BFM Patrimoine

Immobilier: les Français moins endettés que les Britanniques, mais plus que les Allemands

Avec 50.015 euros par ménage propriétaire, la France se place huitième du classement européen en termes d'encours de crédit immobilier.

Avec 50.015 euros par ménage propriétaire, la France se place huitième du classement européen en termes d'encours de crédit immobilier. - Lionel Bonaventure - AFP

En moyenne, au sein de l’UE, la dette des ménages liée à l’achat de biens immobiliers atteint 40.320 euros. Les propriétaires français sont à peine au-dessus de cette moyenne, alors que chez nombre de nos voisins, le niveau d’endettement est bien plus élevé.

Avec 50.015 euros par ménage propriétaire, la France se place huitième du classement européen en termes d'encours de crédit immobilier, selon une étude du Crédit Foncier. Un niveau certes supérieur de 10.000 euros à la moyenne européenne, mais à peine supérieur à celui de l'Allemagne (49.289 euros).

La deuxième économie d'Europe figure en revanche loin derrière le Royaume-Uni (77.722 euros de dette moyenne par ménage emprunteur). Et surtout, le niveau d'endettement de ses habitants qui ne sont plus locataires reste quatre fois moins élevé qu'au Danemark. Ce dernier est le champion incontesté avec 189.839 euros d'endettement par ménage, talonné par le Luxembourg, avec 154.164 euros. A l'autre bout du classement on trouve la Roumanie, où l'endettement par ménage atteint 1.472 euros.

Les prêts immobiliers représentent 88 % des encours de crédit

Le point commun entre tous ces Etats ? On y retrouve généralement un grand nombre de ménages remboursant un emprunt, des crédits le plus souvent payés in fine, c'est-à-dire à l'échéance du prêt, et enfin où des dispositifs de soutien par le gouvernement ont été mis en place.

Les prêts immobiliers représentent plus globalement 88% des encours de crédits souscrits par les particuliers de l’Union européenne, le crédit à la consommation ne représentant que les 12 % restants. Le montant global de crédits aux particuliers est de 6.805 milliards d’euros fin 2014. 

Léo Monégier