BFM Patrimoine

Immobilier: Century 21 s'inquiète de la désertion des investisseurs locatifs

Laurent Vimont était l'invité de BFM Business ce mardi 27 août

Laurent Vimont était l'invité de BFM Business ce mardi 27 août - -

Sur BFM Business ce mardi 27 août, Laurent Vimont, président de Century 21, exprime son inquiétude. Les propriétaires, découragés de louer leur logement, risquent de s'enfuir.

"Notre ministre du Logement joue les apprentis sorciers". Laurent Vimont, président de Century 21, se dit extrêmement inquiet sur BFM Business ce mardi 27 août. "Aujourd'hui, il y a une véritable crise de l'immobilier en France. Il existe un déficit de 800.000 logements et la construction ne reprend pas. Et les propositions du ministre sont de protéger les locataires contre les incidents de la vie".

Pour lui, cela entraîne une véritable désertion des propriétaires investisseurs. "Les cadres supérieurs, qui sont historiquement des gens qui alimentent le marché locatif, sont en retrait de 46% dans nos chiffres sur 6 mois. Ils prennent leurs jambes à leur cou. A Paris, les achats à titre d'investissement locatif sont en retrait de 20%, dans l'Essonne de 35% dans le 95 de 60%, … Il y a un vrai phénomène de fonds".

Privation de libertés

Non seulement, Laurent Vimont craint le retour des files d'attente colossales et la prime au meilleur dossier, mais surtout "quand, demain, nous aurons des locataires surprotégés et pas de propriétaires, qu'est ce qui va se passer? Nous n'aurons plus de logement à proposer".

Pourtant les Français veulent acheter. "Les Français naissent avec une brique dans le ventre. Ils veulent acheter leur chez-soi. Cela compte pour eux. La France est le pays d'Europe qui a le taux de défaillance le plus faible. Car les banques qui prêtent vérifient à qui elles prêtent".

Mais "le dispositif qui est en train d'être étudié à l'Assemblée nationale est dissuasif et assimilé à une privation de liberté".

Diane Lacaze