BFM Patrimoine

Le Livret A va-t-il bientôt passer sous la barre des 2% ?

Le taux du Livret A pourrait passer à 1,5%

Le taux du Livret A pourrait passer à 1,5% - -

Si la formule de calcul était appliquée à la lettre, la rémunération du Livret A devrait passer de 2,25% à 1,5% au 1er février. Une chute brutale pour les épargnants que redoute le gouvernement.

C’est une certitude, le taux de rémunération du Livret A va baisser au 1er février. Mais quelle en sera l’ampleur ? Voilà toute la question. Le sujet est si sensible, que le nouveau taux ne sera pas dévoilé avant le 15 janvier. 

Car si la formule de calcul du taux était appliquée à la lettre, la rémunération de ce produit phare des Français devrait chuter de 2,25% à 1,50%. Le calcul s’appuie notamment sur le niveau de l’inflation, qui est de 1,3% en décembre.

Que les épargnants se rassurent, il y a encore une petite chance que le taux du Livret A ne baisse pas trop. Le 4 janvier, dans une interview aux Echos, Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances, lançait : "les Français comprendraient mal qu'il y ait une baisse trop importante du taux". Pour des raisons politiques, le gouvernement craint que l'opinion ne comprenne pas que le taux passe sous la barre symbolique des 2% malgré une faible inflation. Mais il n’est pas impossible que le consensus amène le taux à 1,75%.

Un taux à 1,75%

Néanmoins, le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer a, au contraire, annoncé qu’il préférait garder la formule afin de ne pas brider le financement de l’économie.

"Nous manifesterions notre désapprobation si le taux du Livret A montrait un écart avec l'inflation approchant ou dépassant 50 points de base", a prévenu, ce vendredi 11 janvier, dans les Echos, Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat (USH). "Toute baisse du taux du Livret est une bonne nouvelle puisqu'un nouveau logement social coûte en moyenne 140 000 euros, dont 100 000 sont financés par des prêts de la Caisse des dépôts et consignation à un taux dépendant de celui du Livret A. Et surtout, elle prête à taux variables, donc une baisse du Livret A joue sur tout l'encours de dette auprès de la Caisse des dépôts et consignations, soit quelque 80 milliards d'euros sur les 100 milliards de dettes du monde HLM".

De plus, les banques aussi critiquent un taux trop élevé. L'argent collecté sur le Livret A leur échappe à hauteur de 65% au profit de la Caisse des dépôts, qui centralise la collecte."Il faudrait au moins revoir le taux de centralisation à la Caisse des dépôts pour permettre aux banques de conserver les moyens de prêter à leurs clients", réclame la Fédération bancaire française.

Diane Lacaze