BFM Patrimoine

Accor: les avis des analystes avant le CA annuel.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Accor avance de 2,5%, avant la publication demain du chiffre d'affaires annuel et alors que certains analystes se montrent optimistes sur le dossier. Jefferies passe de 'conserver' à 'acheter' sur Accor et relève l'objectif d

(CercleFinance.com) - Accor avance de 2,5%, avant la publication demain du chiffre d'affaires annuel et alors que certains analystes se montrent optimistes sur le dossier.

Jefferies passe de 'conserver' à 'acheter' sur Accor et relève l'objectif de cours à 41 euros, contre 35 euros précédemment, dans le cadre d'une note sectorielle sur les groupes hôteliers.

Le bureau d'études souligne que la valeur est la seule pour laquelle il affiche une telle recommandation dans ce secteur.

Il salue la valorisation attractive du titre, l'exposition du groupe à la reprise des marchés européens et la capacité du management à identifier les opportunités.

Accor se montre optimiste sur l'amélioration de l'activité et a confirmé son objectif d'EBIT pour 2013, compris entre 510 et 530 millions d'euros.
L'analyste laisse ses prévisions pour 2014 et 2015 inchangées.

Barclays Capital réaffirme sa recommandation 'surpondérer' sur Accor et relève son objectif de cours de 9% à 37 euros, commençant à refléter une partie du programme de restructuration dans son scénario de base pour la chaine hôtelière.

'Nous pensons que la nouvelle stratégie apportera à Accor des 'options' qui ne lui étaient jusqu'à présent jamais accessibles', estime le bureau d'études, faisant référence à la réorganisation du groupe en deux pôles opérateur hôtelier et propriétaire-investisseur.

Selon Barclays Capital, chaque activité constituera une proposition attractive et si le marché applique une décote de conglomérat une fois la restructuration achevée, la direction pourrait envisager de générer de la valeur par une cession ou une scission.

Outre cet aspect, l'analyste voit aussi des raisons de détenir le titre Accor dans une amélioration des dynamiques au niveau du RevPAR (revenu par chambre disponible) et dans la valorisation (valeur d'entreprise à 8,3 fois l'EBITDA estimé pour 2014).

J.P. Morgan a ramené récemment sa recommandation sur le titre Accor de 'surpondérer' à 'neutre' en raison d'une visibilité jugée limitée concernant la restructuration du groupe. Son objectif passe de 37 à 34 euros.

L'intermédiaire rappelle que le groupe hôtelier a décidé de substituer son plan de restructuration sur quatre ans dévoilé en début d'année par un nouveau programme stratégique évitant la mise en place d'objectifs précis.
Pour ce qui le concerne, J.P. Morgan dit anticiper une moindre rentabilité du capital dans le cadre du nouveau schéma, ainsi qu'une visibilité réduite.

Accor s'échange désormais sur la base d'un ratio Valeur d'entreprise/Ebitda de 9,5x pour 2014, ajoute l'analyste, contre 10,8x pour son concurrent Whitbread. Le titre sort de sa liste de valeurs recommandées ('Analyst Focus List').

Fitch Ratings estime que le projet de réorganisation d'Accor ('BBB-' et perspective 'stable') en deux pôles (opérateur hôtelier et propriétaire) 'pourrait réduire la volatilité de ses profits et de son levier à moyen terme'.

Selon l'agence de notation, cette séparation permettra à chaque entité de se concentrer sur l'optimisation de ses propres activités, et la stratégie génèrerait du free cash-flow supplémentaire pour le groupe en le rapprochant d'une structure basée sur des commissions et en réduisant les dépenses d'investissement.

'Une séparation fonctionnelle pourrait aussi constituer un signe avant-coureur de la création de la première société d'investissement immobilier cotée spécialisée dans l'hôtellerie en Europe', estime-t-elle en outre.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Cercle Finance