BFM Patrimoine

Logement: l'Etat se porte garant pour les étudiants

En cas d'impayé, le propriétaire sera dédommagé par un Fonds de garantie

En cas d'impayé, le propriétaire sera dédommagé par un Fonds de garantie - Pascal Pavani - AFP

Geneviève Fioraso, secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur, vient d'annoncer le lancement de la "CLé". Il s'agit d'une garantie de l'Etat. Le locataire est dispensé du paiement de la caution.

Les étudiants pourront désormais trouver un logement un petit peu plus facilement. Ils pourront désormais bénéficier d'une caution locative, garantie de l'Etat pour faciliter l'accès des jeunes au logement, a annoncé ce lundi 8 septembre la secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso.

Le dispositif de caution locative étudiante, appelée la "CLé", permet aux étudiants de moins de 28 ans de bénéficier d'une garantie de l'Etat et d'être dispensés du paiement de la caution. En cas d'impayés, le propriétaire a la garantie d'être dédommagé par un Fonds de garantie.

La "CLé" est "généralisée à tous les étudiants qui n'ont pas de garants, quels que soient leurs revenus, leur situation familiale, leur nationalité", a expliqué Geneviève Fioraso à l'AFP, confirmant ses propos rapportés dans Le Parisien. "La difficulté de l'accès au logement ne doit pas être un obstacle à la poursuite d'études et à la réussite des étudiants", a-t-elle justifié, souhaitant "rétablir l'ascenseur social dans notre pays et accueillir, dans de bonnes conditions, les étudiants étrangers", qui sont une des cibles "prioritaires".

Des loyers plafonnés

Inspirée par un dispositif en vigueur en Aquitaine depuis 2006, la "CLé" a été expérimentée pendant l'année universitaire 2013-2014 dans quatre régions (Ile-de-France, Nord-Pas de Calais, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Les jeunes isolés, ceux issus de familles monoparentales âgés de moins de 28 ans et les étudiants étrangers étaient jusqu'à alors la cible prioritaire du dispositif.

Les conditions d'octroi de la "CLé" imposent que le loyer soit "plafonné à 500 euros pour une personne seule en province, 600 euros en Ile-de-France et 700 euros à Paris". "Pour les couples, ce plafond sera majoré de 60 %", a précisé le ministère de l'Enseignement supérieur.

En contrepartie, les étudiants bénéficiaires verseront une cotisation équivalente à 1,5% du loyer. La "CLé" est financée par l'Etat et la Caisse des dépôts à hauteur de 600.000 euros et les régions partenaires, qui investissent 100.000 euros. La secrétaire d'Etat Geneviève Fioraso précisera ses mesures lors de l'inauguration du Forum du logement étudiant, lundi à 15H30, au Crous de Paris.

D. L. avec AFP