BFM Patrimoine

Accor poursuit sa transformation pour améliorer sa rentabilité d'ici 2016

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le groupe hôtelier Accor (AC.FR) a présenté mercredi un plan d'amélioration de sa rentabilité et de réduction de sa dette à l'horizon 2016 qui passera notamment par l'ouverture de 30.000 nouvelles chambres par an, essentiell

PARIS (Dow Jones)--Le groupe hôtelier Accor (AC.FR) a présenté mercredi un plan d'amélioration de sa rentabilité et de réduction de sa dette à l'horizon 2016 qui passera notamment par l'ouverture de 30.000 nouvelles chambres par an, essentiellement dans les pays émergents, après avoir réalisé une perte nette de 599 millions d'euros en 2012.

Le groupe a déclaré viser une marge d'exploitation supérieure à 15% d'ici à 2016, à comparer à 9,3% en 2012. Accor prévoit également d'économiser en 100 millions d'euros entre 2013 et 2014 et de réduire sa dette nette retraitée de 2 milliards d'euros d'ici à 2016. La dette avait déjà baissé de 1,4 milliard d'euros l'année dernière grâce notament à la cession de la chaîne Motel 6, a précisé Accor.

Dans le cadre de son plan de transformation, le groupe a indiqué qu'il ne resterait propriétaire que de 20% de ses hôtels en 2016, contre 40% en franchise et 40% en contrats de gestion. Il prévoit par ailleurs de réaliser la moitié de son résultat d'exploitation dans les pays émergents en 2016, contre 15% en 2011.

La perte nette essuyée en 2012 s'explique par une charge comptable de 679 millions d'euros liée à la cession de Motel 6, a précisé Accor, en indiquant que son résultat avant impôts et éléments exceptionnels avait quant à lui progressé de 4,1% en 2012, à 468 millions d'euros.

Le résultat d'exploitation a quant à lui progressé à 526 millions d'euros, en hausse de 3% à données comparables. Accor avait dit viser un un résultat d'exploitation compris entre 510 et 530 millions d'euros.

Déjà publié, le chiffre d'affaires s'est établi à 5,64 milliards d'euros, en hausse de 1,5% par rapport à 2011 en données publiées et de 2,7% en données comparables.

Accor a par ailleurs annoncé son intention de verser un dividende de 0,76 euro par action au titre de 2012, en hausse de 17% sur un an.

Recentrage sur l'hôtellerie

Accor a engagé ces dernières années une politique de cessions d'actifs afin de se concentrer sur son coeur de métier dans l'hôtellerie. Après la scission de son activité de services prépayés Edenred (EDEN.FR) en 2010, Accor a cédé la société de casinos Groupe Lucien Barrière et le traiteur Lenôtre en 2011. L'an passé, le groupe a vendu sa chaîne américaine Motel 6 pour 1,9 milliard de dollars afin de redéployer son activité en direction des marchés émergents.

Accor a ouvert 38.085 nouvelles chambres en 2012, dépassant ainsi son objectif de 35.000 unités, dont 85% en contrats de management ou franchise. Son parc hôtelir dépassait 450.000 chambres, dont 37% dans les marchés émergents, à la fin de l'année.

Lundi, le groupe a annoncé la cession de son hôtel Sofitel Paris Le Faubourg au gestionnaire d'actifs Mount Kellett Capital Management pour 113 millions d'euros, dans le cadre de sa stratégie consistant à céder les murs de ses hôtels pour se concentrer sur leur gestion. Situé en plein coeur de Paris, près de l'Opéra, le Sofitel Paris Le Faubourg continuera d'être géré par Accor dans le cadre d'un contrat de management à long terme.

A la fin du mois de janvier, Accor avait annoncé l'arrivée de Gilles Bonnier à sa direction générale. L'ancien directeur financier de la foncière Gecina (GFC.FR) sera en charge de la définition et de la gestion de la stratégie immobilière du groupe, et sera également membre du comité exécutif, avait alors précisé Accor.

-Thomas Varela et Marion Issard, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; thomas.varela@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

February 20, 2013 01:58 ET (06:58 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-