BFM Patrimoine

Immobilier : faut-il louer ou acheter aujourd'hui ?

Acheter reste rentable, mais il faut être patient

Acheter reste rentable, mais il faut être patient - -

A terme, acheter un bien immobilier serait plus intéressant que de le louer. Mais au bout de combien de temps ? Eléments de réponse.

En 10 ans, les prix immobiliers se sont envolés. Entre 2000 et 2010, ils ont augmenté de 117%, selon l’Insee. Une aubaine pour les propriétaires à l’époque. Au bout de 4 ou 5 ans, la plus-value au moment de la revente compensait alors amplement l'ensemble des frais liés à son acquisition. Acheter était donc la solution idéale.

Mais aujourd’hui, faut-il encore acheter ou plutôt préférer la location ? Acheter signifie mobiliser une somme d’argent importante, s’engager à rembourser un prêt … alors que le pouvoir d’achat des Français devrait avoir reculé de 1,2% en 2012, du jamais-vu depuis 1984. Il devrait encore baisser de 1,2% en 2013. De plus, alors que les prix de l'immobilier sont à un niveau élevé, il est impossible de connaitre leur évolution.

"Le choix pour un ménage d'acheter repose sur la conjonction d'une multitude d'éléments connus, comme le prix d'achat, le montant du loyer, les conditions de crédit et éventuellement la durée de détention du bien ; mais d'autres inconnus et relevant alors d'hypothèses, comme l'évolution des prix immobiliers et des loyers, ou encore le rendement d'un placement financier influent fortement sur le choix", analyse Nicolas Bouzou, directeur du cabinet de conseil et d'analyse économique Asterès, dans un communiqué du site spécialisé Meilleurtaux, ce mardi 29 janvier.

Meilleurtaux a donc proposé trois scénarios en fonction de l’évolution des prix. Il en ressort que pour que l'achat soit préférable à la location, la durée de détention doit être comprise au minimum entre 3 à 8 ans en moyenne en France en fonction des hypothèses.

Mais Meilleurtaux va plus loin. Ainsi, "le choix d'acheter ou de louer différera d'une ville à une autre au regard du niveau des prix des logements et des loyers. Dans certaines villes, l'écart est très faible, rendant l'achat plus que pertinent alors que dans d'autres villes comme Paris - qui fait encore figure d'exception - l'écart est tel qu'il faut un grand nombre d'années pour faire pencher la balance en faveur de l'achat. Par ailleurs, plus la durée de détention du bien est élevée, plus il est préférable d'acheter car les coûts fixes s'amortissent au fil du temps", explique Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com.

BFM Business.com