BFM Patrimoine

AREVA Chiffre d'Affaires au 30.09.2014

BFM Patrimoine
Au 30 septembre 2014 : Carnet de commandes à 46,1 Mds € en augmentation sur un an Chiffre d’affaires en baisse à 5 558 M€ : - 14,3 % vs septembre 2013 (- 12,9 % à données comparable

Au 30 septembre 2014 :

  • Carnet de commandes à 46,1 Mds € en augmentation sur un an
  • Chiffre d’affaires en baisse à 5 558 M€ : - 14,3 % vs septembre 2013
    (- 12,9 % à données comparables)
  • Perspectives de chiffre d’affaires et d’EBE pour l’année 2014 confirmées
  • Niveau de cash-flow opérationnel libre avant impôts pour l’année 2014, visé proche de l’équilibre, restant dépendant du rythme de certains encaissements clients attendus avant la fin de l’année
    Paris

Regulatory News :

AREVA (Paris:AREVA) :

Concernant la performance du groupe sur les neuf premiers mois de l’année 2014, Pierre Aubouin, Directeur Général Adjoint, en charge des Finances, a déclaré :

« Le chiffre d’affaires des neuf premiers mois de l’année s’inscrit en baisse de 12,9 %, à données comparables, dans la lignée du premier semestre. Cette baisse s’explique par l’absence des éléments non récurrents de l’année 2013 dans les Business Groups Mines et Aval et par la conjoncture de marché dégradée en 2014. A 46,1 milliards d’euros, le carnet de commandes est en augmentation pour les activités nucléaires d’AREVA, tiré par l’accord conclu au premier semestre avec EDF dans le traitement des combustibles usés et la production de MOX, ainsi que par plusieurs contrats conclus dans le Combustible. Nous conservons ainsi une visibilité importante pour les activités récurrentes d’AREVA sur les prochaines années. Le partenariat stratégique avec EDF continue de se renforcer, comme en témoigne l'accord conclu récemment pour la fourniture de combustible pour le parc nucléaire français de 2015 à 2021, qui n’est pas encore entré en carnet. Attendant une activité plus soutenue au 4ème trimestre, en particulier pour le BG Mines, nous confirmons les perspectives de chiffre d’affaires et d’excédent brut d’exploitation pour l’ensemble de l’année. Le niveau du cash-flow opérationnel libre, visé proche de l’équilibre, reste dépendant du rythme de certains encaissements clients attendus avant la fin de l’année.»

Chiffre d’affaires
(en millions d’euros) 9 mois 2014 9 mois 2013 Variation Variation p.c.c.

Carnet de commandes au 30/09/2014

(en millions d’euros)

BG Mines 658 1 193 - 44,8 % - 43,5 % 9 613 BG Amont 1 506 1 330 + 13,2 % + 13,8 % 18 223 BG Réacteurs et Services 2 245 2 431 - 7,7 % - 6,5 % 8 592 BG Aval 1 023 1 347 - 24,0 % - 24,3 % 9 614 BG Energies Renouvelables 43 51 - 16,1 % - 12,1 % 31

Corporate et autres1

83 132 - 37,6 % - 11,1 % 3 Total 5 558 6 484 - 14,3 % - 12,9 % 46 076

dont activités nucléaires2

5 453 6 330 - 13,9 % - 13,1 % 46 045 Chiffre d’affaires France 2 645 2 733 - 3,2 % Chiffre d’affaires International 2 913 3 751 - 22,3 %

1 Inclut les activités de Conseil en Systèmes d’Information et d’Ingénierie et Projets
2 Activités nucléaires : activités des BG Mines, Amont, Réacteurs et Services, Aval et de la Direction Ingénierie et Projets (comptabilisée dans la ligne Corporate et Autres)

Il est rappelé que le chiffre d’affaires peut varier de manière significative d’un trimestre sur l’autre dans les activités nucléaires. Par conséquent, l’activité trimestrielle ne saurait être considérée comme une base fiable de projection annuelle.

Sur les neuf premiers mois de 2014, AREVA génère un chiffre d’affaires consolidé de 5 558 millions d’euros, en baisse de 14,3 % (- 12,9 % à données comparables) par rapport à la même période de 2013.

