BFM Patrimoine

Immobilier: les effets pervers de la baisse des taux

Les taux immobiliers ressortent à 2,35% en moyenne sur 15 ans.

Les taux immobiliers ressortent à 2,35% en moyenne sur 15 ans. - Franck Fife - AFP

Les taux immobiliers poursuivent leur baisse en ce début d'année. Ce qui a permis de relancer la demande et même les prix, notamment dans la capitale.

Le marché immobilier connait un léger sursaut, mais pour combien de temps? "La demande est de retour avec des taux bas qui boostent non seulement les renégociations mais également les acquisitions (+35% de demandes de financement liées à l'acquisition, avec compromis signé, déposées sur notre site par rapport à janvier 2014)", s'enthousiasme Hervé Hatt, président de Meilleurtaux.com.

De fait, les taux immobiliers continuent leur mouvement baissier en ce début d'année. En ce mois de janvier, le taux à 15 ans ressort à 2,35% en moyenne, celui de 20 ans à 2,59% et celui à 25 ans à 2,93%. Pour rappel, ils atteignaient respectivement 3,05%, 3,40% et 3,75% en septembre 2013.

"Ces niveaux de taux permettent des gains étonnants pour les emprunteurs avec un coût du crédit, pour un emprunt moyen de 200.000 euros sur 20 ans, qui a perdu 30% en deux ans et 25% en une année !", explique Hervé Hatt.

Des mètres carrés en plus sans rembourser davantage

Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com estime ainsi que par rapport à janvier 2013, un couple qui dispose d'une capacité de remboursement de 1.000 euros va ainsi pouvoir emprunter 13.000 euros de plus à durée de prêt équivalent, soit "5 mètres carrés de gagnés avec un prix au mètre carré de 2.500 euros.".

Oui mais c'est là que le bât blesse. Car les prix commencent à remonter, et c'est notamment le cas à Paris. Ils ont progressé de 0,3% en janvier par rapport à décembre, selon une étude MeilleursAgents publiée ce 3 février.

"Ce début d’année 2015 ressemble fortement à 2014. La baisse des taux d’intérêt et la demande saisonnière pour les appartements familiaux pousse les prix à la hausse. Tous les autres paramètres restent stables". Pour Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgents, les prix devraient progresser légèrement dans les premiers mois de l'année.

Sur le reste de la France, les prix dans l'ancien et dans le neuf ont connu une légère remontée au dernier trimestre 2014, d'après une étude de LPI, observatoire regroupant huit acteurs dont le Crédit Foncier, Crédit Logement et SeLoger.com.

D. L.