BFM Patrimoine

AVANT WALL STREET: Les contrats quasiment stables après le rapport sur l'emploi

BFM Patrimoine

NEW YORK (Dow Jones)--Les contrats à terme sur les indices d'actions américains restent proches de l'équilibre mardi à Wall Street, après la publication d'un rapport sur l'emploi de septembre contrasté, mais dont la portée est relativisée par

NEW YORK (Dow Jones)--Les contrats à terme sur les indices d'actions américains restent proches de l'équilibre mardi à Wall Street, après la publication d'un rapport sur l'emploi de septembre contrasté, mais dont la portée est relativisée par les investisseurs.

Si le taux de chômage dans le pays a reculé à 7,2% en septembre, contre 7,3% le mois précédent, selon le département américain du Travail, les Etats-Unis ont en revanche créé moins d'emplois que ce qui était attendu par les économistes. Le ministère a fait part de 148.000 créations de postes nettes au mois de septembre, contre 193.000 en août, tandis que les économistes tablaient sur 180.000 nouveaux emplois. La publication de ce rapport, initialement prévue le 4 octobre, avait été reportée en raison de la fermeture partielle, ou "shutdown", des administrations américaines pendant 16 jours, dans un contexte de blocage des négociations au Congrès sur le budget fédéral.

Les investisseurs sont très attentifs à ce rapport, car le président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, a affirmé à plusieurs reprises que la banque centrale se basait sur l'évolution du marché de l'emploi pour décider de la poursuite ou non de son soutien à l'économie. La Fed rachète actuellement pour 85 milliards de dollars par mois d'obligations à long terme, afin de peser sur les taux longs et de favoriser la consommation et l'investissement.

Les économistes jugent cependant dans l'ensemble que le rapport de septembre ne devrait guère avoir d'impact sur le marché, en raison de son décalage et du fait que les conséquences du "shutdown" obligeront de toute façon la Fed à poursuivre ses rachats d'obligations. "Il serait surprenant que ce rapport ait un impact réel, dans la mesure où beaucoup de gens pensent maintenant que la Fed s'abstiendra de réduire ses rachats d'actifs jusqu'en mars", avait indiqué Robert Pavlik, le stratégiste en chef du courtier Banyan Partners.

Environ 40 minutes avant l'ouverture de Wall Street, le contrat à terme sur l'indice Dow Jones Industrial Average gagnait 12 points, soit moins de 0,1%, à 15.334 points. Le contrat sur le S&P 500 prenait 1 point, soit 0,1%, à 1.737 points, et celui sur le Nasdaq 100 avançait de 6,75 points, soit 0,2%, à 3.360 points.

Lundi, les valeurs américaines ont clôturé en ordre dispersé, ce qui n'a pas empêché le S&P 500 d'atteindre un nouveau record historique, à 1.744,65 points.

Du côté des entreprises, Netflix bondit de 9,3% en préouverture alors que la société de vidéo à la demande a fait part de résultats supérieurs aux prévisions sur le trimestre écoulé, grâce à une forte croissance de son nombre d'abonnés.

Au sein de l'indice Dow Jones, United Technologies gagne 1,3% après que le conglomérat industriel a relevé ses prévisions sur l'exercice et publié des résultats supérieurs aux attentes. Le groupe de chimie DuPont prend de son côté 0,5%, alors que ses bénéfices sont également ressortis supérieurs au consensus des analystes.

(END) Dow Jones Newswires

October 22, 2013 09:17 ET (13:17 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-