BFM Patrimoine

70 000 euros de dépôts garantis : un « symbole » avant tout

BFM Patrimoine

Les pays européens réaffirment et rehaussent les garanties des dépôts bancaires pour éviter la panique des épargnants. Mais pourraient-ils faire face à plusieurs faillites ?

L'Union Européenne veut rassurer les usagers des banques. Alors que de plus en plus de citoyens s'inquiètent et envisagent de retirer leur argent des banques, ce qui aggraverait la crise, les pays de l'Union Européenne se sont mis d'accord mardi à Luxembourg pour augmenter le seuil minimal de garantie des dépôts de 20 000 à 50 000 euros. Et cinq pays ont immédiatement surenchéri pour garantir le double, soit 100 000 euros : les Pays Bas, l'Espagne, l'Autriche, la Grèce et la Belgique.

Dans les autres pays: - L'Irlande et l'Allemagne ont garanti TOUS les dépôts, sans aucun seuil. - L'Italie a placé la barre à 103 291 euros. - Le Royaume-uni est passé de 35 000 à 50 000 livres (64 700 euros). - En France, les dépôts sont garantis jusqu'à 70 000 euros (Pas de changement).

Sont concernés par cette garantie : les comptes de dépôts, comptes courants, à terme, les Livrets, les PEL... mais pas les portefeuilles d'actions.

Tous ces chiffres restent quasiment symboliques. Ils s'appliqueraient si une, voire deux banques faisaient faillite. Mais au delà, les états seraient totalement incapables de continuer à garantir les milliards d'euros perdus.

Quel est le signal que veulent envoyer les gouvernements aux usagers des banques ? Selon Bernard Marois, économiste, professeur émérite à HEC Paris et président du club Finance HEC, « c'est pour éviter une psychose qui amène les déposants à venir retirer leurs économies pour les mettre sous leur matelas. C'est un scénario qui s'applique s'il y a une ou à la limite deux banques qui font faillite. Si tout le système bancaire tombe en faillite, ce qui est une hypothèse assez peu probable, il y aurait des difficultés pour financer, c'est évident. Si on regarde toutes les économies de tous les déposants français, nous arrivons à des montants considérables ».

Le fonds de garantie submergé d'appels

L'organisme chargé de se substituer à la banque en déroute, c'est le fonds de garantie des dépôts. Et depuis quelques jours, les responsables de l'institution sont très sollicités. C'est un peu devenu la « cellule psychologique » des Français les plus stressés, comme le confie l'un des responsables du fonds. En ce moment, c'est 150 appels par jour alors que le téléphone ne sonnait jamais il y a 1 mois. Sur le site Internet, des milliers de connections et pourtant, ce n'est pas vraiment un site grand public. Au bout du fil, ils sont 2 ou 3 à essayer de trouver les mots justes. Parmi les appels, il y a un peu de tout : une personne âgée qui veut savoir si elle sera assurée plusieurs fois en mettant 70 000 euros dans plusieurs banques, un banquier qui cherche des arguments pour rassurer ses clients...

D'après les responsables du fonds, ils arrivent à convaincre la grande majorité des gens qu'ils n'ont pas de souci à se faire.

La rédaction avec Fabien Crombé et Yann Abback