BFM Patrimoine

Livret A: la baisse du taux se précise

Christian Noyer estime que les baisses de taux de la BCE doivent se réfléter dans l'épargne.

Christian Noyer estime que les baisses de taux de la BCE doivent se réfléter dans l'épargne. - -

La faible inflation de juin relance la possible baisse du taux du livret A. Mercredi 9 juillet, le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer a défendu une nouvelle fois les vertus d'une baisse de la rémunération du placement.

Le taux du livret A risque bien de baisser. Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a en tout cas une nouvelle fois plaidé en faveur de cette option, mercredi 9 juillet, alors que la décision devrait être prise dans les prochains jours, pour une entrée en vigueur au 1er août. La faible inflation de juin, 0,3% hors tabac, plaide dans son sens.

Christian Noyer, qui est également membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, a rappelé que cette dernière a récemment abaissé son principal taux directeur à 0,15%.

"Il faut que les taux des dépôts de l'épargne reflètent cette évolution à la baisse", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse. "Je ne peux pas, d'un côté, participer à des décisions à Francfort de baisse des taux pour favoriser la reprise de l'activité économique dans l'ensemble de la zone euro et considérer que la France n'a pas besoin de reprise économique et peut s'abstenir de transmettre cette politique", a-t-il ajouté.

L'inflation comme base de calcul

Le calcul du taux du Livret A se base sur l'inflation hors tabac. Si le niveau du mois de mai (0,6%) venait à se confirmer,

Le gouverneur de la Banque de France peut, lors des deux révisions annuelles du taux, choisir de respecter la formule. Et dans ce cas de figure la décision s'applique. Il peut également choisir d'y déroger et à ce moment-là, c'est au ministre de l'Economie de trancher sur le niveau de taux.

J.M.