BFM Patrimoine

Le nouveau prêt à taux zéro marche-t-il vraiment?

On a désormais une petite idée des premiers effets du PTZ, moins d'un mois après son application. Le point sur ce dispositif avec le courtier Empruntis.

On a désormais une petite idée des premiers effets du PTZ, moins d'un mois après son application. Le point sur ce dispositif avec le courtier Empruntis. - Philippe Huguen - AFP

Bilan contrasté pour la nouvelle mouture du PTZ. Entré en vigueur le 1er janvier 2016, le dispositif profite surtout aux ménages qui souhaitent devenir propriétaires d'un logement neuf.

Le courtier Empruntis fait état mardi d’un premier bilan en demi-teinte, moins d’un mois après l’arrivée du nouveau prêt à taux zéro (PTZ), dont les effets sont surtout perceptibles dans l'immobilier neuf. Durant la première quinzaine de janvier, les demandes de PTZ sur ce segment ont quasiment doublé par rapport à l’année dernière (+95%), constate l’intermédiaire.

En moyenne, les montants financés via ce type de prêt frôlent désormais les 70.000 euros, soit une progression de 75%. Mais l’engouement pour le PTZ est tel qu’il incite quand même à la prudence, Empruntis pointant deux risques majeurs: tout d'abord l'offre, qui malgré la reprise de la construction, pourrait bien ne pas suivre une demande aussi dynamique. Ensuite, les prix des logements neufs pourraient très vite augmenter, ce qui pourrait avoir logiquement un effet négatif sur la demande.

Entré en vigueur au 1er janvier 2016, le dispositif - qui s'adresse aux ménages n'ayant pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux années précédant la demande de prêt - permet notamment de financer jusqu’à 40% du montant du bien, contre 18 à 26% en 2015.

Moins convaincant dans l'ancien

Mais si le nouveau PTZ est dans l'ensemble "plus avantageux", comme le soulignait récemment un autre courtier en crédit, il impose la réalisation d'importants travaux de rénovation dans l’ancien (à hauteur d'au moins 25% du coût total de l’opération).

Une mesure jugée finalement assez contraignante par certains professionnels du secteur, et qui rend du coup le dispositif moins attractif... Cliquez ici pour lire la suite

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

null

Marie Coeurderoy, édité par Julien Mouret