BFM Patrimoine

L’ancien ranch de Michael Jackson bradé par ses propriétaires

Le prix de vente de Neverland, la propriété dans laquelle le "roi de la pop" a passé une bonne partie de sa vie, a été réduit de 30%. Pour se l'offrir, il faut tout de même débourser plus de 60 millions d'euros.

En immobilier, un bien trop cher se vend toujours difficilement, même lorsqu’il s’agit d'une demeure de star. C’est sans doute ce qui a poussé le président Colony Capital, propriétaire de la mythique demeure dans laquelle Michael Jackson a vécu plus de 15 ans, à revoir sa copie.

Mise en vente pour la première fois en 2015 au prix de 100 millions de dollars (95 millions d’euros), "Neverland" est désormais proposée avec un rabais de 30%, rapporte le Wall Street Journal. Il ne faudra donc plus débourser que 67 millions de dollars (63 millions d’euros) pour s’offrir cette immense propriété située à Los Olivos, à 200 kilomètres de Los Angeles et à une dizaine de minutes en voiture de la côte pacifique.

>>Un prix en ligne avec le marché

Coldwell Banker Previews International, l'agence de luxe mandatée par le fonds d’investissement, explique au WSJ que le prix de la maison correspond davantage aux valorisations des biens de ce standing dans la région. Il faut dire que 100 millions de dollars était un cap psychologique difficile à franchir, d'autant que le marché immobilier de prestige a connu une année 2016 plus difficile que prévu, admettent Sotheby’s International Realty et Hilton & Hyland, précédemment en charge de la transaction.

D’une surface de 1.000 hectares, l’ancien ranch de la star comprend 22 bâtiments dont une maison principale de six chambres, un cinéma et un théâtre. Tom Barrack, le président de Colony Capital, l’avait racheté en 2008 pour 23 millions de dollars. En grandes difficultés financières, Michael Jackson avait dû s’en séparer pour payer ses dettes, accumulées après ses procès pour pédophilie. Le fondateur de ce fonds s’était porté caution afin d’éviter une saisie du bien, à condition que Michael Jackson programme de nouveaux concerts. Mais l’artiste était mort 18 jours avant la date de son retour sur scène.

>> Voir plus de photos du ranch

-
- © -
Julien Mouret