BFM Patrimoine

Un site d’échange entre étudiants pour se loger gratuitement

La start-up nantaise StudyEnjoy espère atteindre rapidement le seuil des 15.000 membres.

La start-up nantaise StudyEnjoy espère atteindre rapidement le seuil des 15.000 membres. - Philippe Desmazes - AFP

Alors que certains étudiants coulent des jours heureux au soleil, d'autres commencent déjà à stresser pour leur futur logement. Pas de panique ! Il existe une solution peu onéreuse pour ces jeunes qui poursuivent leurs études loin de chez eux.

Le baccalauréat en poche et le stress nettement retombé, la plupart des étudiants fraîchement diplômés s’offrent une pause estivale bien méritée. Toutefois, certains d’entre eux ont à peine le temps de souffler qu’ils doivent déjà se lancer dans une course au logement afin de préparer leur rentrée loin de chez eux. Avec un nouvel exercice qui n’était pas vraiment au programme: l’optimisation des coûts.

C’est la mission d’Axel, 19 ans, qui s’apprête à quitter Nantes pour rejoindre la capitale en vue d’intégrer, si tout va bien, l’école d’ingénieur de ses rêves. Avant cela, un lourd défi attend le jeune homme, celui de trouver un petit pied-à-terre en région parisienne... sans casser sa tirelire. Ou plutôt celle de ses parents, bien conscients des prix élevés de l’immobilier à Paris. Heureusement, une start-up française a trouvé la solution. 

Un système collaboratif d’échanges de logements 

"Pour éviter de se ruiner dans la location d’une studette inconfortable et hors de prix, Franck a pris les devants: il s’est inscrit sur un site… d’échange de chambres d’enfants entre familles", raconte aujourd’hui Le Parisien. "En clair, Axel sera logé gratuitement dans une famille à Paris", précise le journal. En échange, ses parents et son petit frère s’engagent à accueillir chez eux, gratuitement, un autre étudiant, dans la chambre laissée libre par leur aîné.

C’est par l’intermédiaire de StudyEnjoy, une jeune société nantaise, que cette famille est passée... Pour lire la suite de l'article cliquez ici.

Julien Mouret