit-baux $ 90 971 $ 94 660 $ 108 063

Faits saillants de l'exploitation

  • Bank of America a financé 25 milliards USD de prêts immobiliers résidentiels au cours du premier trimestre 2013, en hausse de 11 % par rapport au quatrième trimestre 2012, et en hausse de 56 % par rapport au premier trimestre 2012.
  • Les financements résidentiels ont aidé plus de 106 000 propriétaires à refinancer un prêt hypothécaire existant ou à acheter une maison par le biais de nos filières du détail, y compris plus de 2 700 prêts hypothécaires de premier acquéreur et plus de 37 000 prêts hypothécaires à des emprunteurs à revenus faibles à modérés.
  • Le nombre de prêts hypothécaires de premier rang en souffrance pendant plus de 60 jours gérés par le département Actifs patrimoniaux et Administration des prêts hypothécaires a chuté à 667 000 prêts au cours du premier trimestre 2013, contre 773 000 prêts à la fin du quatrième trimestre 2012 et 1,09 millions de prêts à la fin du premier trimestre 2012.

Vue d'ensemble de la situation financière

Le segment Services immobiliers particuliers a déclaré une perte nette de 1,3 milliard USD au premier trimestre 2013, par rapport à la même période en 2012 qui a enregistré une perte nette de 1,1 milliard USD. Chiffre d'affaires en baisse de 352 millions USD à 2,3 milliards USD. Les produits hors intérêts s'élevaient à 1,6 milliard USD, en baisse de 327 millions USD par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en réponse à une baisse des produits de services bancaires hypothécaires, essentiellement attribuable à une baisse des produits d'administration des prêts hypothécaires. Le chiffre d'affaires de production de base s'élevait à 815 millions USD au premier trimestre 2013, en baisse par rapport à 928 millions USD au trimestre correspondant de l'exercice précédent, l'augmentation des octrois de prêts étant contrebalancée par une baisse des marges.

Environ 91 % des prêts hypothécaires de premier rang consentis étaient des refinancements et 9 % étaient destinés à des achats d'habitations.

La provision pour déclarations et garanties s'élevait à 250 millions USD au premier trimestre 2013, contre 282 millions USD au premier trimestre 2012.

La provision pour pertes de crédit a baissé de 172 millions USD par rapport à la même période de l'exercice précédent à 335 millions USD, en réponse aux améliorations continues des tendances de portefeuilles.

Les charges hors intérêts ont augmenté pour atteindre 4,1 milliards USD contre 3,9 milliards USD au premier trimestre 2012, essentiellement attribuable à une augmentation de 355 millions USD des frais juridiques et à des frais associés aux défaillances accrus, en partie compensés par une baisse des évaluations liées aux prêts immobiliers, des exonérations et des coûts similaires liés aux retards des forclusions, ainsi qu'une baisse des coûts attribuable au dessaisissement de certaines unités commerciales d'administration des prêts hypothécaires auxiliaires.

Gestion mondiale de patrimoine et d'investissements (GMPI)

Trois mois clos le (en millions USD) 31 mars
2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs, sur une base BIC $ 4 421 $ 4 193 $ 4 147 Provision pour pertes de crédit 22 112 46 Charges hors intérêts 3 253 3 196 3 232 Résultat net $ 720 $ 576 $ 550 Rendement du capital alloué moyen1, 2 29,38 % - - Rendement du capital économique moyen1, 2 - 28,36 % 34,85 % Moyenne des prêts et crédit-baux $ 106 082 $ 103 785 $ 98 016 Dépôts moyens 253 413 249 658 239 859 En fin de période (en milliards de dollars) Actifs sous gestion $ 745,3 $ 698,1 $ 677,6 Total des soldes clients3 2 248,7 2 166,7 2 123,6

1 Le 1er janvier 2013, la société a révisé, sur une base prospective, sa méthodologie d'allocation du capital aux segments d'activité. Relativement à ce changement de méthodologie, la société a actualisé la terminologie applicable du capital économique au capital alloué tel que déclaré dans les périodes précédentes. Pour un rapprochement du capital alloué, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué.

2 Le rendement du capital alloué moyen et le rendement du capital économique moyen sont des mesures financières non-PCGR. La société considère que l'utilisation de ces mesures financières non-PCGR permet une évaluation plus claire des résultats de ses segments. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent ces mesures différemment. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué de presse.

3 Le total des soldes clients est défini comme les actifs sous gestion, les actifs détenus, les actifs de courtage clients, les dépôts et les prêts clients (y compris les créances sur marge).

Faits saillants de l'exploitation

  • Résultats trimestriels record en termes de chiffre d'affaires, marge hors taxes, bénéfice net, honoraires de gestion d'actifs, flux d'actifs à long terme sous gestion et soldes client.
  • Honoraires de gestion d'actifs record de 1,6 milliard USD, en hausse de 9 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
  • Les flux d'actifs à long terme sous gestion ont affiché un chiffre record de 20,4 milliards USD, marquant le 15e trimestre consécutif de flux positifs.
  • Les soldes de dépôts de 240 milliards USD en fin de période étaient inchangés par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, la croissance organique ayant été contrebalancée par 19 milliards USD de migration nette des dépôts vers l'activité Services bancaires aux particuliers et aux entreprises au cours du premier trimestre 2013. Les soldes de prêts en fin de période ont augmenté de 9,1 milliards USD, soit 9 %, pour atteindre le chiffre record de 107,0 milliards USD.

Vue d'ensemble de la situation financière

Le résultat net du segment Gestion mondiale de patrimoine et d'investissements a augmenté de 31 % en glissement annuel par rapport au premier trimestre 2012 pour atteindre 720 millions USD.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 7 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent pour atteindre 4,4 milliards USD, en réponse à l'augmentation des honoraires de gestion d'actifs liée à la hausse des niveaux du marché et des flux d'actifs à long terme sous gestion, la hausse du chiffre d'affaires transactionnel et la hausse des intérêts créditeurs nets. La marge hors taxes du premier trimestre 2013 a atteint le chiffre record de 26 % contre 21 % au trimestre de l'exercice précédent.

La provision pour pertes de crédit a baissé de 24 millions USD par rapport au trimestre de l'exercice précédent à 22 millions USD en réponse à l'amélioration du portefeuille de prêts sur valeur domiciliaire. Les frais autres que d'intérêts de 3,3 milliards USD étaient relativement inchangés, la hausse des dépenses liées au volume et des frais juridiques étant compensée par une baisse des autres coûts de personnel.

Les soldes clients ont augmenté de 6 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent pour atteindre 2,25 billions USD, reflétant des niveaux de marché et des entrées nettes accrus, en réponse à l'activité client en termes de flux d'actifs à long terme sous gestion, dépôts et prêts. Les actifs sous gestion ont augmenté de 67,7 milliards USD par rapport au premier trimestre 2012 pour atteindre 745,3 milliards USD, en réponse aux flux d'actifs à long terme sous gestion et à l'impact du marché.

Services bancaires mondiaux

Trois mois clos le (en millions USD) 31 mars 2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs, sur une base BIC $ 4 225 $ 4 138 $ 4 236 Provision pour pertes de crédit 195 179 (245 ) Charges hors intérêts 1 900 1 796 1 997 Résultat net $ 1 338 $ 1 409 $ 1 573 Rendement du capital alloué moyen1, 2 21,72 % - - Rendement du capital économique moyen1, 2 - 28,09 % 31,34 % Moyenne des prêts et crédit-baux $ 280 305 $ 268 364 $ 266 206 Dépôts moyens 221 492 242 241 210 940

1 Le 1er janvier 2013, la société a révisé, sur une base prospective, sa méthodologie d'allocation du capital aux segments d'activité. Relativement à ce changement de méthodologie, la société a actualisé la terminologie applicable du capital économique au capital alloué tel que déclaré dans les périodes précédentes. Pour obtenir un rapprochement du capital alloué, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué.

2 Le rendement du capital alloué moyen et le rendement du capital économique moyen sont des mesures financières non-PCGR. La société considère que l'utilisation de ces mesures financières non-PCGR permet une évaluation plus claire des résultats de ses segments. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent ces mesures différemment. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué de presse.

