BFM Patrimoine

Investir dans des résidences seniors

Les résidences seniors peuvent être une solution au problème de la dépendance.

Les résidences seniors peuvent être une solution au problème de la dépendance. - -

Acheter dans des résidences seniors permet, non seulement de réaliser un investissement rentable, mais également de répondre aux problèmes d'hébergement des personnes âges. Il existe pourtant des pièges à éviter.

La réforme de la dépendance va visiblement prendre du temps. Lundi 11 mars, trois rapports ont été présentés à Jean-Marc Ayrault mais aucune décision politique n'est attendue avant des mois. 

Cependant, l'un des axes dégagés dans ces rapports est "d'adapter l’habitat afin de garantir à chacun la possibilité de rester le plus possible dans un logement indépendant".

Pour cela, une solution qui satisfait non seulement les retraités mais également les particuliers existe déjà : le Censi-Bouvard. Ce dispositif de défiscalisation s’adresse aux contribuables investissant dans des résidences de services dont les résidences seniors. Ils bénéficient une réduction d'impôt égale à 11% du prix de revient pour leur achat dans la limite de 300.000 euros par investissement.

Le législateur a d'ailleurs décidé de prolonger le dispositif jusqu'au 31 décembre 2016 au lieu qu'il s’éteigne au 31 décembre 2014 comme cela était prévu initialement.

"Les seniors recherchent un cadre de vie"

Mais attention aux pièges à éviter ! "Plus qu'un logement, les seniors recherchent un cadre de vie. (…) Une personne âgée pourra s'isoler, tout autant, dans un programme neuf de 120 logements si son cercle d'amis a été rompu par son déménagement. (…) Un cadre de vie, aussi idyllique soit-il, se doit d'être accessible aux plus grands nombres de seniors en cohérence avec leur niveau de vie : la moyenne nationale des retraites est de 1200 euros par mois actuellement", précise Ludovic Savariello, directeur général de Sairenor, opérateur de résidences avec services pour seniors. Il faut donc prendre le temps de bien vérifier la localisation du logement et le prix de la location.

Il faut également être très attentif aux professionnels qui proposent l’investissement. Le président de la plate-forme immobilière Cerenicimo, Benjamin Niçaise, rappelle dans le magazine SeLoger "qu’on peut douter de certains concepts de résidences dont les services offerts sont limités ou le nombre de logements insuffisant pour assurer la rentabilité de l’exploitation".

Il faut aussi se rappeler que la TVA est entièrement remboursable au bout de 20 ans. Donc, pour profiter pleinement des avantages fiscaux, il faut louer tout au long de cette période.

Enfin, les particuliers qui veulent investir peuvent choisir entre les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et les résidences seniors non-médicalisées. Les EHPAD, bien que privées, sont contrôlées par les services de l'Etat qui peuvent leur retirer leur agrément.

Le titre de l'encadré ici

|||Investir dans des résidences étudiantes:

Pour les investisseurs intéressés par le dispositif Censi-Bouvard mais plutôt portés sur l’autre côté de la ligne de vie, ce mécanisme fiscal permet également d’investir dans les résidences étudiantes. Mais là aussi, des critères primordiaux sont à prendre en compte. Tout d’abord, le lieu. Il faut que le logement soit situé à proximité des villes étudiantes et bien desservi par les transports en commun. Il est également important que le loyer soit modéré.

Diane Lacaze