BFM Patrimoine

Le fondateur de Playboy vend sa maison de Los Angeles à son voisin

La demeure était évaluée à 200 millions de dollars lorsque Playboy l'a mise en vente.

La demeure était évaluée à 200 millions de dollars lorsque Playboy l'a mise en vente. - Frederic J. Brown - AFP

"La Playboy Mansion, certainement l'un des plus célèbres manoirs de Californie, a été vendue à Daren Metropoulos, fils d'un multimilliardaire et voisin de Hugh Hefner."

La maison du fondateur du magazine Playboy Hugh Hefner a été vendue en viager à un homme d'affaires américain, fils d'un milliardaire qui a notamment racheté la marque de gâteaux Twinkie. La Playboy Mansion, où de nombreuses et mémorables soirées ont été organisées, était sur le marché depuis quelques mois déjà.

Elle avait été évaluée à 200 millions de dollars (176 millions d'euros) lorsque Playboy l'a mise en vente, mais à l'époque certains sites spécialisés évoquaient plutôt un montant compris entre 80 et 90 millions de dollars. Les détails de la transaction n'ont pas été dévoilés.

Hugh Hefner, le vendeur nonagénaire de la célèbre maison au style gothique de Westwood, banlieue aisée de Los Angeles (Californie), pourra continuer à y vivre jusqu'à la fin de sa vie.

>> À 25 ans, le PDG de Snapchat s'offre une 2ème villa de luxe

Connecter les deux demeures

L'acquéreur Daren Metropoulos, fils du milliardaire C. Dean Metropoulos dont la fortune est estimée par le magazine financier Forbes à 2,4 milliards de dollars, est aujourd'hui le voisin de Hefner. L'homme d'affaires de 32 ans lui avait acheté en 2009 la propriété attenante pour 18 millions. Il entend connecter les deux demeures pour en faire une gigantesque propriété lorsque Hefner sera décédé.

Construite en 1927 et rachetée par Hefner pour 1 million de dollars en 1971, la propriété avec piscine à grottes et à cascade symbolise les excès d'Hollywood. Lors de ses fêtes épiques, stars se mêlaient aux hôtesses dévêtues de Playboy, les célèbres "bunnies".

La vente de la demeure intervient au moment où le magazine vient de lancer une nouvelle formule légèrement plus sage où les mannequins seront toujours dénudées mais où leur sexe et leurs seins ne seront plus visibles frontalement. Playboy Enterprises, maison mère du magazine, a par ailleurs annoncé en mars étudier une éventuelle cession, qui pourrait atteindre 500 millions de dollars.

>> Jean-Claude Van Damme vend sa maison au rappeur Ice Cube

J.M. avec AFP