BFM Patrimoine

Quand trop s'assurer devient inutile

Il n'est pas forcément nécessaire d'assurer ses vacances

Il n'est pas forcément nécessaire d'assurer ses vacances - -

Aujourd'hui, il est possible d'assurer sa tablette, son téléphone, son voyage, … Mais est-ce que cela vaut vraiment le coup?

Assurance vacances, assurance fuite d'eau, assurance pour son téléphone portable, … Les "petites" assurances pullulent, profitant non seulement de l'envie du consommateur d'avoir "l'esprit tranquille" mais également de son manque d'informations.

En effet, souvent ces assurances sont inutiles, car le consommateur… les possède déjà! Tout d'abord, qu'elle soit locataire ou propriétaire, toute personne doit souscrire une assurance habitation. Celle-ci permet, en fonction du niveau de contrat, la protection du logement ou des biens. L'assurance fuite d'eau, par exemple, devient inutile.

D'ailleurs, en souscrivant une assurance "multirisque habitation", l'assuré possèdera de facto une assurance "responsabilité civile vie privée". Cette dernière couvre les dommages causés par la faute de l'assuré mais également de ses enfants, de ses animaux ou de son baby-sitter. Donc avant d'assurer en plus son baby-sitter, mieux vaut lire attentivement les conditions de son assurance habitation.

Des cartes bancaires vendues avec assurance

Mais l'assurance qui a tendance être passée à l'as est celle affiliée à la carte bancaire. En 2011, le groupement des Cartes Bancaires CB a constaté que 60 millions de cartes étaient en circulations en France. Et Visa, avec 32,7 millions de cartes bancaires (selon l'UFC Que-Choisir) est leader sur le marché.

Ce réseau relie une assurance avec la carte bancaire, notamment pour les voyages. Ainsi, la carte classique peut faire profiter "d'assurances dans tous mes déplacements. Elles m’indemnisent a posteriori en cas de sinistre. Pour en profiter, il me suffit d’avoir payé mon voyage avec ma carte", peut-on lire sur le site Visa. Ainsi en cas d'accident ou de sinistre d'un véhicule loué lors du voyage, il est possible d'être remboursé, "ainsi que son conjoint ou concubin et les enfants de moins de 25 ans".

Certaines cartes, plus haut-de-gamme, offrent des assurances plus larges. Mastercard rembourse les billets de trains à partir de 2 heures de retard, d'autres le retard ou le vol de bagages, et certaines couvrent les frais pour les recherches et les secours au ski.

Le service "No-show" permet à tout porteur d'une carte de la gamme Carte Bleue de réserver une chambre d'hôtel à distance sans contrainte d'heure d'arrivée. Eurocard-MasterCard propose une "assistance juridique" – les honoraires d'avocats pris en charge jusqu'à 800 euros. Amex, de son coté, offre une "protection des achats", c'est-à-dire, " une garantie une indemnité à hauteur de 1.600 euros en cas de casse accidentelle d'objets réglés avec la Carte Personnelle, dans un délai de 90 jours à compter de la date d'achat".

Finalement, il suffit de regarder les conditions d'assurance de sa carte bancaire pour partir l'esprit tranquille.

Diane Lacaze