Faits saillants de l'exploitation

  • Bank of America Merrill Lynch (BAML) a maintenu son classement de No. 2 en termes d'honoraires liés aux services bancaires d'investissement au premier trimestre 2013, sur la base des résultats déclarés par la concurrence au 17 avril 2013.
  • Selon Dealogic, BAML a été classée parmi les trois premières institutions financières en termes de prêts à effet de levier, dette d'entreprise de catégorie investissement, titres adossés à des actifs, dette convertible, titres adossés à des prêts hypothécaires et prêts syndiqués durant le premier trimestre.
  • Les soldes de prêts et crédit-baux moyens ont augmenté de 14,1 milliards USD, soit 5 %, par rapport au trimestre de l'exercice précédent pour atteindre 280,3 milliards USD, en réponse à la croissance des portefeuilles commerciaux et industriels, de crédit-baux et d'immobilier commercial aux États-Unis et en dehors des États-Unis. Les soldes en hausse de 287,3 milliards USD en fin de période reflètent la solide croissance des prêts.
  • Les prêts internationaux moyens ont augmenté de 11 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en réponse aux gains dans les régions Marchés émergents et Asie-Pacifique. Les dépôts internationaux moyens ont augmenté de 24 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en particulier en Europe et en Asie, reflétant la robustesse de la franchise internationale.
  • Les dépôts moyens ont augmenté de 10,6 milliards USD, soit 5 %, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent pour atteindre 221,5 milliards USD, ce qui était attribuable à la liquidité clients. Comparé au trimestre précédent, les dépôts moyens étaient en baisse de 20,7 milliards USD, ce qui était attribuable à l'expiration du programme de Garantie des comptes de transactions (TAG), ainsi qu'à l'accélération de certains paiements d'entreprise tels que les dividendes.

Vue d'ensemble de la situation financière

Le segment Services bancaires mondiaux a déclaré un résultat net de 1,3 milliard USD au premier trimestre 2013, en baisse de 235 millions USD par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, la hausse de la dotation aux provisions étant en partie contrebalancée par un déclin des charges hors intérêts. Le chiffre d'affaires de 4,2 milliards USD était relativement inchangé par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, la hausse des honoraires liés aux services bancaires d'investissement et des intérêts créditeurs nets étant contrebalancée par les gains sur la liquidation de portefeuilles patrimoniaux au premier trimestre 2012.

Les honoraires liés aux services bancaires d'investissement de 1,5 milliard USD dans l'ensemble de la société, à l'exclusion des transactions auto-dirigées, ont augmenté de 26 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, essentiellement en réponse à une solide performance des honoraires de prise ferme de titres d'emprunts et de conseils. Les honoraires liés aux services bancaires d'investissement du segment Services bancaires mondiaux, à l'exclusion des transactions auto-dirigées, ont augmenté de 21 % pour atteindre 762 millions USD contre 631 millions USD au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires du segment Services bancaires internationaux aux entreprises a atteint 1,5 milliard USD et le chiffre d'affaires de 1,9 milliard USD du segment Services bancaires commerciaux internationaux est demeuré relativement inchangé par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires de 2,0 milliards USD du segment Prêts d'entreprise et le chiffre d'affaires de 1,4 milliard USD du segment Services de trésorerie correspondent à ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent.

La provision pour pertes de crédit a augmenté de 440 millions USD par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent pour atteindre 195 millions USD avec la stabilisation de la qualité des actifs et la croissance des prêts commerciaux. Les charges hors intérêts s'élevaient à 1,9 milliard USD, en baisse de 5 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, principalement en réponse à une baisse des charges liées au personnel.

Marchés mondiaux

Trois mois clos le (en millions USD) 31 mars
2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs, sur une base BIC $ 5 172 $ 3 023 $ 4 411 Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs, sur une base BIC, AED exclus1 5 227 3 299 5 845 Provision pour pertes de crédit 5 17 (13 ) Charges hors intérêts 3 076 2 627 3 239 Résultat net $ 1 358 $ 183 $ 828 Résultat net, hors AED1 1 393 357 1731 Rendement du capital alloué moyen2, 3 18,38 % - - Rendement du capital économique moyen2, 3 - 5,18 % 23,22 % Total des actifs moyens $ 666 629 $ 642 252 $ 573 305

1 Le chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs, sur une base BIC, hors AED et le bénéfice net hors AED sont des mesures financières non PCGR. Les pertes AED s'élevaient à 55 millions USD, 276 millions USD et 1,4 milliard USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement.

2 Le 1er janvier 2013, la société a révisé, sur une base prospective, sa méthodologie d'allocation du capital aux segments d'activité. Relativement à ce changement de méthodologie, la société a actualisé la terminologie applicable du capital économique au capital alloué tel que déclaré dans les périodes précédentes. Pour obtenir un rapprochement du capital alloué, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué.

3 Le rendement du capital alloué moyen et le rendement du capital économique moyen sont des mesures financières non-PCGR. La société considère que l'utilisation de ces mesures financières non-PCGR permet une évaluation plus claire des résultats de ses segments. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent ces mesures différemment. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué.

Faits saillants de l'exploitation

  • Le rendement du capital alloué moyen était de 18,38 % au premier trimestre 2013, reflétant des revenus stables et une discipline continue en matière de dépenses.
  • Le chiffre d'affaires des actions, hors AEDF, a augmenté de 8 % par rapport au premier trimestre 2012, en réponse à une augmentation des parts de marché et à la croissance continue des soldes client.

Vue d'ensemble de la situation financière

Le segment Marchés mondiaux a déclaré un résultat net de 1,4 milliard USD au premier trimestre 2013, comparé à 828 millions USD au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Hors AEDE, le résultat net s'élevait à 1,4 milliard USD au premier trimestre 2013, comparé à 1,7 milliard USD au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires Marchés mondiaux a augmenté de 761 millions USD par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent pour atteindre 5,2 milliards USD. Hors AEDE, le chiffre d'affaires a baissé de 618 millions USD à 5,2 milliards USD en réponse à une baisse du chiffre d'affaires des ventes et du négoce, en partie contrebalancée par une hausse de l'activité d'émissions de titres de créance. Les pertes AED s'élevaient à 55 millions USD, comparé à 1,4 milliard USD au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires de ventes et de négoce Titres à revenu fixe, monnaies et produits de base, hors AEDF, s'élevait à 3,3 milliards USD au premier trimestre 2013, en baisse de 829 millions USD par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en réponse à un gain important des produits de prêts hypothécaires dans la même période de l'exercice précédent, une baisse significative des écarts, en particulier dans les produits liés au crédit, et des marchés de marchandises moins favorables. Le chiffre d'affaires de ventes et de négoce d'actions, hors AEDF, a atteint 1,1 milliard USD, une augmentation de 90 millions USD, soit 8 %, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, essentiellement attribuable à une augmentation des soldes clients dans les activités de financement.

Les charges hors intérêts ont baissé de 163 millions USD à 3,1 milliards USD par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, essentiellement en réponse à une baisse des coûts d'exploitation.

Autres 1

Trois mois clos le (en millions USD) 31 mars
2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs, sur une base BIC $ 364 $ (150 ) $ (395 ) Provision pour pertes de crédit 250 450 1 246 Charges hors intérêts 1 756 993 2 526 Résultat net (perte nette) $ (867 ) $ 847 $ (2 605 ) Total des prêts moyens 244 557 247 128 270 228

1 Le poste Autres regroupe les activités GAP, placements en actions, entreprises en liquidation et autres. Les fonctions GAP englobent l'ensemble du portefeuille-prêt hypothécaire résidentiel, les placements en action, les taux d'intérêt et les activités de gestion des risques de devises étrangères, y compris l'allocation des intérêts créditeurs nets résiduels, les gains/pertes sur les dettes structurées, l'impact de certaines méthodes de répartition et l'inefficacité de comptabilité de couverture. Le segment Placements en actions inclut les Investissements principaux mondiaux, les investissements stratégiques et certains autres investissements. Le poste Autres inclut également certains prêts hypothécaires résidentiels gérés par le segment Actifs patrimoniaux et Administration des prêts hypothécaires au sein de CRES.