Le chiffre d’affaires des activités nucléaires s’établit à 5 453 millions d’euros sur les 9 premiers mois de 2014 contre 6 330 millions d’euros pour les 9 premiers mois de 2013, en baisse de 13,9 % (- 13,1 % à données comparables). Le chiffre d’affaires du BG Amont est en hausse de 13,2 % (+ 13,8% à p.c.c). Les chiffres d’affaires des BG Mines, Réacteurs et Services et Aval sont en baisse respectivement de 44,8 % (- 43,5 % à p.c.c), 7,7 % (- 6,5 % à p.c.c) et 24,0 % (- 24,3 % à p.c.c).

L’effet de change a un impact négatif de 54 millions d’euros sur la période, l’effet de périmètre a un impact négatif de 46 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2014 s’établit à 1 669 millions d’euros, en baisse de 15,3 % (- 14,1 % à p.c.c.) par rapport au troisième trimestre 2013. L’effet de périmètre a un impact négatif de 28 millions d’euros sur la période et l’effet de change est quasi nul.

Le chiffre d’affaires des activités nucléaires s’établit à 1 655 millions d’euros au 3ème trimestre 2014 en baisse de 14,2 % par rapport au 3ème trimestre 2013 (- 14,3 % à données comparables).

Sur les 9 premiers mois de 2014, le chiffre d’affaires réalisé en France s’élève à 2 645 millions d’euros en baisse de 3,2 % par rapport aux 9 premiers mois de 2013. Sur la même période, le chiffre d’affaires réalisé à l’international s’élève à 2 913 millions d’euros en baisse de 22,3 % par rapport aux 9 premiers mois de 2013.

Au 30 septembre 2014, le carnet de commandes du groupe s’établit ainsi à 46 076 millions d’euros, en hausse de 11,4 % par rapport au 30 septembre 2013 (41 365 millions d’euros). Il atteint un niveau record depuis la création du Groupe pour les activités nucléaires. Il convient de noter que le carnet de commandes n’inclut pas l’intégralité de l’accord-cadre conclu avec EDF, annoncé le 2 octobre 2014, portant sur la fourniture des études et la fabrication du combustible pour les réacteurs nucléaires français de 2015 à 2021. Pour mémoire, il ne comprend pas non plus de montant au titre des accord conclus avec EDF en octobre 2013 au titre du projet de réacteurs EPR à Hinkley Point au Royaume-Uni et du combustible associé.

I. Commentaires sur l’évolution du carnet de commandes et du chiffre d’affaires par Business Group

Business Group Mines

Le carnet de commandes du BG Mines s’établit à 9 613 millions d’euros au 30 septembre 2014. Dans un contexte de marché de l’uranium naturel encore incertain, les prises de commandes restent limitées sur les 9 premiers mois de l’année et ce malgré la récente hausse des prix spot sur le marché de l’uranium naturel (de 28 $/livre à fin juin 2014 à plus de 35 $/livre à fin septembre 2014).

Sur les 9 premiers mois de 2014, le BG Mines enregistre un chiffre d’affaires de 658 millions d’euros, en baisse de 44,8 % (- 43,5 % à p.c.c.) par rapport aux 9 premiers mois de 2013. L’effet de change a un impact négatif de 28 millions d’euros sur la période.

Cette évolution s’explique par :

  • la baisse anticipée des volumes vendus (- 44 %) suite à l’achèvement, fin 2013, des ventes faites dans le cadre des accords dits « HEU » et aux opérations importantes de déstockage réalisées sur la même période en 2013 ;
  • un léger recul du prix de vente moyen de l’uranium ressortant des contrats par rapport aux 9 premiers mois de 2013 ;
  • le report sur le dernier trimestre de certaines livraisons effectuées depuis le Kazakhstan et initialement prévues sur les 9 premiers mois de 2014, afin de bénéficier de l’entrée en service, intervenue récemment, du calcinateur construit sur le site de Katco.

Business Group Amont

Le carnet de commandes du BG Amont s’élève à 18 223 millions d’euros au 30 septembre 2014. Au 3ème trimestre 2014, plusieurs contrats ont été signés dont :

  • la prolongation d’un contrat de fourniture de combustible et de services jusqu’en 2029 avec l’électricien américain Xcel Energy ;
  • un contrat avec l'électricien RWE pour la fourniture d'assemblages de combustible à la centrale nucléaire d'Emsland (Allemagne) de 2016 à 2020.

Un accord a également été trouvé avec EDF sur les conditions de prix et de volume pour la fourniture d’assemblages de combustible et de services associés pour le parc nucléaire français sur la période 2015-2021.

Le chiffre d’affaires du BG Amont s’établit à 1 506 millions d’euros sur les 9 premiers mois de 2014, en hausse de 13,2 % (13,8 % à p.c.c.) par rapport aux 9 premiers mois de 2013. L’effet de change a un impact négatif de 6 millions d’euros sur la période.

