BFM Patrimoine

ArcelorMittal: offre non contraignante déposée sur ILVA.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - De concert avec le transformateur et distributeur d'acier italien Marcegaglia, le sidérurgiste intégré ArcelorMittal a déposé une offre de reprise de la “méga-aciérie” ILVA, qui en Italie appartient au groupe Riva. Aucu

(CercleFinance.com) - De concert avec le transformateur et distributeur d'acier italien Marcegaglia, le sidérurgiste intégré ArcelorMittal a déposé une offre de reprise de la “méga-aciérie” ILVA, qui en Italie appartient au groupe Riva. Aucun montant n'est disponible à ce stade.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action ArcelorMittal perd 0,5% à 10 euros.

Selon un porte-parole du groupe sidérurgique européen dirigé par Lakshmi Mittal, “au cours des derniers mois, ArcelorMittal et son partenaire Marcegaglia ont dialogué de manière constructive avec Piero Gnudi (“commissaire extraordinaire” et administrateur de la cible éventuelle, ndlr) à propos de l'acquisition des activités d'ILVA”.

Après avoir visité plusieurs fois l'usine, ArcelorMittal et Marcegaglia estiment qu'ils “disposent de l'expertise et des ressources nécessaires pour qu'ILVA va fonctionne de nouveau dans des conditions soutenables”. Les deux partenaires ont donc soumis une offre non-contraignante de reprise du site d'ILVA, indique encore un porte-parole d'ArcelorMittal.

Les deux partenaires continuent de discuter avec Piero Gnudi à propos de leur offre.

Le bureau d'études Aurel BGC rappelle ce matin que “l'aciérie d'ILVA emploie 16.000 personnes dans les Pouilles et se trouve dans le collimateur de Bruxelles en raison de la pollution qu'elle génère. Elle est en outre très déficitaire mais les autorités italiennes ne seraient guère enthousiastes à l'idée de la céder à ArcelorMittal.”

Pour mémoire, dans une note de recherche publiée en septembre dernier, les courtiers d'Exane BNP Paribas indiquaient qu'ILVA est une aciérie géante située qui appartient au groupe Riva.

'ILVA est un actif clé pour le groupe (non coté) Riva, l'un des principaux sidérurgistes d'Europe avec une capacité de plus de 14 millions de tonnes par an, dont 11,5 millions de tonnes pour son site de Tarente', dans le “talon” de la botte italienne, écrivait alors Exane.

De ce fait, l'éventuelle acquisition d'ILVA pourrait conduire à une réduction significative des surcapacités d'acier européennes, qu'Exane évalue entre 30 et 35 millions de tonnes. Ce qui serait donc de nature à changer sensiblement l'équilibre offre/demande, selon les spécialistes.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance