BFM Patrimoine

Arkema vise une performance "solide" en 2013 après son retour aux bénéfices en 2012

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le chimiste Arkema (AKE.FR) s'est déclaré "confiant" dans sa capacité "à réaliser une à nouveau une performance très solide" en 2013 malgré une faiblesse persistante de la demande sur certains marchés d

PARIS (Dow Jones)--Le chimiste Arkema (AKE.FR) s'est déclaré "confiant" dans sa capacité "à réaliser une à nouveau une performance très solide" en 2013 malgré une faiblesse persistante de la demande sur certains marchés de matériaux à haute performance et un contexte économique incitant plus généralement à la prudence.

"Sur le début de l'année, la faiblesse de la demande observée sur certains marchés des matériaux haute performance fin 2012 se poursuit", a expliqué le groupe jeudi, en soulignant qu'il attendait néanmoins "une reprise progressive des volumes sur ce pôle dans le courant du premier semestre".

En 2012, le groupe de chimie a renoué avec les bénéfices en dégageant un résultat net de 220 millions d'euros, après une perte nette de 19 millions d'euros en 2011 en raison d'une charge liée à la cession de ses activités vinyliques à Klesch.

Dans un environnement de marché plus difficile, qui a pesé sur ses volumes d'activité, le groupe a dégagé un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 996 millions d'euros. En léger repli de 3,7% d'une année sur l'autre, il est cependant exactement conforme à l'objectif des analystes. En 2011, il avait symboliquement dépassé le milliard d'euros, à 1,03 milliard d'euros.

Arkema avait confirmé en novembre son objectif d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) "proche" de 1 milliard d'euros pour 2012 et avait souligné sa confiance en "sa capacité à réaliser une année très solide".

Le chiffre d'affaires du groupe de chimie a de son côté progressé de 8,4% à pratiquement 6,4 milliards d'euros. Il était attendu à 6,41 milliards d'euros par les analystes, selon FactSet.

En l'absence de perspectives chiffrées pour 2013, le groupe a réitéré ses objectifs à plus long terme. Arkema veut réaliser en 2016 un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros et une marge d'EBITDA de 16% tout en maintenant un taux d'endettement inférieur à 40%.

L'endettement net du groupe à la fin 2012 est ressorti à 900 millions d'euros, ce qui représente 39% de ses fonds propres.

Le chimiste veut verser un dividende de 1,80 euro par action cette année, contre 1,30 euro l'année dernière, au titre de l'exercice 2011.

Le titre Arkema, ancienne filiale de la major pétrolière Total (FP.FR) cotée depuis la mi-mai 2006, a clôturé mercredi à 81,01 euros.

-Ambroise Ecorcheville et Marion Issard, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75, djbourse.paris@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

February 28, 2013 02:08 ET (07:08 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-