BFM Patrimoine

Alibaba démarre en trombe à la Bourse de New York

Alibaba représente la plus grande introduction en bourse avec près de 25 milliards de dollars levés.

Alibaba représente la plus grande introduction en bourse avec près de 25 milliards de dollars levés. - Andrew Burton - AFP

Le géant chinois du e-commerce a terminé sur une hausse de 38%. Mais son deuxième plus grand actionnaire, Yahoo! a lui perdu 2,74%.

La plus grosse introduction en Bourse de l'histoire débute bien. Le géant chinois du e-commerce Alibaba a officiellement fait ses premiers pas en Bourse ce vendredi 19 septembre. Son action est montée jusqu'à 46% en début de cotation, avant de clôturer sur une hausse de 38% à 93,89 dollars.

Ce qui n'a toutefois pas fait le bonheur de son deuxième plus grand actionnaire Yahoo!, qui a lui perdu 2,74%.

Côté sur le New York Stock Exchange sous le mnémonique "BABA", le cours de Bourse actuel d'Alibaba valorise le groupe chinois à plus de 220 milliards de dollars, soit plus que Facebook (200 milliards de dollars) et Amazon (153 milliards).

Jack Ma, l'emblématique patron d'Alibaba s'est rendu des les locaux du NYSE, à New York, à l'occasion de cette introduction en Bourse qui a permis de lever environ 25 milliards de dollars, soit bien plus que le record détenu jusqu'ici par la société chinoise AG Bank of China, qui avait levé 22 milliards de dollars en 2010.

Profiter de l'énorme marché chinois

Le géant de la distribution en ligne donne aux investisseurs l'occasion d'avoir une part du gâteau de l'énorme marché chinois, explique la banque Cantor Fitzgerald.

"Alibaba est appelé à devenir à terme le plus grand distributeur en ligne du monde", ajoute-t-elle.

D'autres ne veulent pas rater le train d'un nouveau Google ou Facebook, selon les analystes.

Peu connu hors de ses terres, Alibaba, qui compte quelque 20.000 employés, se taille la part du lion en Chine sur le marché des transactions de particulier à particulier en ligne, qu'il contrôle à 90% avec sa plateforme Taobao (500 millions d'usagers).

J.M. avec AFP