BFM Patrimoine

Vidéo Immobilier: sur 7% de frais, les notaires ne touchent qu'1% d'honoraires

Les notaires sont également chargés de collecter l'impôt ce qui explique que leur "frais" s'élèvent à 7% du bien

Les notaires sont également chargés de collecter l'impôt ce qui explique que leur "frais" s'élèvent à 7% du bien - -

Les "frais de notaires" sont un abus de langage, selon Pierre Bazaille, notaire et invité de BFM Business ce matin. Il souligne ainsi que les honoraires réellement versés au notaire lors d’une vente sont beaucoup plus faibles que les taxes perçues par l'Etat.

Lorsqu’un particulier achète un bien immobilier, il paie différents frais qu’il appelle "frais de notaire". Mais Pierre Bazaille, notaire à Givors et invité dans l’émission Intégrale Placements de BFM Business, prévient: "ce terme est un abus de langage, il s’agit en fait de frais d’acte".

En moyenne, ces frais d’acte se chiffrent à 7% du montant de la transaction. "Sur ces 7%, les honoraires des notaires ne représentent que 1%", assure Pierre Bazaille. Ces honoraires sont d’ailleurs encadrés par le décret du 8 mars 1978.

Où va les 6% restants? Réponse de Pierre Bazaille: à l'Etat. "Le reste est constitué de taxes. Les notaires sont des collecteurs, ils perçoivent l’impôt et le reverse à l’Etat". Parmi ces taxes: les droits d’enregistrement ou encore la TVA.

Des différences selon les montants et les régions

Il précise que ces frais d’acte varient selon le montant du bien acheté. En Île-de-France, une vente immobilière atteint en moyenne 311 000 euros. Sur cette somme, les frais d'acte s’élèvent à 6,75% du prix de la transaction. En province, le chiffre moyen se situe autour des 150 000 euros, avec des frais d’acte correspondant à 7,30%. "Mais si vous achetez un petit bout de terrain à seulement 5000 euros, vous allez rapidement atteindre les 30%!", avertit Pierre Bazaille.

A savoir également, les deux parties d’une transaction immobilière peuvent faire appel à deux notaires, au lieu d’un seul, sans payer davantage de frais d'acte.

BFMbusiness.com