BFM Patrimoine

Partie de bras de fer autour des fonds du Livret A

La CDC et les banques négocient sur le Livret A

La CDC et les banques négocient sur le Livret A - -

Les banques voudraient récupérer une partie de l'argent collecté sur le Livret A qui profite actuellement à la Caisse des dépôts. Elles viseraient 50 milliards d'euros.

La grogne des banques concernant le Livret A pourrait bientôt prendre fin. En effet, l'argent collecté sur ce placement échappe aux établissements bancaires à hauteur de 65% au profit de la Caisse des dépôts (CDC) qui centralise la collecte. Une situation qui agasse d'autant plus les banques que le plafond du Livret A a été relevé en fin d'année dernière. Près de 30 milliards d'euros ont ainsi migré des banques vers la Caisse des dépôts.

Mais selon le JDD du 2 juin, les banques seraient en négociation avec la CDC pour récupérer une partie de la collecte de l'épargne réglementée. Elles viseraient 50 milliards d'euros d'excédents d'épargne qui ne sont pas utilisés pour financer le logement social. Une rentrée d'argent bienvenue alors qu'il leur manque 200 milliards d'euros pour satisfaire les nouvelles normes réglementaires européennes.

La CDC partante pour 25 milliards

Citant "plusieurs sources" anonymes, le JDD précise que la Caisse serait prête à transférer 25 milliards aux banques à deux conditions: conserver un droit de tirage sur ces fonds en cas de nécessité, et abaisser la commission de 0,5% qu'elle verse aux établissements financiers pour la collecte de l'épargne réglementée.

La Caisse souhaiterait que sur les 25 milliards d'euros transférés, 15 milliards proviennent du livret d'épargne populaire (LEP), avec pour conséquence de renchérir le coût de cette ressource pour les banques, le LEP étant rémunéré à 2,25%, contre 1,75% pour le livret A.

Diane Lacaze