BFM Patrimoine

L'assurance-vie reste un placement intéressant

L'assurance-vie est toujours l'un des placements préférés des Français

L'assurance-vie est toujours l'un des placements préférés des Français - -

Même si sa collecte baisse, l'assurance-vie continue d'attirer les Français. Sa fiscalité reste attrayante.

L’assurance-vie est l'un des placements préférés des Français. Et il devrait le rester encore cette année. En effet, malgré la hausse de la fiscalité, ce produit demeure intéressant.

"Lorsque vous faites un retrait sur votre contrat, vous faites un choix. Soit vous optez pour la réintégration au barème, vous êtes donc soumis au droit commun de l’impôt sur le revenu. Soit vous optez pour le prélèvement forfaitaire libératoire qui est dégressif dans le temps : 35% entre 0 et 4 ans, 15% entre 4 ans et 8 ans et 7,5% au-delà de 8 ans. Suite à la loi de finance, la plupart des produits d’épargne, sauf l’assurance-vie et le PEA, ont perdu la possibilité d’opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire. C’est donc un atout important qui est conservé par l’assurance-vie", explique Marc Thomas-Marotel de Natixis Assurances, sur BFM Business.

Abattement de 152 500 euros

Même en cas de décès, l’assurance-vie reste intéressante. "En cas de décès, deux périodes à distinguer : avant et après 70 ans, date des versements. Avant 70 ans, vous êtes soumis à une taxe sur les produits. C’est une taxe de 20 à 25% après un abattement de 152 500 euros par bénéficiaires et par tête assurée. Il s’agit d’un avantage considérable car les droits de mutation de droits commun sont de 40% en ligne directe et de 60% entre tiers".

"Apres 70 ans, la totalité des primes sont réintégrées dans les droits de succession ordinaires. En revanche, l’intégralité des intérêts constitué sur les primes versées après 70 ans sont exonérée", précise Marc Thomas-Moratel.

BFMbusiness.com