BFM Patrimoine

Les Français sont plus riches que les Allemands

La patrimoine des Français est plus élevé que celui des Allemands

La patrimoine des Français est plus élevé que celui des Allemands - Images of Money - Flickr - CC

Les actifs financiers nets par habitant s'élevaient à 53.425 euros en France en 2015 contre 44.800 euros en Allemagne, selon une étude de l'assureur Allianz. Le patrimoine financier des Italiens est en revanche plus élevé que celui des Français.

Les Allemands ont beau avoir un PIB par habitant largement supérieur au notre (41.000 dollars contre 36.200 dollars pour la France, selon la Banque mondiale), ils ne sont pas plus riches. Selon une étude de l'assureur Allianz publiée mardi 21 septembre, la valeur des actifs financiers détenues par Français (livret d'épargne, actions, assurance-vie, etc…) est bien supérieure à celle des Allemands.

Rapporté au nombre d'habitant, le patrimoine financier net (endettement déduit) moyen par personne atteint 53.425 euros dans l'Hexagone contre 47.381 euros outre-Rhin soit une différence de 6.044 euros. Soit 40 euros de plus qu'en 2014.

Même en incluant les biens immobiliers

On pourrait objecter que le patrimoine, et donc la richesse, ne se résume pas aux actifs financiers mais aussi aux biens immobiliers ou aux éventuelles oeuvres d'art, bijoux, automobiles qui peuvent constituer une part non négligeable du patrimoine. Mais même en intégrant la valeur de l'appartement ou de la maison des propriétaires fonciers, la France reste devant l'Allemagne. La proportion des détenteurs d'actifs immobiliers est en effet plus élevée dans l'Hexagone. 63% des Français sont propriétaires contre 53% en Allemagne en 2011, selon l'Union internationale de la propriété immobilière. 

En 2013, la Bundesbank avait d'ailleurs publié une étude dans laquelle elle révélait que le patrimoine moyen (tous actifs confondus) des ménages allemands, immobilier inclus, atteignait 195.000 euros contre 229.000 euros pour les Français. La "Buba", comme on la surnomme, expliquait qu'en Allemagne, la répartition du patrimoine était également plus inéquitable que celle des revenus, les 10% des ménages les plus riches détenant 59% du patrimoine allemand.

Les Belges et les Italiens devant les Français

L'étude d'Allianz souligne également cette différence entre la France et l'Allemagne. Pour ce qui concerne les actifs financiers détenus, le coefficient de Gini (l'outil statistique le plus utilisé pour évaluer les inégalités, 0 étant l'égalité absolue et 1 l'inégalité absolue) est en effet plus élevé en Allemagne (0,73) qu'en France (0.65). Ce qui signifie que le patrimoine financier est plus inégalement réparti de l'autre côté du Rhin. Alors que si l'on prend les revenus, selon l'ONU, l'indice de Gini est plus faible en Allemagne qu'en France (0.283 contre 0.317).

Cela dit, la France (16e) comme l'Allemagne (18e) figure très loin dans le classement européen réalisé par Allianz. La première place reste occupée par la Suisse (170.859 euros par habitant), devant les États-Unis (161.000 euros) et le Royaume-Uni (95.600 euros, selon les données collectées avant le Brexit. En Europe, les Belges (85.000 euros), les Danois (81.000 euros), les Néerlandais (80.200 euros) et, plus surprenant, les Italiens (53.900 euros) arrivent devant la France. Mais il y a une explication. Dans la plupart de ces pays, le système de retraite repose bien davantage sur la capitalisation qu'en France, où ceux qui travaillent paient les pensions des retraités. Les ménages détiennent donc mécaniquement plus d'actifs financiers qui doivent leur permettre de financer leurs vieux jours.

J.M.