BFM Patrimoine

Nouveau prêt à taux zéro: tout ce qui change au 1er janvier 2016

La ministre du Logement a présenté à la presse les contours du dispositif élargi pour faciliter l'accession à la propriété. Tour d'horizon de ce qui change l'an prochain...

Le gouvernement a détaillé lundi matin le futur prêt à taux zéro, auquel "une très grande majorité des ménages primo-accédants seront éligibles", a déclaré Sylvia Pinel lors d'une conférence de presse. Un dispositif "renforcé et simplifié pendant deux ans, avec des conditions beaucoup plus avantageuses", selon la ministre, et qui verra le jour dès le 1er janvier 2016.

Durée, quotité, zonage ou différé de remboursement... tour d'horizon de ce qui change l'an prochain:

> 40% du montant du bien, dans le neuf et l'ancien

En premier lieu, le nouveau PTZ couvrira une part plus élevée de l'achat du bien immobilier: il pourra représenter 40% du montant de l'emprunt contracté, dans le neuf comme dans l'ancien, contre 18 à 26% auparavant.

> Plafonds de revenus relevés

Les plafonds de revenus des ménages seront par ailleurs relevés, alignés sur ceux du logement intermédiaire: pour être éligible au nouveau PTZ, un couple avec deux enfants pourra gagner jusqu'à 74.000 euros annuels en zone A, la plus "tendue" (Paris et Côte d'Azur notamment) contre 72.000 euros à l'heure actuelle, et 48.000 euros contre 44.000 euros aujourd'hui, en zone C, la plus "détendue" (communes rurales).

Pour un célibataire, les revenus annuels ne devront pas dépasser 37.000 euros contre 36.000 aujourd'hui en zone A, 24.000 euros contre 22.000 à l'heure actuelle, en zone C.

> Différé de remboursement

Le différé de remboursement sera allongé: les ménages pourront commencer à rembourser ce prêt au bout de 5 ans, 10 ans ou 15 ans, selon le niveau de leurs revenus.

Aujourd'hui, les familles aux revenus les plus élevés doivent commencer à rembourser leur PTZ dès qu'il leur est octroyé, tandis que pour les ménages les plus modestes... Cliquez ici pour lire la suite

Léo Monégier