BFM Patrimoine

Le fisc réclamerait 600 millions d'euros à la famille Wildenstein

Guy Wildenstein est dans le collimateur du fisc français, qui lui réclame plusieurs millions d'euros.

Guy Wildenstein est dans le collimateur du fisc français, qui lui réclame plusieurs millions d'euros. - -

Guy Wildenstein, héritier du célèbre marchand d'art, pourrait devoir s'acquitter de plusieurs millions d'euros dans le cadre d'un redressement fiscal. Cet éminent donateur de l'UMP est par ailleurs mis en examen pour fraude fiscale et redressement de fraude fiscale.

Guy Wildenstein se trouve dans le collimateur du fisc. Une information du magazine Challenges, jeudi 16 mai, révèle que l'héritier de la fortune familiale doit des centaines de millions d'euros à l'administration. L'homme d'affaires est par ailleurs mis en examen pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale.

Les faits reprochés à Guy Wildenstein remontent à 2001. A l'époque, il hérite avec son frère de la fortune paternelle, un célèbre marchand d'art. Au catalogue: des toiles de Picasso, de Courbet, mais aussi des biens immobiliers pour un montant de plusieurs milliards d'euros. Mais voilà, les deux frères auraient délibérément ommis une partie de ces biens de leur déclaration de succession, pour payer moins d'impôts.

Le notaire des Wildenstein toujours en prison

Aujourd'hui, le fisc français demande donc des comptes à toute la famille Wildenstein: près de 600 millions d'euros en tout. Une somme record pour un redressement fiscal. Guy Wildenstein lui même devra assumer près de la moitié de la somme.

Dans le volet judiciare de l'affaire, cet important donateur de l'UMP et proche de Nicolas Sarkozy a dû acheter sa liberté. Le juge demandait 75 millions d'euros. Après négociation, le montant est finalement tombé à cinq millions d'euros.

Le notaire qui avait pris en charge la succession est, lui, toujours derrière les barreaux : sa caution est fixée à 750 000 euros. Mais lui n'a pas les moyens de la payer.

Pierre Rigo