  • L’activité Chimie-Enrichissement est en forte croissance du fait :
  • d’une forte hausse des volumes vendus aux Etats-Unis et en France dans l’enrichissement en parallèle de la montée en puissance de la production de l’usine Georges Besse II ;
  • compensant la baisse de l’activité de conversion sur la période en raison d’un calendrier de livraison défavorable au cours du 3ème trimestre.
  • Dans les activités Combustible, le chiffre d’affaires est en légère baisse du fait d’une moindre activité aux Etats-Unis due à un calendrier de livraison défavorable sur la période.

Business Group Réacteurs et Services

Le carnet de commandes du BG Réacteurs et Services s’établit à 8 592 millions d’euros au 30 septembre 2014. Parmi les contrats signés au cours du 3ème trimestre 2014, on note principalement le contrat signé avec l’électricien sud-africain ESKOM portant sur le remplacement des générateurs de vapeur de la centrale nucléaire de Koeberg pour un montant d’environ 300 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires du BG Réacteurs et Services s’établit à 2 245 millions d’euros sur les 9 premiers mois de 2014, en baisse de 7,7 % (- 6,5 % à p.c.c.) par rapport aux 9 premiers mois de 2013. L’effet de change a un impact négatif de 14 millions d’euros sur la période, l’effet de périmètre a un impact négatif de 15 millions d’euros.

  • Le chiffre d’affaires des activités de services à la base installée est en repli par rapport
    aux 9 premiers mois de l’année 2013 où il avait bénéficié d’une forte activité en France. De plus, l’activité de base installée est en baisse aux Etats-Unis et en Allemagne du fait d’une conjoncture de marché dégradée.
  • Le chiffre d’affaires des Grands Projets est stable par rapport au 9 premiers mois de 2013 et évolue en ligne avec l’avancement des grands chantiers. Il bénéficie de la hausse du chiffre d’affaires associé au projet EPR Flamanville 3 (France) et à la montée en puissance du projet d’achèvement du réacteur Angra 3 (Brésil) compensant ainsi la baisse attendue du chiffre d’affaires associé au projet EPR Taishan (Chine). Par ailleurs, conformément aux dispositions du paragraphe 32 de la norme IAS 11 appliquées depuis le 2nd semestre 2013, aucun chiffre d’affaires n’a été comptabilisé au titre du projet EPR Olkiluoto 3 (Finlande) au cours des 9 premiers mois de l’année 2014.

Business Group Aval

Le carnet de commandes du BG Aval s’établit à 9 614 millions d’euros au 30 septembre 2014. Parmi les contrats signés au cours du 3ème trimestre 2014, on note entre autres des contrats significatifs avec des électriciens américains pour un montant global de près de 100 millions de dollars pour la fourniture de systèmes d'entreposage à sec de combustible usé.

Le chiffre d’affaires du BG Aval ressort à 1 023 millions d’euros sur les 9 premiers mois 2014, en baisse par rapport à la même période de 2013 (- 24,0 % en données publiées et - 24,3 % à p.c.c.). L’effet de change a un impact négatif de 4 millions d’euros sur la période, l’effet de périmètre a un impact positif de 8 millions d’euros.

  • Le chiffre d’affaires de l’activité Recyclage est en forte baisse sur la période. Cette évolution s’explique par :
  • une base de comparaison défavorable par rapport aux 9 premiers mois de 2013 où il avait bénéficié d’une forte activité dans le cadre de contrats pour des clients étrangers, conclus en vue de campagnes de fabrication de combustible MOX ;
  • l’impact ponctuel de l’accord trouvé avec EDF sur les conditions pour 2013-2020 de l’Accord traitement-recyclage, des concessions commerciales ayant été accordées à EDF en contrepartie d’une visibilité renforcée dans la durée et d’une augmentation des volumes.
  • Le chiffre d’affaires de l’activité Logistique Nucléaire est en repli du fait d’une moindre activité de fourniture de solutions d’entreposage à sec aux Etats-Unis.

Business Group Energies Renouvelables

Le carnet de commandes du BG Energies Renouvelables s’élève à 31 millions d’euros au 30 septembre 2014, en ligne avec l’exécution des contrats et en l’absence de nouvelles commandes significatives.

