BFM Patrimoine

Le prêt à 0%, l'arme des banques pour séduire les futurs propriétaires

Les banques proposent des prêts complémentaires au PTZ réglementé dont l'accès est restreint.

Les banques proposent des prêts complémentaires au PTZ réglementé dont l'accès est restreint. - Boris Horvat - AFP

Pour capter de nouveaux clients, les banques proposent des solutions alternatives aux acheteurs plus aisés qui n'ont pas accès au prêt à taux zéro. Le Crédit Agricole d'Ile-de-France vient, par exemple, de prolonger son prêt à 0% sans condition de ressources.

Depuis des mois, les locataires entendent toujours la même musique: "C'est le moment d'acheter!". Certes, les conditions de crédit demeurent très favorables même si les taux d'intérêt commencent à remonter. Sauf que dans le même temps, la hausse des prix des logements s'accélère dans les grandes villes de France. À Paris, la barre des 9000 euros du mètre carré a été franchie au deuxième trimestre. De quoi refroidir les futurs acquéreurs.

Pour les aider à concrétiser leur projet immobilier, le Crédit Agricole d'Ile-de-France a décidé de donner un petit coup de pouce aux ménages qui veulent devenir propriétaires de leur résidence principale. La banque vient d'annoncer l'extension jusqu'à la fin de l'année de son "prêt à 0%" sans condition d'âge ou de ressources, lancé au printemps dernier. Ce crédit complémentaire réservé aux Franciliens correspond à 10% du montant total emprunté, dans la limite de 30.000 euros.

"Nous avons constaté que les primo-accédants en Ile-de-France étaient plus âgés que la moyenne nationale: ils sont 47% à avoir plus de 30 ans. Et parmi ces futurs acheteurs, certains ont même plus de 55 ans", souligne Guy Poyen, directeur marketing et digital clients du Crédit Agricole d’Ile-de-France. Des Franciliens qui deviennent propriétaires plus tardivement, avec une situation financière qui ne leur permet plus d'être éligibles au Prêt à taux zéro (PTZ) réglementé. 

Selon les statistiques de la Société de gestion des financements et de la garantie de l’accession sociale à la propriété (SGFGAS), près de 5900 PTZ ont été accordés en Ile-de-France au quatrième trimestre 2016, principalement en Seine-Saint-Denis et en Seine-et-Marne, et seulement 21 à Paris.

Construire une relation durable

L'offre du Crédit Agricole d'Ile-de-France s'adresse donc à tous ceux qui veulent acheter un logement neuf ou ancien, avec ou sans travaux, quels que soient leur âge, leurs revenus et la localisation du bien qu'ils convoitent. Le succès qu'elle a rencontrée lors de son lancement en avril a poussé la banque à reconduire l'opération. "Après sept semaines de commercialisation, nous avons financé 820 projets ayant bénéficié de ce prêt à 0%, pour un montant moyen de 21.000 euros et un emprunt global moyen d'un peu plus de 200.000 euros", se félicite Guy Poyen.

En ces temps où l'environnement inédit de taux bas érode chaque jour un peu plus les marges des banques, la première Caisse régionale du groupe (1,5 million de clients, 58,5 milliards d'euros d'encours de collecte) voit donc dans ce levier supplémentaire d'acquisition de nouveaux clients un moyen de construire avec eux une relation durable. "Nous sommes à ma connaissance la première banque à lancer ce type d'initiatives en France", ajoute le dirigeant.

Prêts à taux zéro "locaux"

En fait, plusieurs établissements bancaires ont mis en place il y a plusieurs années des prêts à taux zéro "locaux" pour capter des primo-accédants, explique Sandrine Allonier, directrice des relations banques chez Vousfinancer, propriété du Groupe Assu 2000 (AB Courtage, CFC). "C'est une cible de clientèle particulièrement attractive, car souvent...

Cliquez ici pour lire la suite

Julien Mouret