BFM Patrimoine

Immobilier: ces villes de province où les prix se sont envolés depuis 1997

Les notaires ont analysé l'évolution des prix dans 17 métropoles de province sur les vingt dernières années. Dans certaines villes, l'envolée est impressionnante. À Bordeaux, les prix des appartements ont ainsi flambé de 248%. Et Lyon n'est pas loin derrière.

La hausse est impressionnante. Les notaires ont analysé les prix immobiliers de 17 métropoles de 1997 à 2016. Et pour certaines d'entre elles, c'est une véritable flambée qui s'est opérée. Ces 17 métropoles, définies par le Code général des collectivités territoriales sont Lyon, Aix-Marseille-Provence, Bordeaux, Grenoble, Lille, Nantes, Nice, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Brest, Montpellier, Nancy, Tours, Dijon et Orléans.

Et c'est à Bordeaux que la hausse est la plus spectaculaire tant pour les appartements que pour les maisons. Les logements anciens s'y sont envolés de 248% et les maisons anciennes de 215%.

Lyon a fortement progressé

La capitale de la Grande Aquitaine est passée du 14ème rang en 1997 au 2ème rang en 2016 des villes où le prix des appartements sont les plus élevés. Et de la 12ème à la 3ème place pour les maisons.

Pour les appartements anciens, c'est Lyon qui remporte la deuxième place de la hausse la plus importante avec un bond de 203%. La ville des Lumières est suivie de Toulouse (+198%), de Nancy (+97%) et de Brest (+92%). Coté maison, c'est Rennes qui occupe la deuxième place de l'augmentation la plus importante avec une envolée de 83%. Elle est suivie de Nancy (+79%), de Brest (+92%) et de Dijon (+79%).

D. L.