Le poste Autres a déclaré une perte nette de 867 millions USD au premier trimestre 2013, comparé à une perte nette de 2,6 milliards USD pour la même période de l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires a augmenté de 759 millions USD pour atteindre 364 millions USD, en réponse à une baisse significative des ajustements OJV négatifs sur le passif structuré à 90 millions USD au premier trimestre 2013, comparé aux ajustements OJV négatifs de 3,3 milliards USD du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le revenu des placements en actions s'élevait à 520 millions USD au premier trimestre 2013, en hausse par rapport à 429 millions USD pour la même période de l'exercice précédent, reflétant des gains sur la vente de certains investissements au premier trimestre. En outre, le trimestre de l'exercice précédent a enregistré des gains de 1,2 milliard USD liés aux échanges de titres de créance et de titres de placement fiduciaires. Les gains sur les ventes de titres de créance s'élevaient à 67 millions USD au premier trimestre 2013, en baisse de 645 millions USD par rapport au premier trimestre 2012.

La provision pour pertes de crédit a baissé de 996 millions USD à 250 millions USD au premier trimestre 2013 comparé à l'exercice précédent, ce qui était essentiellement attribuable à l'impact d'une amélioration des perspectives des valeurs immobilières résidentielles sur le portefeuille de prêts douteux rachetés (PDR) des prêts hypothécaires résidentiels entraînant une réduction des réserves au cours du trimestre actuel, comparé à une accumulation des réserves il y a un an. Les charges hors intérêts incluent, avant les allocations aux segments, 893 millions USD de dépenses annuelles hors taxes associées aux coûts de rémunération à base d'actions pour les salariés admissibles à la retraite au premier trimestre 2013, comparé à 892 millions USD au premier trimestre 2012.

Qualité du crédit

Trois mois clos le (en millions USD) 31 mars
2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Provision pour pertes de crédit $ 1 713 $ 2 204 $ 2 418 Créances irrécouvrables nettes1 2 517 3 104 4 056 Ratio des créances irrécouvrables nettes1, 2 1,14 % 1,40 % 1,80 % Ratio net des créances irrécouvrables, excluant le portefeuille de prêts PDR 2, 3 1,18 1,44 1,87 Ratio des créances irrécouvrables nettes, incluant les radiations de prêts PDR2, 3 1,52 1,90 1,80 En fin de période Prêts non performants, crédit-baux et propriétés saisies $ 22 842 $ 23 555 $ 27 790 Ratio des prêts non performants, crédit-baux et propriétés saisies4 2,53 % 2,62 % 3,10 % Provision pour pertes sur prêts et crédit-baux $ 22 441 $ 24 179 $ 32 211 Ratio de provision pour pertes sur prêts et crédit-baux5 2,49 % 2,69 % 3,61 %

1 Exclut les radiations de prêts PDR rachetés de 839 millions USD et 1,1 milliard USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013 et le 31 décembre 2012. Aucune radiation de prêts PDR n'a été réalisée pendant les trois mois clos le 31 mars 2012.

2 Les ratios nets des créances irrécouvrables sont calculés en tant que créances irrécouvrables nettes divisées par l'encours moyen des prêts et crédit-baux pour la période ; les résultats trimestriels sont annualisés.

3 Représente une mesure financière non-PCGR.

4 Les ratios des prêts non performants, crédit-baux et propriétés saisies sont calculés en tant que prêts non performants, crédit-baux et propriétés saisies, divisés par l'encours des prêts, crédit-baux et propriétés saisies en fin de période.

5 La provision pour ratios de pertes sur prêts et crédit-baux calculée est la provision pour pertes sur prêts et crédit-baux, divisée par l'encours des prêts et crédit-baux en fin de période.

Remarque : Les ratios excluent les prêts mesurés selon l'option de juste valeur.

L'amélioration de la qualité du crédit s'est poursuivie au premier trimestre 2013, avec une baisse des créances irrécouvrables nettes dans la plupart des principaux portefeuilles et une diminution de la provision pour pertes de crédit par rapport au quatrième trimestre 2012 et au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Par ailleurs, les prêts performants en souffrance de plus de 30 jours, à l'exclusion des prêts entièrement assurés, ont connu une baisse dans tous les portefeuilles de consommation, et la baisse des prêts critiquables de comptes de réserves s'est confirmée, en baisse de 39 % par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Les créances irrécouvrables nettes s'élevaient à 2,5 milliards USD au premier trimestre 2013, en baisse par rapport à 3,1 milliards USD au quatrième trimestre 2012 et 4,1 milliards USD au premier trimestre 2012. L'amélioration par rapport aux deux périodes était attribuable à l'amélioration de la qualité du crédit dans presque tous les portefeuilles.

La provision pour pertes de crédit s'élevait à 1,7 milliard USD, en baisse de 491 millions USD par rapport au quatrième trimestre 2012 et en baisse de 705 millions USD par rapport au premier trimestre 2012. Au premier trimestre 2013, la provision pour pertes de crédit était inférieure de 804 millions USD aux créances irrécouvrables nettes, entraînant une réduction de la provision pour pertes de crédit. Ceci comprenait un bénéfice de 207 millions USD dans le portefeuille PDR, essentiellement en réponse à des perspectives améliorées des valeurs résidentielles. La diminution restante était due à l'amélioration des portefeuilles d'immobiliers des particuliers, principalement attribuable à une amélioration des valeurs immobilières résidentielles et à l'amélioration continue du portefeuille, ainsi qu'à une baisse des faillites et des prêts en souffrance dans le portefeuille Services cartes.

La provision pour pertes de crédit et crédit-baux au ratio annualisé de couverture des créances irrécouvrables nettes était de 2,20 fois au premier trimestre 2013, comparé à 1,96 fois au quatrième trimestre 2012 et 1,97 fois au premier trimestre 2012. Cette augmentation était due à l'amélioration des créances irrécouvrables nettes discutées ci-dessus. La provision au ratio annualisé de couverture des créances irrécouvrables nettes, hors PDR, était de 1,76 fois, 1,51 fois et 1,43 fois pour les mêmes périodes, respectivement.

Les prêts, crédit-baux non performants et propriétés saisies s'élevaient à 22,8 milliards USD au 31 mars 2013, en baisse par rapport à 23,6 milliards USD au 31 décembre 2012 et 27,8 milliards USD au 31 mars 2012.

Gestion du capital et de la liquidité

(en millions USD, sauf données par action) Au 31 mars
2013 Au 31 décembre
2012 Au 31 mars
2012

Total des capitaux propres

$ 238 433 $ 236 956 $ 232 499 Capital-actions ordinaire de 1re catégorie 137 540 133 403 131 602

Pro forma2

Ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie, incluant la Règle finale sur le risque lié au marché1 10,58 % 10,38 % - Ratio de capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires3 6,94 6,74 6,58 Ratio de capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires 10,10 9,87 9,80 Valeur comptable tangible par action3 $ 13,46 $ 13,36 $ 12,87 Valeur comptable par action 20,30 20,24 19,83

1 Inclut la Règle finale sur le risque lié au marché au 31 mars 2013 et le ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie pro-forma au 31 décembre 2012, ajusté pour l'impact estimé de la Règle finale sur le risque lié au marché.

2 Le ratio de capital-actions ordinaire pro-forma de 1re catégorie au 31 décembre 2012 inclut l'impact estimé de la Règle finale sur le risque lié au marché, une augmentation d'environ 78,8 milliards USD des actifs pondérés en fonction des risques, au 31 décembre 2012.

3 Le ratio des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires et la valeur comptable tangible par action sont des mesures non-PCGR Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué.

Avant le 31 mars 2013, les résultats Bâle 1 déclarés n'étaient pas calculés en utilisant la Règle finale sur le risque lié au marché, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2013. En incluant la Règle finale sur le risque lié au marché, le ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie selon Bâle 1 était de 10,58 % au 31 mars 2013, comparé à un ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie pro-forma de 10,38 % au 31 décembre 2012A.

Au 31 mars 2013, le ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie sur la base entièrement intégrée Bâle 3 a été estimé à 9,42 %, en hausse par rapport à 9,25 % au 31 décembre 2012B. Les estimations Bâle 3 se fondent sur l'acceptation actuelle par la société des SNRP Bâle 3 américaines en assumant l'approbation de tous les modèles réglementaires et en excluant la réduction potentielle des actifs pondérés en fonction du risque résultant de la Mesure du risque global après un an. En vertu de Bâle 3, le ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie a augmenté par rapport à l'estimation pour le quatrième trimestre 2012, essentiellement en réponse à la croissance du capital-actions ordinaire de 1re catégorie, stimulée par un résultat net favorable, hors AED et FVO, et un bénéfice résultant d'une baisse des déductions seuil, en partie contrebalancée par une hausse des pertes non réalisées sur les titres de créance disponibles pour la vente comptabilisées dans les autres éléments du résultat étendu.