Le chiffre d’affaires du BG Energies Renouvelables ressort à 43 millions d’euros sur les 9 premiers mois de 2014, en recul par rapport à la même période de 2013 (- 16,1 % en données publiées et - 12,1 % à p.c.c.) du fait d’une baisse de l’activité Bioénergies. L’effet de change a un impact négatif de 2 millions d’euros sur la période.

II. Eléments d’appréciation des performances et de la situation financière du groupe

Business Group Mines

  • Sur les 9 premiers mois de l’année, 5 618 tonnes d’uranium naturel ont été produites en part consolidée financière AREVA contre 6 171 tonnes sur les 9 premiers mois de 2013. La part accessible AREVA s’élève à 4 286 tonnes d’uranium contre 5 520 tonnes sur les 9 premiers mois de 2013.
  • La production de McArthur/Key Lake, mines opérées par Cameco, a été suspendue seize jours en septembre suite à un mouvement social.
  • Les négociations avec l’Etat du Niger se sont poursuivies au cours du trimestre, en octobre les conventions minières de Somaïr et de Cominak ainsi que les contrats d’application de l’accord-cadre trouvé le 26 mai dernier avec la République du Niger ont été validés.

Business Group Amont

  • L’usine Georges Besse II a poursuivi sa montée en puissance avec 96 cascades en production à fin septembre (+ 26 cascades par rapport à septembre 2013). Conformément au planning du projet, environ 86 % de la capacité normale de l’usine est dorénavant en service.
  • Concernant PRISME (projet de rinçage intensif suivi d’une mise à l’air d’Eurodif), les opérations de macération se poursuivent conformément aux prévisions.

Business Group Réacteurs et Services

  • Sur le chantier finlandais d’Olkiluoto 3 (périmètre AREVA : une centrale complète en consortium avec Siemens), le 3ème trimestre 2014 a été marqué par les avancées suivantes :
  • les essais sur la plateforme du contrôle-commande de sûreté ont été lancés en juillet conformément au planning et se poursuivent conformément au plan de marche ;
  • les essais sur la plateforme de contrôle-commande opérationnel avancent à un rythme soutenu ;
  • le 29 août 2014, le consortium AREVA-Siemens a remis à son client TVO un calendrier actualisé. Ce calendrier prévoit une fin de construction à la mi-2016 et des essais à compter de cette période, puis la mise en service de la centrale en 2018 à l’issue de la phase d’essais. Des séances de travail approfondies avec TVO auront lieu d’ici à la fin de l’année 2014 concernant les conditions de réalisation des essais.

Par ailleurs, dans le cadre de la procédure d’arbitrage en cours auprès de la Chambre de Commerce Internationale, le Consortium AREVA-Siemens a actualisé le 23 octobre 2014 le montant de sa réclamation envers son client finlandais TVO pour prendre en compte des justifications affinées et les intérêts accumulés à ce jour. Pour les événements se déroulant durant la période de construction jusqu’à juin 2011, le Consortium réclame au total environ 3,5 milliards d’euros résultant d’une charge de travail additionnelle, des perturbations et une prolongation du projet.

  • Sur le chantier chinois de Taishan (périmètre AREVA : ingénierie et équipements pour deux îlots nucléaires), le 3ème trimestre 2014 a été marqué par les avancées suivantes :
  • le simulateur de conduite, livré en juillet dernier, vient de recevoir l’agrément final pour former les opérateurs ;
  • l’installation des armoires de contrôle-commande se poursuit sur l’unité 1 ;
  • le montage électromécanique a progressé à un rythme soutenu sur les deux tranches.
  • Sur le chantier français Flamanville 3 (périmètre AREVA : ingénierie, fourniture et installation de la chaudière nucléaire), le 3ème trimestre 2014 a été marqué par les avancées suivantes :
  • le premier générateur de vapeur a été installé début septembre ;
  • le soudage de la boucle primaire se poursuit ;
  • les activités de montage ont débuté dans le réservoir d’eau interne du bâtiment réacteur ;
  • les travaux de montage des circuits auxiliaires se sont accélérés sans atteindre à ce stade le rythme visé ;
  • les travaux d’installation et de mise sous tension des armoires du contrôle-commande de sûreté se poursuivent normalement ;
  • l'installation des armoires du contrôle-commande opérationnel avance conformément au planning ;
  • la documentation nécessaire à la mise en service a été remise à EDF le 30 septembre, dans les délais.

Business Group Energies renouvelables

  • Le 7 juillet 2014, AREVA et Gamesa ont signé des accords engageants pour la création d’une coentreprise. La nouvelle société sera idéalement positionnée pour devenir un acteur majeur de l’éolien en mer.

