BFM Patrimoine

Déclarations d'impôts: les dates à ne pas manquer

Les déclarations doivent être renvoyées avant le 27 mai. En ligne, un délai supplémentaire est accordé.

Les déclarations doivent être renvoyées avant le 27 mai. En ligne, un délai supplémentaire est accordé. - -

Les premières feuilles de déclarations de revenus 2012 sont envoyées aux contribuables à partir de ce 15 avril. Ils auront jusqu’au 27 mai pour la retourner à leur centre des impôts. Comme d'habitude, les télédéclarants ont un délai supplémentaire.

Alors que les ministres doivent dévoiler ce lundi 15 avril leur patrimoine, le moment est aussi venu pour les contribuables de faire le point sur leurs revenus. C'est en effet à partir d'aujourd'hui que les premières déclarations papier pour 2012 sont envoyées aux 36,9 millions de contribuables.

Ils devront tous avoir adressé leur feuille remplie à leur centre des impôts avant le 27 mai, à minuit. Pour la première fois cette année, ils n'auront pas à joindre les justificatifs ouvrants des droits aux diverses réductions et déduction d'impôt. Cependant, les contribuables devront être en mesure de les présenter pendant 3 ans.

Mais les adeptes de la paperasse sont de moins en moins nombreux, laissant peu à peu la place aux télédéclarations. En 2011, 12,8 millions de contribuables ont choisi le formulaire en ligne. Et 1,9 million de paiements ont aussi été effectués sur le site impots.gouv.fr.

Convertir les Français à la déclaration en ligne

Il faut dire que Bercy multiplie les incitations. II n'est plus question d'accorder un rabais de 20 euros comme il y a quelques années. En revanche, les télédéclarants bénéficient toujours d'un délai supplémentaire, en fonction du département de résidence. Ceux, dont le numéro va de 01 à 19, ont jusqu'au 3 juin 2013 pour effectuer leurs déclarations, les départements de 20 à 49 ont jusqu'au 7 juin et enfin pour les autres, la date limite est fixée au 11 juin.

Pour convertir les Français à la déclaration en ligne, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) mise sur la simplification des démarches et la mise en place de services inédits. Ainsi cette année, les contribuables peuvent opter pour une déclaration 100% dématérialisée.

Dans ce cas, la feuille papier envoyée dans chaque dans les boites aux lettres est remplacée par un avis au format PDF, accessible dans l'espace personnel. Un mail est envoyé pour annoncer sa disponibilité.

Pour réduire le coût de la collecte des impôts

Les télédéclarants ont aussi accès à une calculatrice permettant d'évaluer le montant de l'impôt, et en cas d'erreur, ils peuvent aussi modifier leur déclaration.

Mais le fisc se met aussi à l'heure de l'Internet mobile. Les usagers qui n'ont aucune modification à apporter à leur déclaration de revenus peuvent la valider par le biais de leur smartphone, après avoir téléchargé l'application impots.gouv.

L'enjeu de cette dématérialisation est naturellement de réduire le coût de la collecte de l'impôt sur le revenu. Il s'est élevé à 600 millions l'année passée, pour 58 milliards de recettes totales.

Cela peut passer par de subtils aménagements. Rien qu'en supprimant la traditionnelle lettre des ministres de l'Economie et du Budget accompagnant l'avis d'imposition, désormais accessible en ligne, 850.000 euros ont été économisé.

Mais les changements peuvent être plus profonds: en déléguant aux télédéclarants le soin de saisir eux-mêmes les données, la DGFIP s'est affranchie d'une partie des tâches de paperasse qui lui était dévolue. Ce qui lui a permis de réduire ses effectifs de 25.000 postes en 10 ans. En 2013, 2.300 postes disparaîtront à nouveau.

Coralie Cathelinais