Au 31 mars 2013 et au 31 décembre 2012, le total des sources d'excès de liquidités mondiales de la société s'élevait à 372 milliards USD, en baisse par rapport à 406 milliards USD au 31 mars 2012, avec une réduction des dettes à long terme de $75,3 milliards USD par rapport à la même période de l'exercice précédent. Le temps avant qu'un financement ne s'avère nécessaire était de 30 mois au 31 mars 2013, comparé à 33 mois au 31 décembre 2012 et 31 mois au 31 mars 2012. Le temps avant qu'un financement ne s'avère nécessaire inclut les rachats d'actions privilégiées de 5,5 milliards USD, qui devraient être complétés en mai 2013.

Au cours du premier trimestre 2013, un dividende en espèces de 0,01 USD par action ordinaire a été versé et la société a enregistré 373 millions USD de dividendes privilégiés. Le nombre d'actions ordinaires émises et en circulation en fin de période était de 10,82 milliards et 10,78 milliards pour le premier trimestre 2013 et 2012.

Comme annoncé précédemment, la société compte racheter jusqu'à 5,0 milliards USD d'actions ordinaires et rembourser environ 5,5 milliards USD d'actions privilégiées. Le calendrier et le montant exact des rachats d'actions ordinaires seront conformes au plan de capital de la société et assujettis à divers facteurs, y compris la position en capital de la société, sa performance financière et ses utilisations alternatives de capital, le cours de l'action, et la conjoncture générale du marché, et pourront être suspendus à tout moment. Les rachats d'actions ordinaires pourront être effectués via des achats sur le marché ouvert ou des transactions négociées en privé, y compris les plans de la Règle 10b5-1, au cours des quatre prochains trimestres et commencant au deuxième trimestre 2013.

La valeur comptable tangible par actionG a augmenté pour atteindre 13,46 USD au 31 mars 2013, contre 13,36 USD au 31 décembre 2012 et 12,87 USD au 31 mars 2012. La valeur comptable par action était de 20,30 USD au 31 mars 2013, comparé à 20,24 USD au 31 décembre 2012 et 19,83 USD au 31 mars 2012.

------------------------------

A Au 1er janvier 2013, la Règle finale sur le risque lié au marché est entrée en vigueur en vertu de Bâle 1. La Règle finale sur le risque lié au marché introduit de nouvelles mesures de risque du marché y compris une charge relative à une Valeur en risque (VaR) en situation de crise, une charge de risque incrémentiel et une mesure du risque global, ainsi que d'autres modifications techniques.

B Le ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie Bâle 3 est une mesure financière non-PCGR. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir la page 18 de ce communiqué. Les estimations de Bâle 3 se fondent sur l'acceptation actuelle par la société de la SNRP américaine Bâle 3 en assumant l'approbation de tous les modèles réglementaires et en excluant la réduction potentielle des actifs pondérés en fonction des risques résultant de la mesure du risque global après un an.

C La base d'imposition comparable (BIC) est une mesure financière non-PCGR. Le chiffre d'affaires, net d'intérêts débiteurs, sur une base BIC hors ajustements d'évaluation des débits et ajustements de l'option de juste valeur, est une mesure financière non-PCGR. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué. Les intérêts créditeurs nets sur une base PCGR étaient de 10,7 milliards USD, 10,3 milliards USD et 10,8 milliards USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement. Le chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs, sur une base PCGR, était de 23,5 milliards USD, 18,7 milliards USD et 22,3 milliards USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement.

D Représente une mesure financière non-PCGR. Exclut des frais juridiques liés aux prêts hypothécaires de 665 millions USD, 661 millions USD et 289 millions USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement. Exclut également une provision de 1,1 milliard USD pour l'accord d'accélération IFR au quatrième trimestre 2012.

E Le chiffre d'affaires des ventes et du négoce, excluant l'impact de AED et le résultat net excluant les pertes AED, sont des mesures financières non-PCGR. Les pertes AED s'élevaient à 55 millions USD, 276 millions USD et 1,4 milliard USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement.

F Le chiffre d'affaires de ventes et de négoce Titres à revenu fixe, monnaies et produits de base, hors AED, et le chiffre d'affaires de ventes et de négoce de titres, hors AED, sont des mesures financières non-PCGR. Les pertes AED de Titres à revenu fixe, monnaies et produits de base s'élevaient à 65 millions USD, 237 millions USD et 1,3 milliard USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement. Les gains (pertes) AED sur les titres s'élevaient à 10 millions USD, (39) millions USD et (147) millions USD pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012, respectivement.

G La valeur comptable tangible par action ordinaire est une mesure non-PCGR. Il se peut que d'autres sociétés définissent ou calculent cette mesure différemment. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25 de ce communiqué.

Remarque : Brian Moynihan, président directeur général, et Bruce Thompson, directeur financier, discuteront des résultats du premier trimestre 2013 à l'occasion d'une téléconférence qui se tiendra à 8 h 30 heure de New York, aujourd'hui. La présentation et les documents à l'appui sont accessibles en ligne sur le site Web des relations avec les investisseurs de Bank of America à l'adresse http://investor.bankofamerica.com. Pour une connexion à la téléconférence, en mode audio uniquement, composer le 1.877.200.4456 (États-Unis) ou le 1.785.424.1734 (international) et le code de la conférence : 79795.

Une retransmission sera disponible via webcast sur le site Web des relations avec les investisseurs de Bank of America. Une retransmission téléphonique sera également disponible à partir de midi le 17 avril jusqu'à minuit, le 25 avril, en appelant le 800.753.8546 (États-Unis) ou le 1.402.220.0685 (international).

Bank of America

L'une des plus importantes institutions financières internationales, Bank of America offre aux particuliers, aux petites et moyennes entreprises ainsi qu'aux grandes sociétés une gamme complète de produits et services bancaires d'investissement et de gestion d'actifs, ainsi que d'autres produits et services de gestion financière et des risques. La société sert près de 52 millions de particuliers et de petites entreprises avec environ 5400 agences bancaires de détail et environ 16 300 distributeurs automatiques de billets, ainsi qu'une banque en ligne primée servant 30 millions d'utilisateurs actifs. L'une des plus importantes sociétés de gestion de patrimoine, Bank of America est un chef de file mondial des services bancaires aux entreprises et des services d'investissement et des échanges commerciaux couvrant un large éventail de classes d'actifs et s'adressant aux entreprises, gouvernements, institutions et particuliers dans le monde entier. Bank of America offre à environ 3 millions de gérants de petites entreprises une assistance de premier ordre dans le secteur grâce à une gamme de produits et services en ligne innovants et conviviaux. La société dessert sa clientèle via des opérations déployées dans plus de 40 pays. Les actions de Bank of America Corporation (NYSE : BAC) font partie du Dow Jones Industrial Average et sont cotées sur le New York Stock Exchange.

Bank of America et sa direction peuvent formuler certains énoncés constituant des « énoncés prospectifs » au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces énoncés sont identifiables par le fait qu'ils ne mentionnent pas strictement des faits historiques ou actuels. Ces énoncés prospectifs font souvent appel à des termes comme « anticipe », « cible », « prévoit », « estime », « a l'intention de », « projette », « objectifs », « considère », ainsi que d'autres expressions similaires ou verbes au futur et au conditionnel. Ces énoncés prospectifs représentent les attentes actuelles de Bank of America, les plans ou prévisions de ses résultats et recettes futurs, y compris les attentes concernant le timing et le montant des économies de coût attribuables au Project New BAC ; les attentes concernant les rachats d'actions annoncés précédemment ; ainsi que d'autres questions similaires. Ces énoncés ne garantissent pas les résultats et performances futurs et comportent certains risques, incertitudes et hypothèses difficiles à prévoir et souvent incontrôlables par Bank of America. Les résultats réels peuvent sensiblement différer des résultats exprimés, ou impliqués, par une de ces déclarations prospectives.

