BFM Patrimoine

La hausse des loyers marque le pas

Depuis le début de l'année, la hausse des loyers est inférieure à l'inflation.

Depuis le début de l'année, la hausse des loyers est inférieure à l'inflation. - Philippe Huguen - AFP

Les loyers n'ont progressé que de 0,7% sur les 8 premiers mois de l'année, selon l'observatoire Clameur. Dans un tiers des villes de plus de 10.000 habitants, ils ont même baissé.

Bonne nouvelle pour les locataires. Les loyers n'ont progressé que de 0,7% sur les 8 premiers mois de l'année, un niveau inférieur à l'inflation, selon les chiffres de l'observatoire Clameur publiés ce 9 septembre. Rares sont les villes qui font exception.

Le constat est sans appel, il n'y a aucune pression à la hausse sur les loyers. Ils commencent même à baisser. C'est le cas dans un tiers des villes de plus de 10.000 habitants. Du jamais vu depuis 2009. Un exemple: à Bordeaux, ville pourtant très prisée, l'augmentation des loyers reste inférieure à l'inflation.

Hausse à Lille

Quelques villes seulement font exception. C'est le cas de Lille, où les loyers sont en hausse de plus de 2,5%. D'où l'insistance de Martine Aubry pour encadrer les loyers.

Partout, ailleurs, les chiffres publiés mardi matin donnent au contraire du grain à moudre aux détracteurs de la mesure. Pour l'auteur de l'observatoire, l'explication tient surtout à la sinistrose ambiante. Un contexte, qui n'incite pas les Français à déménager. Il y a de moins en moins de demande, même dans les zones dites tendues. Phénomène, dit-il, qui s'est accentué ces derniers mois.

Caroline Morisseau