III. Opérations et événements importants de la période

Business Group Aval

  • Le 4 août 2014, AREVA Federal Services a été sélectionné pour fournir au laboratoire national d’Idaho des services d’ingénierie, de construction et de mise en service dans le cadre d’un projet d‘installation d’entreposage de déchets de faible activité. Ce contrat de plus de 30 millions de dollars a été attribué à AREVA par Battelle Energy Alliance, qui gère le laboratoire national d’Idaho pour le compte du Département de l’Energie américain (DOE).
  • Le 18 septembre 2014, AREVA Federal Services a été sélectionné par le Département de l’Énergie américain (DOE) pour poursuivre le développement de la prochaine génération de combustible pour réacteurs nucléaires à eau légère. Ce programme porte sur le développement de l’EATF (Enhanced Accident Tolerant Fuel), un combustible résistant mieux aux situations accidentelles graves et notamment aux pertes de refroidissement.

Business Group Energies Renouvelables

  • Le 29 août 2014, l’installation des 80 éoliennes de 5 MW du parc de Global Tech I, situé en Mer du Nord, s’est achevée avec le montage du dernier rotor.

Environnement de marché

  • Sur le marché de l’uranium, l’indicateur spot est passé de 35 $/livre à fin septembre 2013 à
    28 $/livre à fin juin 2014 et à 35 $/livre à fin septembre 2014. L’indicateur long terme est passé de 50 $/livre à fin septembre 2013 à 45 $/livre à fin septembre 2014 (sources : UxC / TradeTech).
  • Sur le marché de l’enrichissement, l’indicateur spot est passé de 101 $/UTS à fin septembre 2013 à 88 $/UTS à fin septembre 2014. L’indicateur long terme est passé de 114 $/UTS à fin septembre 2013 et à 90 $/UTS à fin septembre 2014 (source : UxC).

IV. Perspectives financières

Pour l’exercice 2014, AREVA a pour objectifs (à périmètre et change constants et hors effets de cessions) :

  • une baisse du chiffre d’affaires organique de 10 % ;
  • une marge d’EBE d’environ 7 % du chiffre d’affaires ;
  • des investissements bruts ramenés à 1,1 milliard d’euros ;
  • un cash-flow opérationnel libre avant impôts proche de l’équilibre, restant dépendant du rythme de certains encaissements clients attendus avant la fin de l’année.

Annexe - Chiffre d'affaires consolidé

En millions d’euros 2014 2013 Variation 2014 / 2013 Variation 2014 / 2013
à p.c.c. 1er trimestre BG Mines 145 392 - 63,0 % - 62,3 % BG Amont 561 353 + 59,0 % + 59,8 % BG Réacteurs et Services 684 796 - 14,1 % - 12,5 % BG Aval 325 558 - 41,7 % - 41,6 % BG Energies Renouvelables 18 29 - 38,2 % - 34,6 %

Corporate et autres1

48 46 n.s n.s Total 1 781 2 174 - 18,1 % - 17,3 % dont activités nucléaires 1 724 2 110 - 18,3 % - 17,4 % 2ème trimestre BG Mines 312 410 - 23,9 % - 19,5 % BG Amont 567 543 + 4,3 % + 5,2 % BG Réacteurs et Services 817 909 - 10,1 % - 8,9 % BG Aval 370 420 - 11,7 % - 12,2 % BG Energies Renouvelables 14 10 + 37,8 % + 19,5 % Corporate et autres1 26 47 n.s n.s Total 2 107 2 339 - 9,9 % - 7,9 % dont activités nucléaires 2 073 2 292 - 9,5 % - 8,1 % 1er semestre BG Mines 457 802 - 43,0 % - 40,9 % BG Amont 1 128 896 + 25,9 % + 26,7 % BG Réacteurs et Services 1 501 1 705 - 11,9 % - 10,6 % BG Aval 695 977 - 28,9 % - 28,9 % BG Energies Renouvelables 32 40 - 18,1 % - 18,1 % Corporate et autres1 74 93 n.s n.s Total 3 889 4 513 - 13,8 % - 12,4 % dont activités nucléaires 3 797 4 402 - 13,7 % - 12,6 % 3ème trimestre BG Mines 201 391 - 48,6 % - 48,7 % BG Amont 378 434 - 12,8 % - 12,8 % BG Réacteurs et Services 744 726 + 2,4 % + 2,8 % BG Aval 328 369 - 11,2 % - 12,0 % BG Energies Renouvelables 10 11 - 9,1 % + 13,8 % Corporate et autres1 9 39 n.s n.s Total 1 669 1 971 - 15,3 % - 14,1 % dont activités nucléaires 1 655 1 929 - 14,2% - 14,3 % 9 mois BG Mines 658 1 193 - 44,8 % - 43,5 % BG Amont 1 506 1 330 + 13,2 % + 13,8 % BG Réacteurs et Services 2 245 2 431 - 7,7 % - 6,5 % BG Aval 1 023 1 347 - 24,0 % - 24,3 % BG Energies Renouvelables 43 51 - 16,1 % - 12,1 % Corporate et autres1 83 132 - 37,6 % - 11,1 % Total 5 558 6 484 - 14,3 % - 12,9 % dont activités nucléaires 5 453 6 330 - 13,9 % - 13,1 %