Vous êtres avisé de ne pas vous fier outre mesure aux énoncés prospectifs et de prendre en considération l'ensemble des incertitudes et risques suivants, ainsi que ceux discutés plus en détail à la rubrique 1A, « Risk Factors » du rapport annuel 2012 de Bank of America sur formulaire 10-K, ainsi que dans tout autre document ultérieur de Bank of America déposé auprès de la SEC : la capacité de la société à obtenir de tierces parties les approbations et consentements requis eu égard aux accords de vente MSR ; la résolution des différends de la société avec les entreprises sponsorisées par le gouvernement (GSE) en ce qui concerne les revendications de rachat sur déclarations et garanties, y compris dans certains cas en ce qui concerne les annulations des assurances hypothécaires et les retards de saisie ; l'aptitude de la société à résoudre les plaintes sur déclarations et garanties déposées par les rehausseurs de crédit et les marques de distributeurs et autres investisseurs, y compris à la suite de toutes décisions de justice défavorables, et le risque que la société puisse être confrontée à des plaintes associées à l'administration des prêts hypothécaires, aux obligations, à la fraude, aux indemnités ou autres, d'un ou de plusieurs rehausseurs de crédit ou marques de distributeurs ou autres investisseurs ; que l'approbation finale par le tribunal des règlements négociés ne soit pas obtenue ; si des pertes sur déclarations et garanties futures se produisent en excédent du passif enregistré par la société et de l'éventail estimé de pertes possibles pour les expositions GSE et non-GSE ; les incertitudes quant à la stabilité financière de plusieurs pays de l'Union européenne (UE),le risque croissant que ces pays ne puissent pas rembourser leur dette souveraine ou quittent l'UE et les contraintes associées aux marchés financiers, à l'euro et à l'UE, et les expositions directes et indirectes de la société à tels risques ; l'incertitude liée au timing et à la substance finale des normes relatives à tout capital et toute liquidité, y compris les exigences définitives de Bâle 3 et leur application pour les banques américaines à travers les réglementations de la Réserve Fédérale, y compris les exigences anticipées pour maintenir des niveaux élevés de capital réglementaire, de liquidité et répondre aux ratios de capital réglementaires plus élevés résultant des normes définitives de Bâle 3 ou autres normes de capital ou de liquidité ; l'impact négatif de la Réforme Dodd-Frank Wall Street et du Consumer Protection Act sur les activités et les bénéfices de la société, y compris résultant de l'interprétation et des réglementations réglementaires supplémentaires et le succès des actions de la société pour atténuer tels impacts ; la satisfaction par la société de ses programmes d'assistance à l'emprunteur en vertu de l'accord de règlement global avec les agences fédérales et les procureurs généraux des états et en vertu de l'accord d'accélération avec l'OCC et la Réserve Fédérale ; des changements défavorables aux notations de crédit de la société par les principales agences de notation de crédit; les estimations de juste valeur de certains actifs et passifs de la société ; l'incertitude inhérente des litiges et, bien qu'on s'attende à ce que les frais judiciaires continuent dans les périodes à venir, ils devraient varier de période en période ; des revendications, dommages et amendes imprévus résultant de procédures judiciaires relatives aux litiges ou à la réglementation en cours ou future ; l'aptitude de la société à réaliser pleinement les économies de coûts et les autres bénéfices anticipés du Project New BAC, y compris en conformité avec les délais actuels anticipés ; ainsi que d'autres questions similaires.

Ces énoncés prospectifs ne valent qu'à la date de leur publication et Bank of America ne s'engage aucunement à actualiser l'un quelconque de ces énoncés afin de refléter l'impact de circonstances ou d'événements survenus après la publication des présentes.

BofA Global Capital Management Group LLC (« BofA Global Capital Management ») est une division de gestion d'actifs de Bank of America Corporation. Les entités BofA Global Capital Management offrent des services et des produits de gestion d'investissement aux investisseurs institutionnels et individuels.

Bank of America Merrill Lynch est le nom commercial des activités bancaires et boursières à l'échelle mondiale de Bank of America Corporation. Les activités liées aux prêts et aux instruments dérivés et autres activités bancaires commerciales sont exercées par les banques membres du groupe de Bank of America Corporation y compris Bank of America N.A., membre de la FDIC. Les services liés aux titres, aux conseils financiers et autres activités bancaires d'investissement sont offerts par des banques d'investissement affiliées à Bank of America Corporation (« banques d'investissement affiliées »), notamment Merrill Lynch, Pierce, Fenner & Smith Incorporated, qui sont des sociétés de courtage agréées membres de la FINRA et de la SIPC. Les produits d'investissement offerts par les banques d'investissement affiliées : Ne sont pas assurés par la FDIC * Peuvent perdre de la valeur * Ne sont pas garantis par une banque. Les courtiers-négociants de Bank of America Corporation ne sont pas des banques mais des entités légales séparées de leurs affiliés bancaires. Les obligations des courtiers-négociants sont distinctes de celles de leurs affiliés bancaires (sauf indication contraire explicite), et ces affiliés bancaires ne sont pas responsables des titres vendus, offerts ou recommandés par les courtiers-négociants. Ce qui précède vaut également pour d'autres sociétés affiliées qui ne sont pas des banques.

Pour d'autres actualités sur Bank of America, veuillez consulter la salle de presse à l'adresse http://newsroom.bankofamerica.com.

www.bankofamerica.com

Bank of America Corporation et filiales Données financières sélectionnées (en millions USD sauf données par action ; actions en milliers)

Compte de résultats récapitulatif

Premier
trimestre
2013 Quatrième
trimestre
2012 Premier
trimestre
2012 Intérêts créditeurs nets $ 10 664 $ 10 324 $ 10 846 Revenu autre que d'intérêts 12 833 8 336 11 432 Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs 23 497 18 660 22 278 Provision pour pertes de crédit 1 713 2 204 2 418 Charges hors intérêts 18 152 18 360 19 141 Résultat (perte) hors impôts sur le revenu 3 632 (1 904 ) 719 Charge d'impôts sur le revenu (bénéfice) 1 009 (2 636 ) 66 Résultat net $ 2 623 $ 732 $ 653 Dividendes sur actions privilégiées 373 365 325 Résultat net imputable aux actionnaires ordinaires $ 2 250 $ 367 $ 328 Bénéfice par action ordinaire $ 0,21 $ 0,03 $ 0,03 Bénéfices dilués par action ordinaire 0,20 0,03 0,03

Bilan moyen récapitulatif

Premier
trimestre
2013 Quatrième
trimestre
2012 Premier
trimestre
2012 Total des prêts et crédit-baux $ 906 259 $ 893 166 $ 913 722 Titres de créance 356 399 360 213 341 619 Total des avoirs productifs 1 800 786 1 788 936 1 768 105 Total de l'actif 2 212 427 2 210 365 2 187 174 Total des dépôts 1 075 280 1 078 076 1 030 112

Capital-actions ordinaire

218 238 219 744 214 150

Total des capitaux propres

237 008 238 512 232 566

Ratios de performance

Premier
trimestre
2013 Quatrième
trimestre
2012 Premier
trimestre
2012 Rendement sur actifs moyens 0,48 % 0,13 % 0,12 %

Rendement sur capitaux propres tangibles moyens (1)

6,53 1,77 1,67

Qualité du crédit

Premier
trimestre
2013 Quatrième
trimestre
2012 Premier
trimestre
2012 Total des créances irrécouvrables nettes $ 2 517 $ 3 104 $ 4 056 Créances irrécouvrables nettes en % de la moyenne des prêts et crédit-baux en circulation (2) 1,14 % 1,40 % 1,80 % Provision pour pertes de crédit $ 1 713 $ 2 204 $ 2 418 31 mars
2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Total des prêts, baux et des propriétés saisies non performants (3) $ 22 842 $ 23 555 $ 27 790 Prêts, baux et propriétés saisies non performants en tant que % du total des prêts, baux et propriétés saisies (2) 2,53 % 2,62 % 3,10 % Provision pour pertes sur prêts et crédit-baux $ 22 441 $ 24 179 $ 32 211 Provision pour pertes sur prêts et crédit-baux en tant que % de l'encours total des prêts et crédit-baux (2) 2,49 % 2,69 % 3,61 %

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales Données financières sélectionnées (suite) (en millions USD, sauf données par action ; actions en milliers)

