BFM Patrimoine

Hausse de la taxe foncière: les propriétaires bailleurs "sont désespérés", alerte l'UNPI

Sur le plateau de Good Morning Business, Christophe Demerson, président de l'Union nationale des propriétaires immobiliers, revient sur les conséquences du bond de cette taxe depuis 10 ans.

Si la taxe foncière n'a augmenté que de 1,9% entre 2018 et 2019, selon l'Observatoire de l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), une modération que l'on doit certainement à la proximité des prochaines élections municipales, la note est bien plus salée sur 5 ans.

Entre 2013 et 2018, la progression de la taxe a été de 10,8% en moyenne, soit près de trois fois plus que l'inflation sur la période. On atteint même 34,7% en dix ans en moyenne (et même plus de 80% pour Paris).

De quoi sévèrement pénaliser le pouvoir d'achat des propriétaires occupants et les rendements des propriétaires bailleurs, alerte ce lundi Christophe Demerson, président de l'UNPI, dans l'émission Good Morning Business sur BFM Business.

"On nous étrangle"

"Pour les occupants, on sait qu'il y a beaucoup de gens qui ont du mal à payer la taxe foncière et pour les propriétaires bailleurs c'est encore pire puisque maintenant on assiste à un effondrement des travaux. Ce n'est pas relevé souvent, (...) les propriétaires se découragent. Propriétaires et locataires, on est sur le même terrain en réalité: tout le monde va y perdre avec ça. Il n'y a plus de sous donc on entretient plus les appartements".

Si à Paris, la taxe foncière représente peu ou prou un mois de loyer, en province, la moyenne est de 2 à 3 mois de loyer et même 6 mois dans certaines petites villes.

"Les propriétaires bailleurs sont désespérés, c'est entre un et deux mois de loyers pour beaucoup de villes de province et, à côté de ça, il ne faut pas oublier que les propriétaires privés payent 17,2% de prélèvements sociaux sur les loyers. Donc en réalité, vous êtes déjà pratiquement à 35/40% de prélèvements avant même l'impôt sur le revenu. Donc, comment voulez-vous aujourd'hui que les propriétaires fassent les travaux alors que justement c'est le moment, tout le monde le sait aujourd'hui, de faire des travaux. les locataires doivent être logés confortablement et on doit faire de l'isolation thermique. Tout le monde le sait mais en même temps, à côté de ça, on nous étrangle." 

Olivier Chicheportiche