BFM Patrimoine

Immobilier locatif: les investisseurs veulent payer moins d'impôt

La part du neuf remonte dans les opérations d'investissement locatif.

La part du neuf remonte dans les opérations d'investissement locatif. - Miguel Medina - AFP

Les ménages qui investissent dans l'immobilier locatif, le font avant tout pour des raisons fiscales, selon une étude du Crédit Foncier publiée ce 18 septembre. Seul 1 ménage sur 5 souhaite transmettre le bien à ses enfants.

Entre 45 et 46 ans, 67.500 euros de revenus annuels, et marié: voilà le profil type de l'investisseur locatif en France, selon une étude du Crédit Foncier publiée ce 18 septembre.

Et si les ménages investissent dans un logement destiné à la location, c'est surtout pour des raisons fiscales. Leurs motivations sont de payer moins d'impôts (pour 66% des personnes interrogées), de se constituer un patrimoine (44%) et de disposer d'un revenu complémentaire (42%). Seul un sur cinq (24%) souhaite transmettre un bien à ses enfants.

Ils privilégient les appartements (à 89%) contre seulement 11% pour les maisons. Le bien acquis au titre de l'investissement locatif comporte en moyenne 2 pièces et une surface de 42 m2 pour un coût médian en hausse, de 167.000 euros au premier semestre 2014.

Logements neufs privilégiés

Ces investisseurs particuliers "préfèrent se tourner vers les logements neufs, afin de bénéficier pleinement des avantages de la défiscalisation", selon l'enquête. Après avoir baissé de façon très sensible, passant de 86% en 2010 à 70% en 2013, la part du neuf remonte au 1er semestre 2014, pour représenter 78% des opérations d'investissement locatif.

Sur l'ensemble de la France, le locatif privé a représenté un peu moins de 12% du total estimé des logements construits au premier semestre 2014, selon l'étude, un chiffre stable sur un an. En 2012, il représentait environ 16% de la construction de logements neufs, et un peu plus de 17% en 2011.

D. L. avec AFP