BFM Patrimoine

Les Français champions d'Europe du découvert

19% des Français ayant au moins un crédit déclarent tirer sur leur découvert

19% des Français ayant au moins un crédit déclarent tirer sur leur découvert - Jean-Sébastien Evrard - AFP

"19% des Français ayant au moins un crédit à rembourser indiquent utiliser aussi leur droit à découvert, selon une étude de la banque ING Direct. Il s'agit du chiffre le plus élevé en Europe."

Les Français sont-ils souvent dans le rouge à la fin du mois? Oui. Et en tout cas, plus souvent que leurs voisins Européens, a priori. Selon une étude ING Direct (*), 19% des Français ayant au moins un crédit à rembourser déclarent utiliser la tolérance que leur banquier leur accorde en matière de découvert bancaire.

Ce taux est le plus élevé d'Europe. Il est aussi plus important qu'aux États-Unis et en Australie (7%). Le chiffre est en moyenne de 13% dans l'Union européenne. Même en Italie et en Espagne, le recours au découvert est moins répandu (9%). Seules les Autrichiens (17%) et les Roumains (16%) se rapprochent des Français en la matière.

Des Français peu sereins sur le montant de leur épargne

Autre fait qui mérite d'être noté: les Français ont beau épargner une parti non négligeable de leurs revenus (15,1%, quand la moyenne européenne n'est que de 10%), ils ne sont pas pour autant sereins. Seulement 23% d'entre eux considèrent comme "confortable" le montant de leur bas de laine, soit moins que les Allemands (34%) et les Britanniques (39%). En fait, seuls les Espagnols (20%), les Roumains (19%), les Italiens (17%) et les Polonais (12%) se sentent moins sereins.

Ce qui peut paraître d'autant plus paradoxal que les Français sont plus nombreux à avoir de l'argent de côté. Ils sont 70% en 2016, contre 65% l'an passé. Néanmoins, toujours selon l'étude d'ING, 35% des Français disposant d'une épargne affirment que le montant dont ils disposent a diminué au cours de l'année 2015, alors que seulement 16% jugent qu'il a, au contraire augmenté. Là encore ce dernier chiffre est l'un des plus d'Europe, puisque la France est avant-dernière, juste devant la Belgique (15%) et l'Italie (8%).

Les raisons expliquant la baisse de l'épargne des ménages tricolores sont diverses. Les Français affirment avoir puisé dans leur épargne pour compenser des revenus insuffisants (43% des ménages ayant vu leur épargne baisser invoquent cette raison), pour faire face à des dépenses imprévues (34%) ou encore pour financer des projets personnels (32%).

(*) Étude menée sur un échantillon de 14.664 personnes représentatif de 15 pays, sur des personnes âgées de plus de 18 ans entre le 8 et le 29 octobre 2015 va internet.

J.M.