BFM Patrimoine

Immobilier: le marché ne redémarre pas en Ile-de-France

Les prix des logements anciens ont baissé en Ile-de-France

Les prix des logements anciens ont baissé en Ile-de-France - -

Les prix dans l'ancien en Ile-de-France ont baissé de 1,5% sur un an, selon les chiffres des notaires publiés ce lundi 15 juin. Malgré des taux de crédits bas, le volume des ventes a reculé de 17% à fin avril.

Le marché immobilier n'arrive pas à repartir en Ile-de-France. Selon l’indice Notaires-INSEE, publié ce lundi 15 juillet, les prix des logements anciens ont légèrement augmenté au premier trimestre, de 0,2%. Mais sur un an, ils ont baissé de 1,5%.

En parallèle, les taux des crédits immobiliers ont atteint des plus bas historiques. Pour autant, le nombre de ventes de logements anciens, sur 12 mois, atteint 665.000 à fin avril, soit une chute de 17%.

Crise de solvabilité des ménages

Les notaires craignent même une crise de solvabilité des ménages. Dans leur communiqué, ils expliquent: "on peut désormais craindre que ce mouvement de baisse des taux arrive à son terme".

Et ils ajoutent: "certains économistes estiment qu’ils pourraient augmenter de deux points sur les deux années à venir. Même si,dans cette hypothèse, les prix pourraient globalement enregistrer un recul, il est peu probable que les acquéreurs dans leur ensemble gagnent du pouvoir d’achat, de sorte que cela contribuera à bloquer de nouveau le marché".

Si une telle situation se produisait, les primo-accédants les plus modestes seraient les plus pénalisés. "L'absence d'aide dans l'ancien est durement ressentie", ajoutent les notaires.

Diane Lacaze