BFM Patrimoine

La taxe à 75% votée à l'Assemblée

Les députés ont voté la "taxe à 75%", contribution exceptionnelle des hauts revenus.

Les députés ont voté la "taxe à 75%", contribution exceptionnelle des hauts revenus. - -

Les députés ont voté ce vendredi 19 octobre la mesure très critiquée par l'opposition, qui taxera les hauts revenus pendant deux ans.

Rarement une mesure n'aura fait autant parler, et ce n'est sans doute pas fini. Ce vendredi, l'Assemblée nationale a finalement voté la contribution exceptionnelle qui taxera les hauts revenus à 75%, à partir du premier million d'euros.

Cette taxe vise pendant deux ans les revenus d'activité supérieurs à un million d'euros par an et par contribuable. Elle doit toucher environ 1 500 personnes, qui paieront en moyenne 140 000 euros à ce titre, pour un gain estimé à 210 millions d'euros par an.

Cette mesure avait alimenté le débat lors de la campagne présidentielle, bien qu'étant symbolique. C'est d'ailleurs l'objet de nombreux reproches de l'opposition (et de la majorité d'alors), qui souligne en choeur qu'elle ne rapportera pas grand-chose.

Ces derniers temps, les spéculations allaient bon train quant au maintien ou non de cette contribution, notamment après la sortie de Bernard Arnault. Ce qui avait contraint Jean-Marc Ayrault à mettre les choses au clair, réaffirmant que cette mesure serait bel et bien mise en place. C'est donc presque chose faite.

La droite réagit vivement

Le gouvernement s'en est d'ailleurs félicité. "Chacun doit contribuer selon ses moyens". "Pourquoi une taxation exceptionnelle pendant deux ans? Parce que c'est le temps du redressement", a notamment déclaré Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget.

De son côté, le rapporteur général du Budget Christian Eckert (PS), a mis en avant le caractère "dissuasif" du dispositif. Car en ce qui concerne les rémunérations extraordinaires, "ce que l'on veut, c'est que les pratiques disparaissent".

La droite, elle a immédiatement réagi. "Cela permettra aux membres du gouvernement de pouvoir aller à la télé le dimanche soir pour dire: "Regardez, nous taxons les riches avec cette fiscalité à 75%". Tout le monde sait bien que cela ne rapportera rien et que cela va faire fuir une partie de ceux qui gagnent cet argent-là", peste Benoist Apparu (UMP).

Pour Eric Woerth (UMP), "75% est un taux punitif" et "le paradoxe très fort: on va taxer énormément une petite catégorie de gens, ce qui va rapporter très peu et sans doute faire partir certains" contribuables.

Auprès de l'opinion, la "taxe à 75%" devrait bien passer, un récent sondage montrant que les Français y étaient plutôt favorables.

BFMbusiness.com et AFP