BFM Patrimoine

Impôts en ligne: Bercy dément le bug

Plus de deux millions de contribuables ont opté pour l'avis d'imposition dématérialisé.

Plus de deux millions de contribuables ont opté pour l'avis d'imposition dématérialisé. - -

Des contribuables ayant opté pour l’avis d’imposition en ligne recevront quand même la version papier. Mais pour Bercy il s'agit d'une mesure de précaution concernant quelques profils et non d'un bug affectant son site.

Depuis la mi-août, les avis d’impositions 2012 sont en cours de distibution auprès des 36,9 millions de contribuables. Mais une partie de ceux qui ont opté pour la version en ligne se sont vus notifier par mail… qu’ils recevront finalement leurs avis en version papier.

Réfutant tout bug affectant son site impot.gouv.fr, les services du ministre du Budget Bernard Cazeneuve expliquent avoir pris "cette décision par précaution pour certains profils de contribuables." 

Les "primo-déclarants", les personnes ayant déménagé ou encore changé d'Etat civil, ont donc été privés pour cette année d'avis d'imposition dématérialisé. Selon Bercy, cela concerne une minorité des deux millions de contribuables ayant opté pour l’avis en ligne.

Bercy dément en tout cas des dysfonctionnements portant sur la sécurisation des données stockées sur les espaces personnels en ligne. "Il est faux que certains contribuables aient pu, avec leurs identifiants, accéder aux comptes d'autres personnes" explique un porte-parole du ministre du Budget.

Plus d'un tiers des Français a opté pour la télédéclaration

Cet incident ne remet pas en cause la détermination du gouvernement pour intensifier la dématérialisation de ses services administratifs. Il a ainsi mené une forte campagne en juillet lors de la déclaration de revenus sur les bienfaits de ces e-services.

Il vise un double objectif : d’abord préserver l’environnement, en réduisant la consommation de papier, mais aussi en limitant les frais de personnel et de matériel nécessaires à la collecte des impôts. Le coût de celui-ci s’élève en effet à 600 millions d’euros, soit 1,6% du montant total des impôts.

Les Français se plient peu à peu aux démarches en ligne. En 2012, 13,5 millions de contribuables, soit 37% d'entre eux, ont fait leur déclaration en ligne. C'est 6% de plus que l'année passée. Le délai supplémentaire accordé lorsque l'on utilise la télédéclaration étant un élément incitatif.

Coralie Cathelinais