BFM Patrimoine

American Express: résultats en ligne, ton prudent.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - American Express (Amex) a terminé le 3ème trimestre de son exercice 2012 sur un résultat net en légère hausse de 1% à 1,25 milliard de dollars (1,09 dollar par action, + 6%), un chiffre en ligne avec les attentes du march

(CercleFinance.com) - American Express (Amex) a terminé le 3ème trimestre de son exercice 2012 sur un résultat net en légère hausse de 1% à 1,25 milliard de dollars (1,09 dollar par action, + 6%), un chiffre en ligne avec les attentes du marché.

Sur la période, les ventes du groupe financier américain proposant notamment des cartes de paiement et du crédit à la consommation ont augmenté de 4% à 7,9 milliards de dollars.

On notera que par segments, la division Etats-Unis a vu son résultat net baisser de 5% à 699 millions malgré un revenu en hausse de 6% à 4,1 milliards de dollars. Si les dépenses par porteur de cartes ont augmenté de 8%, les provisions pour pertes sont passées de 143 à 339 millions. Au bureau d'études Aurel BGC, on commente ce matin que 'le discours (de la direction d'Amex) reste prudent. Les ménages américains réduisent fortement leurs encours de crédit à la consommation sur leurs cartes.'

La division International, dont les ventes ajustées des changes ont augmenté de 2% à 1,3 milliard, ont vu leur résultat net baisser de 26% à 164 millions

'Les dépenses des porteurs de cartes ont augmenté de 8% aux Etats-Unis et de 6% globalement (soit + 8% ajusté de l'effet de changes)', a commenté le PDG d'Amex, Kenneth Chenault, qui qualifie cette tendance de 'saine', et ajoute qu'elle s'est améliorée entre le début et la fin du 3ème trimestre. Toutefois, précise M. Chenault, cette croissance reste inférieure à ce qu'elle était en début d'année, ce qui est également constaté chez les autres acteurs du secteur.

Pesant sur les résultats, les provisions pour pertes ont presque doublé (+ 92%) à 479 millions de dollars, mais les indicateurs de qualité de crédit 'se maintiennent à des niveaux historiquement élevés'.

Cercle Finance