BFM Patrimoine

AVANT WALL STREET: Les prix des contrats à terme en hausse

BFM Patrimoine

NEW YORK (Dow Jones)--Les contrats à terme sur les principaux indices actions américains s'inscrivent en hausse vendredi avant l'ouverture, les investisseurs continuant à manifester un certain optimiste après les bons indicateurs parus jeudi. Env

NEW YORK (Dow Jones)--Les contrats à terme sur les principaux indices actions américains s'inscrivent en hausse vendredi avant l'ouverture, les investisseurs continuant à manifester un certain optimiste après les bons indicateurs parus jeudi.

Environ 90 minutes avant l'ouverture de Wall Street, le contrat à terme sur le Dow Jones industrial Average (DJIA) gagnait 32 points, ou 0,2%, à 16.297 points, le contrat sur le S&P 500 s'ajugeait 4 points, soit 0,2%, à 1.870 points et celui sur le Nasdaq 100 avançait de 10 points, ou 0,3%, à 3.701 points.

Les valeurs américaines ont clôturé en nette progression jeudi, en réaction à des statistiques meilleures que prévu aux Etats-Unis, notamment sur l'activité manufacturière. L'indice Dow Jones a avancé de 108,88 points, ou 0,7%, à 16.331,05 points et quasiment effacé son recul de la veille, lorsqu'il avait été pénalisé par les craintes d'un relèvement plus tôt qu'escompté des taux directeurs de la Réserve fédérale (Fed) après des propos de la nouvelle présidente de la Fed, Janet Yellen.

Les investisseurs, qui n'auront aucune statistique à se mettre sous la dent vendredi, se focaliseront sur l'actualité des entreprises.

Les titres des banques devraient être particulièrement surveillés après la parution, jeudi après la clôture, des résultats des tests de résistance organisés par la Fed. Cet examen, destiné à déterminer si les bilans du secteur bancaire sont suffisamment solides pour résister à une nouvelle récession économique, conditionne notamment la décision de la Fed d'approuver ou non la semaine prochaine les projets de distribution de dividendes et de rachats d'actions de ces établissements. Les banques afficheraient des pertes totales de 501 milliards de dollars dans le cas du scénario de récession le plus pessimiste, mais 29 des 30 plus grandes institutions financières américaines testées seraient en mesure d'absorber le choc, selon la Fed, en affichant un ratio de solvabilité Tier One - qui mesure le rapport entre les fonds propres de qualité et les actifs pondérés par le risque - supérieur au seuil requis de 5%.

Parmi les autres titres, Nike abandonne 2,9% en préouverture, en dépit de la publication par le géant des articles de sport d'un bénéfice net de 73 cents par action au troisième trimestre, supérieur aux 72 cents attendus par les économistes. Le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 13%.

(END) Dow Jones Newswires

March 21, 2014 09:01 ET (13:01 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-