BFM Patrimoine

Altice chute lourdement en Bourse 

Altice, coté à la Bourse d'Amsterdam, a publié jeudi soir un chiffre d'affaires en repli de 1,8%, à 5,75 milliards d'euros au troisième trimestre

Altice, coté à la Bourse d'Amsterdam, a publié jeudi soir un chiffre d'affaires en repli de 1,8%, à 5,75 milliards d'euros au troisième trimestre - Eric Piermont-AFP

La maison-mère de SFR a publié des résultats trimestriels décevants et s'est montrée prudente sur ses objectifs. Résultat, son titre plongeait de près de 20% à Amsterdam.

Lourde chute pour Altice à la Bourse d'Amsterdam. Le titre de la maison-mère de SFR perdait près de 20% ce vendredi après-midi après avoir publié des résultats décevants au troisième trimestre. En effet, le câblo-opérateur a vu son chiffre d'affaires de nouveau baisser sur cette période (-1,8% à 5,75 milliards d'euros) pénalisé par ses deux principaux marchés: la France et les États-Unis. Le groupe s'est également montré prudent sur ses objectifs 2017, avec une croissance de l'Ebitda ajusté attendue désormais dans le bas de la fourchette comprise entre 5 et 10%.

Principale filiale du groupe, SFR (propriétaire à 49% de BFMTV) voit ses ventes reculer de 1,3%, à 2,76 milliards d'euros, malgré une hausse du nombre d'abonnés au mobile, de 16.000 clients supplémentaires, qui s'est cependant faite au prix d'une baisse des revenus par abonné (ARPU). L'opérateur souffre également d'une baisse de son nombre d'abonnés au fixe, en perdant 75.000 clients, qui vient s'ajouter à une baisse de son ARPU qu'Altice explique par l'intégration de ses offres de contenus.

Les États-Unis à la peine

Sur son deuxième marché, les États-Unis, le groupe de médias et télécoms connaît une baisse de son chiffre d'affaires de 2,5% (+3,2% à taux de change constant), à 1,97 milliard d'euros mais affiche une forte hausse de son Ebitda ajusté, qui profite principalement de la hausse de celui d'Optimum, l'une de ses deux filiales locales.

Au Portugal, l'opérateur MEO (ex-Portugal Telecom), voit ses ventes se replier de 3,1%, à 566,2 millions d'euros, que le groupe impute en premier lieu à la fin des frais d'itinérance en Europe, intervenue le 15 juin dernier et qui a touché principalement les opérateurs des destinations touristiques.

Seule réelle satisfaction finalement pour Altice, son excédent brut d'exploitation (Ebtida) qui est ressorti en progression de 1,8% sur ce trimestre, à 2,36 milliards d'euros, avec une marge d'Ebitda qui s'est amélioré de 1,5 point à 41%.

S.B. avec AFP