1 Inclut les activités de Conseil en Systèmes d’Information et d’Ingénierie et Projets

Nota bene :

A données comparables / à p.c.c. : à périmètre et taux de change constants.

Carnet de commandes : le carnet de commandes est valorisé sur la base des commandes fermes, à l’exclusion des options non confirmées, évaluées aux conditions économiques de la fin de période considérée. Les commandes en devises faisant l’objet d’une couverture de change sont évaluées au taux de change de couverture ; les commandes en devises non couvertes sont évaluées au taux de change du dernier jour de la période considérée. En ce qui concerne les contrats à long terme, comptabilisés selon la méthode de l’avancement, en cours de réalisation au moment de la clôture, le montant inclus dans le carnet de commandes correspond à la différence entre, d’une part le chiffre d’affaires prévisionnel du contrat à terminaison, et d’autre part le chiffre d’affaires déjà reconnu sur ce contrat ; il inclut par conséquent les hypothèses d’indexation et de révision de prix contractuelles prises en compte par le groupe pour l’évaluation du chiffre d’affaires prévisionnel à terminaison.

Effet de change : l’effet de change mentionné dans ce communiqué provient de la conversion des comptes des filiales dans l’unité de compte du groupe. Cet effet résulte principalement de l’évolution du dollar américain par rapport à l’euro. AREVA rappelle également que sa politique de couverture de change des opérations commerciales vise à protéger sa profitabilité contre la fluctuation du cours des devises par rapport à l’euro.

Déclaration prospective : Ce document contient des informations et des déclarations prospectives. Les déclarations comprennent des projections financières et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations, des produits et des services futurs ou les performances futures. Bien que la direction d’AREVA estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs et les porteurs de titres AREVA sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d’AREVA, qui peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques comprennent ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par AREVA auprès de l’AMF, y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de risque » du document de référence enregistré auprès de l’AMF le 31 mars 2014 (consultable en ligne sur le site internet d’AREVA à l’adresse : www.areva.com). AREVA ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives à l’exception de ce qui est requis par les lois et règlements applicables.

Calendrier prévisionnel des événements et publications à venir

29 janvier 2015 – 17:45 CET : Communiqué de presse – Chiffre d’affaires 2014

25 février 2015 – 17:45 CET : Conférence de presse et webcast – Résultats annuels 2014

A PROPOS D’AREVA
AREVA est l’un des leaders mondiaux du nucléaire. Le groupe propose aux électriciens une offre qui couvre toutes les étapes du cycle du combustible, la conception et la construction de réacteurs nucléaires, ainsi que les services pour leur exploitation. Son expertise et son exigence absolue en matière de sûreté font de lui un acteur de référence du secteur.
AREVA investit également dans les énergies renouvelables afin de développer en partenariat des solutions à fort contenu technologique.
Grâce à la complémentarité du nucléaire et des renouvelables, les 45 000 collaborateurs d’AREVA contribuent à bâtir le modèle énergétique de demain : fournir au plus grand nombre une énergie toujours plus sûre avec moins de CO2.

Tour AREVA – 1 Place Jean Millier – 92400 COURBEVOIE – France – Tél : +33 (0)1 34 96 00 00 – Fax : +33 (0)1 34 96 00 01

AREVA
Service de Presse
Julien Duperray
Katherine Berezowskyj
Aurélie Grange
Jérôme Rosso
Alexandre Thébault
T : +33 (0)1 34 96 12 15
press@areva.com
ou
Relations Investisseurs
Philippine du Repaire, T : +33 (0)1 34 96 11 51
philippine.durepaire@areva.com

Business Wire