BFM Patrimoine

Immobilier : comment PAP veut concurrencer les agences

Le service de Particulier à particulier lance une nouvelle offre pour proposer les services similaires à une agence. En faisant fondre les frais associés...

Selon une récente étude, 71% des Français qui font appel à une agence immobilière jugent les frais trop élevés. « Mais alors pourquoi vont-ils voir une agence ? Qu’est-ce qu’il leur manque ? » s’interroge Corinne Joly, présidente de Particulier à particulier, invitée sur le plateau de Good Morning Business. « On s’est dit qu’on allait leur proposer les services qui leur manquent le plus en restant dans la vente de particulier à particulier. »

« Tout d’abord, l’estimation » explique-t-elle en détaillant sa nouvelle offre. « On se déplace physiquement, mais une seule fois, avec une caméra 3D. On réalise la numérisation du logement. On réalise des photos, un plan, une visite virtuelle pour en plus jamais avoir besoin d’y retourner. »

« L’autre frein, c’est le temps ». PAP s’occupe donc aussi du filtrage des appels pour éviter les coups de fils et les visites inutiles. « C’est un modèle de coaching immobilier qui fonctionne très bien au Canada » conclut-elle.