BFM Patrimoine

Un placement sûr pour aider les seniors propriétaires à vieillir chez eux

Les 3 Colonnes, Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), a créé une offre de viager solidaire.

Les 3 Colonnes, Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), a créé une offre de viager solidaire. - Georges Gobet - AFP

Une société coopérative propose d'acquérir en viager le logement de personnes âgées en perte d'autonomie pour financer leur maintien à domicile. Elle s'apprête à boucler une levée de fonds record via une opération de "crowdfunding" dans laquelle tout le monde peut investir.

En France, plus de 70% des personnes âgées sont propriétaires de leur logement et pour la plupart, leur souhait le plus cher est de vieillir chez elles plutôt que dans des structures spécialisées (maisons de retraite, résidences services etc.). Mais certains retraités n'ont pas les ressources suffisantes pour continuer à assumer seuls tous les frais du quotidien. En moyenne, la pension atteint en France près de 1.300 euros par mois, selon des chiffres de la Drees, le service statistiques du ministère des Affaires sociales.

Forte de ce constat, la Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) "Les 3 Colonnes" propose depuis 2013 de financer le maintien à domicile des seniors en perte d’autonomie, financière ou sociale grâce au viager solidaire. Concrètement, la coopérative se porte acquéreur des logements occupés par les bénéficiaires, appelés aussi "crédirentiers".

En contrepartie, ils perçoivent au moment de la vente un bouquet représentant une fraction du prix total du logement ainsi qu'une rente mensuelle. Un complément de revenus qui leur permettra de rester chez eux, et de conserver leurs liens sociaux.

Au décès de la personne âgée, la coopérative peut revendre ou mettre en location le logement, et ainsi se créer une source de revenus. Toutefois, "le but n'est pas de créer de la richesse mais un modèle économique qui offre la garantie d’un équilibre satisfaisant entre les intérêts du crédirentier et ceux de la coopérative", explique Sébastien Tchernia, fondateur et président du Conseil des 3 Colonnes.

Un placement sûr pour les épargnants

Pour financer l’acquisition de viagers occupés, la SCIC utilise les revenus issus des transactions immobilières, mais a également recours au financement participatif. La coopérative a ainsi lancé une collecte de fonds auxquels les investisseurs peuvent participer via la plateforme de crowdfunding Let It Seed. Elle a déjà levé 3,3 millions d’euros, soit quasiment l’objectif fixé au départ (3,4 millions d'euros). Une opération à succès que cette coopérative compte bien renouveler.

Mais qui sont ces investisseurs? Pour lire la suite cliquez ici

-
- © -
Julien Mouret