Gestion des capitaux

31 mars
2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Fonds-propres à risque (4, 5): Capital-actions ordinaire de 1re catégorie $ 137 540 $ 133 403 $ 131 602 Ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie(6, 7) 10,58 % 11,06 % 10,78 % Ratio de levier de 1re catégorie 7,56 7,37 7,79 Ratio des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires(8) 7,83 7,62 7,48 Ratio des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires(8) 6,94 6,74 6,58 Actions ordinaires émises et en circulation en fin de période 10 822 380 10 778 264 10 775 604

Rapprochement Bâle 1 à Bâle 3 (sur une base entièrement intégrée) (5, 9)

31 mars
2013 31 décembre
2012 Capital réglementaire - Bâle 1 à Bâle 3 (sur une base entièrement intégrée) : Capital de 1re catégorie Bâle 1 $ 160 098 $ 155 461 Déduction des actions privilégiées admissibles et des titres de placement fiduciaires (22 558 ) (22 058 ) Capital-actions ordinaire de 1re catégorie Bâle 1 137 540 133 403 Déduction des actifs du régime de retraite à prestations déterminées (776 ) (737 ) Changement au niveau des actifs d'impôt différé et des déductions seuil (différences du timing des actifs d'impôts différés, MSR et investissements significatifs) (3 983 ) (3 020 ) Changement au niveau des autres déductions, net (2 032 ) (1 020 ) Capital-actions ordinaire Bâle 3 de 1re catégorie (sur une base entièrement intégrée) : $ 130 749 $ 128 626 Actifs pondérés en fonction du risque - Bâle 1 à Bâle 3 (sur une base entièrement intégrée) : Actifs pondérés en fonction du risque Bâle 1 $ 1 299 414 $ 1 205 976 Changement net du crédit et autres actifs pondérés en fonction du risque 89 313 103 085 Augmentation attribuable à la Règle finale sur le risque lié au marché 81 811 Actifs pondérés en fonction du risque Bâle 3 (sur une base entièrement intégrée) $ 1 388 727 $ 1 390 872 Ratios de capital-actions ordinaire de 1re catégorie : Bâle 1 10,58 % 11,06 % Bâle 3 (sur une base entièrement intégrée) 9,42 9,25 Premier
trimestre
2013 Quatrième
trimestre
2012 Premier
trimestre
2012 Actions ordinaires émises 44 116 997 239 666 Nombre moyen d'actions ordinaires émises et en circulation 10 798 975 10 777 204 10 651 367 Nombre moyen d'actions ordinaires diluées émises et en circulation 11 154 778 10 884 921 10 761 917 Dividendes versés par action ordinaire $ 0,01 $ 0,01 $ 0,01

Bilan récapitulatif de fin de période

31 mars
2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Total des prêts et crédit-baux $ 911 592 $ 907 819 $ 902 294 Total des titres de créance 354 709 360 331 346 943 Total des avoirs productifs 1 763 737 1 788 305 1 744 452 Total de l'actif 2 174 611 2 209 974 2 181 449 Total des dépôts 1 095 183 1 105 261 1 041 311

Total des capitaux propres

238 433 236 956 232 499

Capital-actions ordinaire

219 653 218 188 213 711 Valeur comptable par action ordinaire $ 20,30 $ 20,24 $ 19,83 Valeur comptable tangible par action ordinaire (1) 13,46 13,36 12,87

(1) Le rendement des capitaux propres tangibles moyens et la valeur comptable tangible par action ordinaire sont des mesures financières non-PCGR. Nous pensons que l'utilisation de ces mesures financières non définies par les PCGR permet une évaluation plus claire des résultats de la société. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent différemment les mesures financières non définies par les PCGR. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25.

(2) Les ratios n'incluent pas les prêts comptabilisés selon l'option de juste valeur pendant la période. Les ratios de créances irrécouvrables sont annualisés pour la présentation trimestrielle.

(3) Les soldes ne comprennent pas les cartes de crédit en souffrance des particuliers, les prêts aux particuliers garantis par des biens immobiliers dont les remboursements sont assurés par la Federal Housing Administration et les accords de confirmation à long terme assurés par les particuliers (prêts immobiliers pleinement assurés), et en général, les autres prêts aux particuliers et commerciaux non garantis par des biens immobiliers ; les prêts douteux rachetés, même si le client est en souffrance ; les prêts non performants détenus en vue de la vente ; les prêts non performants consentis en vertu de l'option de juste valeur ; et les prêts de restructuration de dette de débiteurs n'accumulant pas d'intérêt supprimés du portefeuille de prêts douteux rachetés avant le 1er janvier 2010.

(4) Reflète les données préliminaires pour les fonds-propres à risque de la période actuelle.

(5) Bâle 1 inclut la Règle finale sur le risque lié au marché au 31 mars 2013. Au 31 décembre 2012 et au 31 mars 2012, Bâle 1 n'incluait pas la Règle finale sur le risque lié au marché.

(6) Sur une base pro-forma, en vertu de la Règle finale sur le risque lié au marché, le ratio des capitaux propres de 1re catégorie au 31 décembre 2012 aurait été 10,38 %.

(7) Le ratio de capital-actions ordinaire de 1re catégorie est égal aux capitaux propres de 1re catégorie à l'exclusion des actions privilégiées, titres fiduciaires privilégiés, titres hybrides et participations minoritaires, divisés par les actifs pondérés en fonction du risque.

(8) Le ratio des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires est égal aux capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires en fin de période, divisés par les immobilisations corporelles en fin de période. Les capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires sont équivalents aux capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires en fin de période, divisés par les immobilisations corporelles de fin de période. Les capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires et les immobilisations corporelles sont des mesures financières non-PCGR. Nous pensons que l'utilisation de ces mesures financières non définies par les PCGR permet une évaluation plus claire des résultats de la société. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent différemment les mesures financières non définies par les PCGR. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25.

(9) Les estimations Bâle 3 sont basées sur l'Advanced NPR Bâle 3 des États-Unis.

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales Résultats trimestriels par segment d'activité (en millions USD) Premier trimestre 2013

Services bancaires

particuliers

& entreprises

Services

immobiliers

aux particuliers

Services bancaires

mondiaux

Marchés

mondiaux

GWIM

Autres

postes

Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs (base BIC)(1) $ 7 214 $ 2 312 $ 4 225 $ 5 172 $ 4 421 $ 364 Provision pour pertes de crédit 906 335 195 5 22 250 Charges hors intérêts 4 108 4 059 1 900 3 076 3 253 1 756 Résultat net (perte) 1 382 (1 308 ) 1 338 1 358 720 (867 ) Rendement du capital alloué moyen(2, 3) 20,05 n/s 21,72 18,38 29,38 n/s

Bilan

Moyenne Total des prêts et crédit-baux $ 129 570 $ 92 963 $ 280 305 n/s $ 106 082 $ 244 557 Total des dépôts 502 483 n/s 221 492 n/s 253 413 35 550 Rendement du capital alloué moyen(2, 3) 28 000 24 000 25 000 30 000 10 000 n/s Fin de période Total des prêts et crédit-baux $ 127 502 $ 90 971 $ 287 263 n/s $ 107 048 $ 241 407 Total des dépôts 530 552 n/s 227 647 n/s 239 853 35 758 Quatrième trimestre 2012

Services bancaires

particuliers

& entreprises

Services

immobiliers

aux particuliers

Services bancaires

mondiaux

Marchés

mondiaux

GWIM

Autres

Autres

Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs (base BIC)(1) $ 7 212 $ 475 $ 4 138 $ 3 023 $ 4 193 $ (150 ) Provision pour pertes de crédit 961 485 179 17 112 450 Charges hors intérêts 4 141 5 607 1 796 2 627 3 196 993 Résultat net (perte) 1 421 (3 704 ) 1 409 183 576 847 Rendement du capital économique moyen(2, 3) 23,90 n/s 28,09 5,18 28,36 n/s

Bilan

Moyenne Total des prêts et crédit-baux $ 131 217 $ 96 605 $ 268 364 n/s $ 103 785 $ 247 128 Total des dépôts 484 062 n/s 242 241 n/s 249 658 36 939 Capital économique (2, 3) 23 713 12 474 19 966 14 188 8 149 n/s Fin de période Total des prêts et crédit-baux $ 133 287 $ 94 660 $ 278 286 n/s $ 105 928 $ 241 980 Total des dépôts 496 127 n/s 242 596 n/s 266 188 36 060 Premier trimestre 2012

