BFM Patrimoine

Peut-on vraiment parler de reprise de l’immobilier francilien?

L'immobilier en Ile-de-France semble avoir retrouvé de la vigueur dans la région cet été. Mais pour les notaires, il est encore trop tôt pour en conclure une véritable inversion de tendance.

L'immobilier en Ile-de-France semble avoir retrouvé de la vigueur dans la région cet été. Mais pour les notaires, il est encore trop tôt pour en conclure une véritable inversion de tendance. - Patrick Kovarik - AFP

Selon les notaires, le marché immobilier en Ile-de-France a montré des signes de reprise au cours de l'été. Toutefois, si le mouvement de baisse des prix s'est interrompu, l'heure de la reprise durable n'a pas encore sonné...

A fin juillet, les prix des appartements anciens en Ile-de-France affichent une hausse de 0,7% et les maisons de 1,8% sur trois mois, selon la note de conjoncture des notaires publiée ce jeudi.

Le constat: la tendance baissière s’est interrompue dans toute la région et sur tous les segments de marché, sur fond de hausse des ventes de 23% sur un an. Mais peut-on vraiment parler d'inflexion des prix?

Pas vraiment. Car selon les professionnels, cette évolution est "trop récente pour corriger la baisse des prix calculée sur un an", précisent-ils. En effet, en glissement annuel, le coût de la pierre reste en recul de 2,4% dans la région, tant pour les appartements (-2,6%) que pour les maisons (-2,1%).

Des évolutions de prix incertaines

Alors que disent les indicateurs avancés des notaires, calculés en fonction des avant-contrats de vente? Le scénario d'une prolongation de ces évolutions plutôt haussières semble se dessiner pour l’automne 2015, au-delà de la traditionnelle hausse saisonnière en été.

"Mais, il serait prématuré de conclure à... Cliquez ici pour lire la suite.

Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France

null

Léo Monégier