BFM Patrimoine

Immobilier: le nouveau Prêt à taux zéro a fait un carton en 2016

L'objectif de 120.000 prêts à taux zéro signés cette année devrait être atteint.

L'objectif de 120.000 prêts à taux zéro signés cette année devrait être atteint. - Eric Piermont - AFP

Selon le courtier Vousfinancer, le nombre de prêts immobiliers incluant un PTZ a bondi de 75% par rapport à 2015. De quoi conforter le gouvernement dans son objectif annuel.

Bonne nouvelle pour le gouvernement, l'objectif de 120.000 Prêts à taux zéro signés en 2016 devrait être atteint, soit le double de celui enregistré l'année dernière. Il faut dire que la nouvelle mouture du PTZ, qui permet à davantage de ménages de devenir propriétaires de leur résidence principale, avait tout pour séduire. Le bilan officiel n'a pas encore été publié mais le courtier Vousfinancer a dévoilé ses propres statistiques, faisant état d'une hausse de 75% des demandes de crédits comprenant un PTZ. Autre donnée intéressante: un tiers de ceux qui achetaient leur premier bien immobilier ont bénéficié du dispositif cette année, alors qu'ils n'étaient que 23% en 2015. En outre, les montants moyens de prêts à taux zéro accordés atteignent désormais 65.266 euros, soit 27% de plus que l'an passé.

Bonne surprise dans l'ancien

Par ailleurs, le PTZ élargi a rencontré un succès inattendu auprès des Français qui souhaitent acquérir un logement ancien. Destiné au départ au marché du neuf pour faire repartir le secteur de la construction, la mesure a été élargie à tout le territoire, à condition de réaliser des travaux représentant au moins 25% du montant global de l'acquisition. Mais il en fallait visiblement plus pour refroidir les emprunteurs, qui ont été au rendez-vous.

Au dernier pointage, le prêt à taux zéro dans l’ancien a représenté 20% des PTZ distribués, contre 2% à 3% en 2015. Bien que modifié tous les ans depuis sa création il y a vingt ans, le dispositif est jusqu'à présent maintenu en l'état pour 2017. Que décidera le nouveau gouvernement en mai prochain? François Fillon, le candidat du parti Les Républicains, s'est dit favorable à son maintien, mais uniquement pour les logements neufs (sauf en zone rurale).

Marie Coeurderoy édité par J.Mo.