Services bancaires

particuliers

& entreprises

Services

immobiliers

aux particuliers

Services bancaires

mondiaux

Marchés

mondiaux

GWIM

Autres

Autres

Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs (base BIC)(1) $ 7 422 $ 2 664 $ 4 236 $ 4 411 $ 4 147 $ (395 ) Provision pour pertes de crédit 877 507 (245 ) (13 ) 46 1 246 Charges hors intérêts 4 263 3 884 1 997 3 239 3 232 2 526 Résultat net (perte) 1 445 (1 138 ) 1 573 828 550 (2 605 ) Rendement du capital économique moyen(2, 3) 26,05 n/s 31,34 23,22 34,85 n/s

Bilan

Moyenne Total des prêts et crédit-baux $ 140 341 $ 109 601 $ 266 206 n/s $ 98 016 $ 270 228 Total des dépôts 464 023 n/s 210 940 n/s 239 859 52 529 Capital économique (2, 3) 22 368 14 791 20 200 14 384 6 420 n/s Fin de période Total des prêts et crédit-baux $ 137 718 $ 108 063 $ 261 480 n/s $ 97 953 $ 266 095 Total des dépôts 484 003 n/s 211 363 n/s 239 915 42 873

(1) La base d'imposition comparable est une mesure de performance qu'utilise la direction dans l'exploitation de la société et qu'elle juge de nature à donner aux investisseurs une image plus précise de la marge d'intérêt à des fins de comparaison.

(2) Le 1er janvier 2013, la société a révisé, sur une base prospective, sa méthodologie d'allocation du capital aux segments d'activité. Relativement à ce changement de méthodologie, la société a actualisé la terminologie applicable du capital économique au capital alloué tel que déclaré dans les périodes précédentes. Pour plus d'information, voir l'Annexe A : Rapprochements non-GAAP - Rapprochements aux mesures financières PCGR, pages 22 à 25.

(3) Le rendement du capital alloué moyen et le rendement du capital économique moyen sont calculés comme étant le résultat net ajusté pour le coût des fonds et des crédits sur les bénéfices et certaines charges liées aux immobilisations incorporelles, divisé par le capital alloué moyen ou le capital économique moyen, selon le cas. Le capital alloué, le capital économique et les rendements connexes sont des mesures financières non-PCGR. La société considère que l'utilisation de ces mesures financières non-PCGR permet une évaluation plus claire des résultats de ses segments. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent ces mesures différemment. (Cf. Annexe A : Rapprochements non-GAAP - Rapprochements aux mesures financières PCGR, pages 22 à 25)

n/s = non significatif

Certains montants de la période précédente ont été reclassés parmi les segments pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales Données financières supplémentaires (en millions USD)

Données sur une base d'imposition comparable (BIC) (1)

Premier
trimestre
2013 Quatrième
trimestre
2012 Premier
trimestre
2012 Intérêts créditeurs nets $ 10 875 $ 10 555 $ 11 053 Chiffre d'affaires total, net des intérêts débiteurs 23 708 18 891 22 485 rendement net des intérêts(2) 2,43 % 2,35 % 2,51 % Rapport de rendement 76,57 97,19 85,13

Autres données

31 mars
2013 31 décembre
2012 31 mars
2012 Nombre de centres bancaires - États-Unis 5 389 5 478 5 651 Nombre de DAB de la marque - États-Unis 16 311 16 347 17 255 Employés équivalents à temps plein en fin de période 262 812 267 190 278 688

(1) La base BIC est une mesure financière non définie par les PCGR. La base BIC est une mesure de performance qu'utilise la direction dans l'exploitation de la société et qu'elle juge de nature à donner aux investisseurs une image plus précise de la marge d'intérêt à des fins de comparaison. Pour un rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 25.

(2) Le calcul comprend les honoraires perçus sur les dépôts de nuit dans les réserves fédérales et, depuis le troisième trimestre 2012, les honoraires perçus sur les dépôts principalement de nuit, dans certaines banques centrales non américaines, de l'ordre de 33 millions USD pour le premier trimestre 2013, et de 42 millions USD et 47 millions USD pour le quatrième et le premier trimestre 2012, respectivement.

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales Rapprochement avec les mesures financières conformes aux PCGR (en millions USD)

La société évalue ses activités à l'aide d'une base d'imposition comparable, une mesure financière non définie par les PCGR. La société estime que la gestion des affaires avec des intérêts créditeurs nets sur une base d'imposition comparable donne une idée plus précise de la marge d'intérêts à des fins de comparaison. Le chiffre d'affaires total, net des intérêts débiteurs, inclut les intérêts créditeurs nets sur une base d'imposition comparable et les produits hors intérêts. La société examine les ratios et analyses connexes (à savoir, les rapports de rendement et le rendement net des intérêts) sur une base d'imposition comparable. Afin de dériver la base d'imposition comparable, les intérêts créditeurs nets sont ajustés pour refléter le revenu non imposable sur une base comparable hors taxes avec une augmentation correspondante des charges d'impôts. Cette mesure garantit la comparabilité des intérêts créditeurs nets émanant des sources imposables et non imposables. Le rapport de rendement mesure les coûts nécessaires pour dégager un dollar de recette et le rendement net des intérêts évalue les points de base gagnés par la société sur le coût des fonds.

La société évalue également ses activités en fonction des ratios suivants qui prennent en compte les capitaux propres tangibles, une mesure financière non définie par les PCGR. Le rendement des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires mesure la contribution aux résultats de la société en tant que pourcentage des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires moins les écarts d'acquisitions et les immobilisations incorporelles (hors droits de gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés connexes. Le rendement sur capitaux propres tangibles moyens mesure la contribution bénéficiaire du groupe en tant que pourcentage des capitaux propres moyens moins les écarts d'acquisition et les actifs incorporels (hors droits de gestion des prêts hypothécaires), nets du passif d'impôt différé afférent. Le ratio des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires est composé des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires en fin de période moins les écarts d'acquisition et les immobilisations incorporelles (hors droits de gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés connexes, divisés par le total des actifs moins les écarts d'acquisitions et les immobilisations incorporelles (hors droits de gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés connexes. Le ratio des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires est composé du total des capitaux propres attribuables aux actionnaires en fin de période moins les écarts d'acquisitions et les immobilisations incorporelles (hors droits de gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés connexes, divisé par le total des actifs moins les écarts d'acquisitions et les immobilisations incorporelles (hors droits de gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés connexes. La valeur comptable tangible par action ordinaire représente le capital-actions ordinaire en clôture moins les écarts d'acquisition et les actifs incorporels (hors droits de gestion des prêts hypothécaires), nets du passif d'impôt différé afférent divisés par le nombre d'actions ordinaires en circulation en clôture. Ces mesures servent à évaluer l'utilisation que fait le groupe des capitaux propres (à savoir, le capital). En outre, les modèles de rentabilité, de relations et d'investissements recourent tous au rendement sur capitaux propres tangibles moyens en tant que mesures clés pour soutenir nos objectifs de croissance globaux.

Le 1er janvier 2013, sur une base prospective, la société a ajusté le montant de capital alloué à ses segments d'activités. Cet ajustement reflète une optimisation de la méthodologie de l'exercice précédent (capital économique) qui était uniquement axé sur des modèles de capital économique internes fondés sur le risque. La méthodologie optimisée (capital alloué) considère aussi désormais l'effet des besoins en capital règlementaire et des plans d'affaires futurs en plus des modèles de capital économique internes fondés sur le risque. Les modèles de fonds-propres à risque internes de la société utilisent une méthodologie ajustée en fonction du risque incorporant les composants de risque de crédit, marché, taux d'intérêt, et risque opérationnel et commercial de chaque segment. Le capital alloué aux segments d'activité de la société est qualifié de capital alloué, une mesure financière non-PCGR. Le capital alloué des segments d'activité de la société est sujet à modification au fil du temps.

Consulter les tableaux ci-dessous et les pages 23 à 25 pour un rapprochement de ces mesures financières non-PCGR avec les mesures financières définies par PCGR pour les trois mois clos le 31 mars 2013, 31 décembre 2012 et 31 mars 2012. La société pense que l'utilisation de ces mesures financières non définies par les PCGR permet une évaluation plus claire de ses résultats. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent leurs données financières supplémentaires différemment.

Premier
trimestre
2013 Quatrième
trimestre
2012 Premier
trimestre
2012

Rapprochement des intérêts créditeurs nets avec les intérêts créditeurs nets sur une base d'imposition comparable

Intérêts créditeurs nets $ 10 664 $ 10 324 $ 10 846 Ajustement sur une base d'imposition comparable 211 231 207 Intérêts créditeurs nets sur une base d'imposition comparable $ 10 875 $ 10 555 $ 11 053

Rapprochement du revenu total, net d'intérêts débiteurs avec le revenu total net d'intérêts débiteurs sur une base d'imposition comparable

Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs $ 23 497 $ 18 660 $ 22 278 Ajustement sur une base d'imposition comparable 211 231 207 Chiffre d'affaires total, net d'intérêts débiteurs sur une base d'imposition comparable $ 23 708 $ 18 891 $ 22 485

Rapprochement des charges d'impôts (économies) avec les charges d'impôts (économies) sur une base d'imposition comparable

Charge d'impôts (économies) $ 1 009 $ (2 636 ) $ 66 Ajustement sur une base d'imposition comparable 211 231 207 Charge d'impôts (économies) sur une base d'imposition comparable $ 1 220 $ (2 405 ) $ 273

Rapprochement du capital-actions ordinaire moyen avec les capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires moyens

Capital-actions ordinaire

$ 218 238 $ 219 744 $ 214 150 Écarts d'acquisition (69 945 ) (69 976 ) (69 967 ) Immobilisations incorporelles (hors droits de gestion des prêts hypothécaires) (6 549 ) (6 874 ) (7 869 ) Passif d'impôts différés afférent 2 425 2 490 2 700

Capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires

$ 144 169 $ 145 384 $ 139 014

Rapprochement des capitaux propres moyens et des capitaux propres tangibles moyens

Capitaux propres

$ 237 008 $ 238 512 $ 232 566 Écarts d'acquisition (69 945 ) (69 976 ) (69 967 ) Immobilisations incorporelles (hors droits de gestion des prêts hypothécaires) (6 549 ) (6 874 ) (7 869 ) Passif d'impôts différés afférent 2 425 2 490 2 700

Capitaux propres tangibles

$ 162 939 $ 164 152 $ 157 430

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales Rapprochements avec les mesures financières PCGR (suite) (en millions USD) Premier
trimestre
2013 Quatrième
trimestre
2012 Premier
trimestre
2012

Rapprochement du capital-actions ordinaire en fin de période et des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires en fin de période

Capital-actions ordinaire

$ 219 653 $ 218 188 $ 213 711 Écarts d'acquisition (69 930 ) (69 976 ) (69 976 ) Immobilisations incorporelles (hors droits de gestion des prêts hypothécaires) (6 379 ) (6 684 ) (7 696 ) Passif d'impôts différés afférent 2 363 2 428 2 628

Capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires

$ 145 707 $ 143 956 $ 138 667

Rapprochement des capitaux propres en fin de période avec les capitaux propres tangibles en fin de période

Capitaux propres

$ 238 433 $ 236 956 $ 232 499 Écarts d'acquisition (69 930 ) (69 976 ) (69 976 ) Immobilisations incorporelles (hors droits de gestion des prêts hypothécaires) (6 379 ) (6 684 ) (7 696 ) Passif d'impôts différés afférent 2 363 2 428 2 628

Capitaux propres tangibles

$ 164 487 $ 162 724 $ 157 455

Rapprochement des actifs en fin de période avec les actifs tangibles en fin de période

Actifs $ 2 174 611 $ 2 209 974 $ 2 181 449 Écarts d'acquisition (69 930 ) (69 976 ) (69 976 ) Immobilisations incorporelles (hors droits de gestion des prêts hypothécaires) (6 379 ) (6 684 ) (7 696 ) Passif d'impôts différés afférent 2 363 2 428 2 628 Immobilisations corporelles $ 2 100 665 $ 2 135 742 $ 2 106 405

Valeur comptable par action ordinaire

Capital-actions ordinaire

$ 219 653 $ 218 188 $ 213 711 Actions ordinaires émises et en circulation en fin de période 10 822 380 10 778 264 10 775 604 Valeur comptable par action ordinaire $ 20,30 $ 20,24 $ 19,83

Valeur comptable tangible par action ordinaire

Capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires

$ 145 707 $ 143 956 $ 138 667 Actions ordinaires émises et en circulation en fin de période 10 822 380 10 778 264 10 775 604 Valeur comptable tangible par action ordinaire $ 13,46 $ 13,36 $ 12,87

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales Rapprochements avec les mesures financières PCGR (suite) (en millions USD) Premier
trimestre
2013 Quatrième
trimestre
2012 Premier
trimestre
2012 Rapprochement du rendement du capital alloué/ capital économique moyen(1)

Services bancaires aux particuliers et aux entreprises

Résultat net déclaré $ 1 382 $ 1 421 $ 1 445 Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (2) 2 3 3 Résultat net ajusté $ 1 384 $ 1 424 $ 1 448 Capitaux propres alloués moyens $ 58 388 $ 54 131 $ 52 890 Ajustement lié aux écarts d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (30 388 ) (30 418 ) (30 522 ) Capital alloué/capital économique moyen $ 28 000 $ 23 713 $ 22 368

Services bancaires mondiaux

Résultat net déclaré $ 1 338 $ 1 409 $ 1 573 Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (2) 1 1 1 Résultat net ajusté $ 1339 $ 1 410 $ 1 574 Capitaux propres alloués moyens $ 49 828 $ 44 815 $ 45 060 Ajustement lié aux écarts d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (24 828 ) (24 849 ) (24 860 ) Capital alloué/capital économique moyen $ 25 000 $ 19 966 $ 20 200

Marchés mondiaux

Résultat net déclaré $ 1 358 $ 183 $ 828 Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (2) 2 2 2 Résultat net ajusté $ 1 360 $ 185 $ 830 Capitaux propres alloués moyens $ 34 645 $ 18 836 $ 19 032 Ajustement lié aux écarts d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (4 645 ) (4 648 ) (4 648 ) Capital alloué/capital économique moyen $ 30 000 $ 14 188 $ 14 384

Gestion mondiale de patrimoine et d'investissements

Résultat net déclaré $ 720 $ 576 $ 550 Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (2) 4 5 6 Résultat net ajusté $ 724 $ 581 $ 556 Capitaux propres alloués moyens $ 20 323 $ 18 489 $ 16 822 Ajustement lié aux écarts d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (10 323 ) (10 340 ) (10 402 ) Capital alloué/capital économique moyen $ 10 000 $ 8 149 $ 6 420

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales Rapprochements avec les mesures financières PCGR (suite) (en millions USD) Premier
trimestre
2013 Quatrième
trimestre
2012 Premier
trimestre
2012

Services bancaires aux particuliers et aux entreprises

Dépôts

Résultat net déclaré $ 398 $ 322 $ 403 Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (2) — — Résultat net ajusté $ 398 $ 322 $ 403 Capitaux propres alloués moyens $ 35 407 $ 33 479 $ 32 219 Ajustement lié aux écarts d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (20 007 ) (20 013 ) (20 030 ) Capital alloué/capital économique moyen $ 15 400 $ 13 466 $ 12 189

Service cartes

Résultat net déclaré $ 984 $ 1 099 $ 1 042 Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (2) 2 3 3 Résultat net ajusté $ 986 $ 1 102 $ 1 045 Capitaux propres alloués moyens $ 22 981 $ 20 652 $ 20 671 Ajustement lié aux écarts d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (10 381 ) (10 405 ) (10 492 ) Capital alloué/capital économique moyen $ 12 600 $ 10 247 $ 10 179

(1) Aucun ajustement du bénéfice (perte) net déclaré ou des capitaux propres alloués moyens pour Services immobiliers aux particuliers.

(2) Représente le coût des fonds, des crédits sur les bénéfices et certaines dépenses liées aux immobilisations incorporelles.

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Les investisseurs peuvent contacter :
Kevin Stitt, Bank of America, 1.980.386.5667
Lee McEntire, Bank of America, 1.980.388.6780
Les journalistes peuvent contacter :
Jerry Dubrowski, Bank of America, 1.980.388.2840
jerome.f.dubrowski@bankofamerica.com

Business Wire